750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 23:00

Une recette de Mr Ducasse sur le site l’Académie du Goût et sur le blog de Mamie Caillou – http://www.mamiecaillou.com

 

Ingrédients : pour 5 personnes

 

Pour le jeu de Mikado

75 g de beurre ramolli

60 g de sucre glace

150 g de farine type 45

5 g de vanille en poudre

1 jaune d’œuf

 

Pour la garniture

500 g de prunes Reine-Claude (ou mirabelles)

1 noix de beurre

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

7,5 cl de vin doux (Monbazillac ou autre vin)

2 cuillerées à soupe de sucre glace

50 g d’amandes en bâtonnets (ou effilées)

 

Préparation :

 

Les Mikados : travailler le beurre et le sucre en crème.

Ajouter le jaune d’œuf, incorporer au mélange la farine tamisée et terminer en ajoutant la vanille en poudre.

 

Former une boule et laissez-la reposer 1 heure au réfrigérateur.

 

Façonner la pâte en boudins de quelques millimètres de diamètre et de 20 cm de longueur et posez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

 

Laisser reposer les Mikados façonnés 1 heure à température ambiante avant de les cuire.

 

Préchauffer le four à 150° C (thermostat 5) chaleur ventilée.

 

Cuire dans le four chaud pendant 10 minutes, surveiller la coloration. Laisser refroidir.

 

La garniture : dénoyauter les prunes (ou les mirabelles) sans séparer complètement les deux moitiés, si vous le pouvez.

 

Faire revenir ces prunes dans une poêle avec la noix de beurre et la cuillerée de sucre en poudre (6 à 7 minutes).

 

Retirer les fruits, déglacer la cuisson avec le vin blanc doux et faire réduire jusqu’à l’obtention d’un sirop léger et fluide (1 à 2 minutes).

 

Dressage des assiettes : déposer les prunes (ou les mirabelles) et leur jus de cuisson dans des assiettes creuses.

 

Saupoudrer les Mikados de pâte sucrée avec le sucre glace avant de les disposer en quinconce sur les assiettes.

 

Ajouter quelques amandes en bâtonnets (ou effilées) torréfiées et dégustez.

Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado

Avec cette recette je participe à la page Facebook « Cuisine à thème » pour le thème de ce mois d’octobre : on cuisine les fruits ! C'est l'automne et avec lui arrive de nouveaux fruits à cuisiner dans un plat salé ou un dessert ! Alors à nos pommes, poires, raisins, coings, figues, marrons, clémentines ... ainsi que les fruits exotiques de saison comme les mangues, l'ananas, les papayes, bananes ... . Les fruits doivent être cuits et pas crus posés çà et là.

 

 

Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 3 à 4 personnes

 

Le risotto au lait de coco

75 g de riz carnaroli (ou arborio ou riz rond)

35 cl de lait ½ écrémé

*35 cl de lait de coco AYAM

30 à 40 g de sucre en poudre

 

La garniture

3 tranches d’ananas frais

Une noix de beurre

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

 

 

Préparation :

 

Préparez le risotto : dans une casserole ou une sauteuse, versez le riz et une petite louche de lait,  et commencez la cuisson sur feu moyen, mélangez jusqu’à ce que le riz ait absorbé le lait, rajoutez du lait de coco et continuer à ajouter les laits au fur et à mesure de la cuisson jusqu’à ce que le riz soit cuit. Mélangez sans arrêt pour éviter que le riz n’accroche à la casserole, il est cuit au bout de 25 à 28 minutes.

 

Le riz doit être crémeux, ajouter le sucre en poudre, mélanger et répartir dans des verrines. Laissez refroidir.

 

 

L’ananas rôti : dans une poêle, faites fondre le beurre et le sucre sur feu vif et laissez le sucre se caraméliser avant d’y ajouter les tranches d’ananas coupées en six morceaux. Laissez dorer quelques minutes les morceaux d’ananas avant de les disposer dans les verrines sur le risotto au lait de coco.

 

Stocker au frais pendant au moins deux heures avant la dégustation.

 

 

*Le lait de coco est de la marque de mon partenaire AYAM

 

 

Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 8 petites verrines (10 à 12 cl de contenance)

 

La crème

*50 cl de lait Bio « Pâturages »

3 jaunes d’œufs

30g de fleur de maïs (Maïzena)

1 cuil. à café de vanille en poudre

45 g de sucre en poudre

*1 pincée de sel de Guérande « Itinéraire des Saveurs »

3 cuil. à café de café lyophilisé ou d’extrait de café

 

Les blancs en neige

2 blancs d’œufs

40 g de sucre en poudre

*1 pincée de sel de Guérande « Itinéraire des Saveurs »

 

Pour la cuisson des blancs en neige

Eau + 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre

 

Décoration

Des billes chocolatées

 

 

 

Préparation :

 

La crème : dans un saladier mélangez la maïzena, la pincée de sel et le sucre en poudre, ajoutez les jaunes d’œufs, bien mélangez avec un fouet jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Dans une casserole versez le lait avec la vanille en poudre et mettre sur feu doux, jusqu’à l’ébullition. Versez peu à peu le lait bouillant sur le mélange jaune d’œuf-maïzena-sucre en remuant bien. Reversez le mélange dans la casserole et faites épaissir sur feu doux en remuant avec un fouet sans arrêt. Retirez du feu dès l’ébullition et l’épaississement de la crème, ajoutez les cuillerées de café lyophilisé (ou d’extrait de café) dans la crème chaude, bien mélangez.

 

Versez la crème au café dans un saladier et posez du film alimentaire au contact de la crème pour éviter la formation d’une peau. Laissez complètement refroidir  cette crème avant de la stocker au réfrigérateur.

 

Pendant ce temps, préparez les blancs en neige : montez les blancs d’œufs avec la pincée de sel fin en neige ferme en ajoutant peu à peu le sucre en poudre.

 

La cuisson des blancs : faire bouillir une grande casserole d’eau avec les trois cuillerées à soupe de sucre, lorsque l’eau frémit posez 3 ou 4 petites cuillerées de blancs d’œuf, les cuillerées de blancs doivent être petites , a adapter selon la taille des verrines (en évitant qu’elles ne se touchent lors de la cuisson). Retourner au bout de quelques secondes avec une écumoire et égoutter sur un torchon les blancs d’œufs pochés. Recommencez l’opération de cuisson s’il reste des blancs d’œufs montés.

 

Lorsque la crème est bien froide,  la verser dans les verrines pour le service et disposez un blanc d’œuf poché froid sur chaque coupe.

 

Décorer avec des billes chocolatées et servir aussitôt.

 

&&&&&&&&&&&&&&

 

*Le sel de Guérande « Itinéraires des Saveurs » est un produit offert par mon partenaire « Intermarché »

 

*le Lait Bio « Pâturages » est aussi un produit offert par mon partenaire « Intermarché ».

 

 

Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café

Le sel de Guérande « Itinéraires des Saveurs » est produit par Antartic 2 à Charmes-sous-Rhône (07).

La société fabrique et conditionne des céréales pour petit-déjeuner, des snacks pour apéritif, des épices et des aides culinaires, du riz, des légumes secs, de la semoule, des ingrédients et des additifs technologiques. La société emploie 157 salariés et produit un volume annuel de 33 000 tonnes.

 

Le lait Bio « Pâturages » UHT est produit par la laiterie Saint Père à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique).

Cette laiterie a été créée en 1905 dans un village breton du pays de Retz, la laiterie fabriquait du beurre et de la crème fraiche de façon artisanale. La laiterie, rachetée en 1990 par le Groupement des Mousquetaires, s’est progressivement tournée vers la production de desserts puis de lait UHT en bouteilles. Elle emploie plus de 300 personnes.

 

 

Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café

Résultats du concours pour le septième anniversaire du blog

 

Le concours est terminé, merci pour toutes les participations, des biscuits gourmands ont été réalisés et je dois procéder au tirage au sort.

 

Je suis un peu débordée cette semaine, je m’en occupe ce prochain week end. Toutes mes excuses pour ce retard.

 

 

Œufs à la neige au café
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 01:00

Une recette de Jean-Claude Spégagne chef du « Bienvenue à Roudouallec » (Morbihan)

 

Ingrédients : pour 4 à 6 personnes

75 g de sucre en poudre

100 g de farine type 45 (+ 20 g pour le moule)

*25 cl de lait BIO « Pâturages »

25 cl de crème fraiche liquide entière

5 œufs

10 g de beurre doux + un peu de farine pour le moule

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Battez les œufs avec le sucre en poudre. Ajoutez la farine, puis le lait et la crème fraiche.

 

Versez le mélange dans un moule beurré et fariné (25 cm x 19 cm).

 

Enfournez dans le four chaud pour 30 minutes.

 

Sortir le far du four et laissez-le tiédir ou refroidir avant de le déguster.

 

Astuces : Jean Claude Spégagne tient cette recette de sa grand-mère qui avait un grand poulailler, son far est donc très riche en œufs ! Ce qui lui donne son moelleux si particulier. Vous pouvez en réduire le nombre… mais coupez plutôt des parts plus petites !

 

Variez en ajoutant des pruneaux ou des raisins secs préalablement trempés dans du thé… ou du rhum. Les abricots secs donnent aussi un très bon résultat.

 

L’astuce pour qu’il ne se décompose pas en deux strates (signe d’une cuisson réussie), c’est de beurrer généreusement et de fariner le plat (en terre de préférence) et de le déposer dans le four préchauffé, avant de verser la pâte qui sera saisie aussitôt, puis d’enfourner de nouveau.

 

*Le lait BIO « Pâturages » est un produit offert par Intermarché.

 

 

Le far traditionnel
Le far traditionnel
Le far traditionnel
Le far traditionnel

Le lait Bio « Pâturages »  est produit par la laiterie Saint Père à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique)

Cette laiterie a été créée en 1905 dans un village breton du pays de Retz, la laiterie fabriquait du beurre et de la crème fraiche de façon artisanale.

La laiterie, rachetée en 1990 par le Groupement des Mousquetaires, s’est progressivement tournée vers la production de desserts puis de lait UHT en bouteilles. Elle emploie plus de 300 personnes.

 

 

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 23:00

Une recette du livre « Spécialités sucrées d’Alsace » de G. Fritsch & G. Zeissloff - I. D. l’édition

 

Préparation : 20 minutes + 20 minutes pour la pâte brisée

Cuisson : 40 à 45 minutes

 

Ingrédients : pour 6 personnes

 

350 à 400 g de pâte sucrée (voir la recette ci-dessous)

600 g de quetsches

2 cuillerées à soupe de chapelure

30 g de sucre en poudre

¼ de cuillerée à café de cannelle en poudre

 

 

Préparation :

 

Beurrez un moule à tarte de 24 cm de diamètre. Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Etalez la pâte à 3 mm d’épaisseur environ et garnir le moule à tarte. Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette.

 

Parsemez la chapelure sur le fond de la tarte.

 

Lavez les quetsches, égouttez-les, coupez-les en deux, enlevez les noyaux et disposez-les sur la tarte.

 

Placez-les en rosace sur le fond de tarte.

 

Enfournez dans le four chaud pendant 40 à 45 minutes environ. Surveillez la coloration de la pâte.

 

Après la cuisson, démoulez la tarte sur une grille, mélangez le sucre en poudre et la cannelle en poudre. Parsemez la tarte de ce sucre à la cannelle, dégustez la tarte tiède ou froide.

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

La pâte sucrée

 

Préparation : 20 minutes

 

Ingrédients : pour un moule à tarte de 24 à 28 cm de diamètre

 

250 g de farine type 45

125 g de beurre doux

30 g de sucre semoule

Une belle pincée de sel fin

1 œuf

15 g de lait ½ écrémé (ou écrémé)

 

 

Préparation :

 

Mélangez dans le bol du batteur ou dans un saladier, la farine et le beurre coupé en petits cubes.

 

Pétrissez la farine et le beurre en frottant énergiquement les ingrédients entre vos mains pour obtenir une texture sablée.

 

Incorporez l’œuf entier, le lait, le sel et le sucre en poudre à la farine et travaillez la pâte pour obtenir un mélange homogène.

 

Enveloppez la pâte dans un film alimentaire et réservez-la au frais pendant 1 heure avant de l’utiliser.

 

 

Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 5 personnes

 

La compotée de prunes Reine-Claude

25 prunes Reine-claude mûres

 

Le crumble

50 g de sucre vanillé

50 g de poudre de noisettes

50 g de farine

60 g de beurre doux

 

La nougatine

150 g de sésame blond

120 g de sucre en poudre + 2 cuil. à soupe d’eau

1 cuil. à soupe de glucose liquide

 

La décoration

50 g d’amandes en bâtonnets (ou d’amandes effilées)

10 boules de glace à la vanille (maison ou du commerce)

 

Préparation :

 

Préparez la compotée de prunes Reine-Claude : lavez et dénoyautez les prunes, les verser dans une casserole. Portez à ébullition sur feu moyen, sans ajouter de sucre, ce n’est pas nécessaire, les prunes sont assez sucrées.

Laissez compoter 8 à 10 minutes. Laissez refroidir et réserver.

 

Le crumble : préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Versez le sucre vanillé, la poudre de noisettes, la farine et le beurre doux coupé en petits dés dans un saladier. Amalgamez tous les ingrédients ensemble pour former un sorte de sable grossier.

Etalez ce crumble sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfournez dans le four chaud pour 10 minutes jusqu’à ce que le crumble soit doré.

Laissez refroidir et réservez.

 

Les bâtonnets d’amandes pour la décoration sont étalés sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé et mises dans le four chaud (th 6 – 180° C) pour une cuisson de 5 minutes.

Surveillez la coloration des amandes, laissez-les refroidir et réservez-les pour la décoration des assiettes.

 

La nougatine : commencez par torréfier les grains de sésame sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé dans le four chaud (toujours à 180° C – th 6) pendant 5 minutes.

Réservez ce sésame torréfié.

 

Faites un caramel avec le sucre, le glucose et l’eau, dans une casserole sur feu vif. Lorsque le caramel est coloré (ambré), ajouter le sésame torréfié, mélanger avec une cuillère.

Versez la nougatine sur une feuille en silicone, posé sur une planche de bois, posez par-dessus une autre feuille en silicone et étalez la nougatine avec un rouleau en bois jusqu’à ce qu’elle devienne fine. Laissez-la refroidir complètement avant de la casser en petits morceaux.

 

Dressage des assiettes : dans une assiette creuse (ou une coupe) répartir un peu de compotée de prune et des miettes de crumble, posez deux boules de glace à la vanille.

Disposez des morceaux de nougatine au sésame et enfin des bâtonnets d’amandes torréfiées pour finir la décoration de cette assiette gourmande.

 

Dégustez aussitôt. Cette assiette me rappelle beaucoup les desserts que Chef Damien sert dans son restaurant « La table 750 grammes » à Paris Porte de Versailles.

 

 

Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 23:00

Une recette du blog « Thierry d’Issy et d’Ailleurs » - http://cantalblog.canalblog.com

 

Préparation : 20 minutes

Repos : 2 heures

Cuisson : 30 minutes

 

Ingrédients : pour 8 personnes

 

La pâte briochée

270 g de farine de gruau type 45 ou type 45 simple

10 cl de lait ½ écrémé

60 g de beurre doux à température ambiante

70 g de sucre + 2 cuil. à soupe pour le décor

1 œuf entier

10 g de levure de boulanger fraîche

1 cuillerée à café de sel fin

1 cuillerée à soupe d’eau de fleur d’oranger

 

La garniture

3 belles nectarines jaunes

2 cuillerées à soupe de sucre en poudre

Quelques amandes en bâtonnet torréfiées (ou quelques brisures de pistaches) pour la décoration

50 g de sirop ou de nappage neutre abricot ou un sirop de sucre (6 cuil. à soupe d’eau + 5 cuil. à soupe de sucre en poudre)

Un peu de sucre perlé pour la décoration

 

La crème pâtissière (250 g environ)

¼ de litre de lait ½ écrémé

3 cuil. à soupe de sucre en poudre

1 cuil. à soupe de Maïzena (fleur de maïs)

1 cuil. à soupe de rhum ambré

1/2 gousse de vanille

1 feuille de gélatine

 

 

Préparation :

 

La pâte à brioche : faites fondre la levure 10 minutes dans le lait tiédit à 30° C maximum.

 

Déposez la farine, le sucre en poudre, le sel fin, l’eau de fleur d’oranger, l’œuf et le mélange lait-levure de boulanger dans la cuve de votre robot et pétrissez 10 minutes sur petite vitesse (vitesse 2).

 

Incorporez progressivement le beurre mou et surtout pas fondu puis laissez tourner encore 15 minutes le pétrin.

 

Filmez la pâte au contact et laissez lever à température ambiante jusqu’à ce que le pâton double de volume, environ 1 heure. Pendant ce temps, réalisez la crème pâtissière.

 

Vous pouvez réaliser la pâte dans la machine à pain : versez dans la cuve le lait tiédit et la levure de boulanger émiettée. Ajouter l’œuf entier, la fleur d’oranger, la farine, le sucre et enfin le sel fin. Mettre la machine à pain en marche sur le programme pâte levée, incorporer enfin le beurre mou par morceau, laissez se terminer le programme : environ 1 h 20.

 

La crème pâtissière : faites chauffer le lait avec la demi-gousse de vanille fendu en deux et grattée, pendant ce temps plongez la gélatine dans un grand bol d’eau froide.

 

Mélangez au fouet, l’œuf entier, la Maïzena et le sucre.

 

Versez le lait bouillant sur le mélange œuf-maïzena-sucre, bien mélanger au fouet et remettre le tout sur le feu pour faire épaissir sans cesser de remuer. Aux premiers bouillons, retirez du feu et ajoutez la gélatine ramollie et essorée et le rhum ambré.

 

Versez cette crème pâtissière dans un saladier, filmez au contact et laissez refroidir complètement.

 

Réalisation de la tarte briochée : déposez un disque de papier de cuisson (ou de papier sulfurisé) dans le fond du moule à tarte (27/28 cm de diamètre) et y placer le pâton au centre.

 

A l’aide des doigts, étalez la pâte en formant un léger boudin sur les extérieurs du cercle. C’est cette épaisseur qui va gonfler à la cuisson et qui permettra à la garniture de ne pas s’échapper.

 

Garnissez avec la crème pâtissière puis disposez les quartiers de nectarines en les rangeant en forme de fleur puis saupoudrez des 2 cuillerées à soupe de sucre en poudre.

 

Laissez reposer 1 heure à température ambiante (ou dans le four sur programme pâte levée pour 40 à 45 minutes à 40° C).

 

Préchauffez le four à 170° C (thermostat 5 2/3) et enfournez 30 minutes environ.

 

Décoration : faites fondre le nappage abricot ou comme moi réaliser un sirop de sucre  avec les 5 cuil. à soupe de sucre en poudre et les 6 cuil. à soupe d’eau sur feu moyen pendant 5 minutes.  

 

Répartir harmonieusement le sirop  sur toute la surface de la tarte sans oublier les bords de pâte levée. Répartissez les amandes en bâtonnets torréfiées (ou des éclats de pistache concassées) et déposez une couronne de sucre perlé juste avant le service.

 

 

 

 

Tarte briochée aux nectarines jaunes
Tarte briochée aux nectarines jaunes
Tarte briochée aux nectarines jaunes
Tarte briochée aux nectarines jaunes
Tarte briochée aux nectarines jaunes
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 23:00

Une recette du magazine 750 g n° 12 de juillet aout et septembre 2015

 

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

3 nectarines jaunes bien mûres

4 feuilles de brick

15 cl de lait ½ écrémé

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

1 cuillerée à soupe rase de fécule de maïs (Maïzena)

Un peu de beurre fondu pour la dorure

Quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger (facultatif)

Des amandes effilées (ou des pistaches)

Du sucre glace

 

 

Préparation :

 

Dans un bol, diluez la cuillerée de Maïzena et le sucre dans 5 cl de lait.

 

Faites chauffer le reste du lait (10 cl) et versez le mélange lait-sucre-maïzena dans le lait chaud tout en remuant, puis faites épaissir quelques secondes sur feu moyen.

 

Retirez la crème du feu et laissez refroidir avant de parfumez éventuellement d’eau de fleur d’oranger (facultatif).

Réserver la crème au réfrigérateur en filmant au contact avec du film alimentaire.

 

Dans une poêle torréfiez les amandes effilées (ou des pistaches). Réservez-les.

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

Découpez les feuilles de brick en quatre. Posez-les sur une (ou deux) plaque(s) garnie(s) de papier sulfurisé et badigeonnez-les de beurre fondu.

Enfournez les morceaux de pâte à brick pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

Lavez et dénoyautez les nectarines, tranchez-les en lamelles fines.

 

Dressez la pastilla comme un mille-feuille : couvrez un quart de brick doré d’une belle cuillerée de crème, de lamelles de nectarines et de quelques amandes effilées torréfiées.

Répétez l’opération deux fois et terminez par un morceau de brick (soit 4 morceaux de pâte à brick par assiette).

 

Saupoudrez de sucre glace juste avant de servir avec un thé à la menthe !

 

 

Pastilla aux nectarines et aux amandes
Pastilla aux nectarines et aux amandes
Pastilla aux nectarines et aux amandes
Pastilla aux nectarines et aux amandes
Pastilla aux nectarines et aux amandes
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 23:00

Une recette du blog « Mes p’tites recettes de cuisine » - http://www.petites-recettes.com

 

Ingrédients : pour 12 gaufrettes roulées

 

110 g de sucre en poudre

1 œuf

60 g de beurre fondu

125 g d’eau

125 g de farine type 55

1 pincée de sel fin

 

 

Préparation :

 

Faire fondre le beurre dans un petit saladier au micro-ondes.

 

Dans un blender, verser le sucre, l’œuf entier, l’eau, le beurre fondu et la pincée de sel fin.

 

Mixer 30 secondes, ajouter ensuite la farine, et mixer à nouveau pour obtenir une pâte bien lisse.

 

Préchauffez l’appareil à gaufrette, sur la plaque bien chaude, mettre une petite quantité de pâte, plus bien presser en fermant l’appareil pour qu’elle se répartisse et s’affine.

 

Laisser cuire 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit dorée comme on le souhaite, sortir la gaufrette cuite et la rouler sur le tube (fourni avec l’appareil) pour obtenir une gaufrette roulée comme un cigare. N’enlever le tube qu’après complet refroidissement, très délicatement pour ne pas casser la gaufrette.

 

Attention c’est très chaud pour les doigts.

 

Continuez de cuire des gaufrettes jusqu’à épuisement de la pâte.

 

Avec cet appareil, il est fourni aussi un cône pour réaliser des cornets de gaufrette que l’on peut remplir de glace.

 

 

Gaufrettes maison
Gaufrettes maison
Gaufrettes maison
Gaufrettes maison
Gaufrettes maison
Gaufrettes maison
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 23:00

 

 

Une recette du blog « le Pétrin » - http://sandrakavital.blogspot.fr

 

Ingrédients : pour 6 à 8 personnes

 

Les figues rôties au Porto

15 figues violettes de taille moyenne

85 g de miel d’acacia (ou de lavande, ou de châtaignier…)

50 g de sucre en poudre

60 ml de Porto rouge

Un peu de cannelle (facultatif) ou de vanille ou encore un zeste d’agrume

 

Les pizzelle

2 œufs

125 g de sucre en poudre

1 cuil. à café de vanille (ou d’anis ou de citron)

70 g de beurre fondu

200 g de farine tamisée

1 cuil. à café de levure chimique

 

La crème mascarpone

230 g de mascarpone

300 g de crème fleurette

1 gousse de vanille

2 cuil. à soupe de sucre glace

 

 

Préparation :

 

Pour les figues rôties au Porto : laver les figues, les sécher soigneusement puis couper la queue et les détailler en 2 ou en 4 quartiers selon leur taille.

 

Préparer la marinade : mélanger dans un grand plat creux ou dans un saladier, le miel liquide, le sucre en poudre et le Porto et le parfum si vous en utilisez, pour moi un peu de cannelle.

 

Si le miel n’est pas assez fluide, le tiédir un peu au préalable. Si vous utilisez un miel avec un goût particulier comme le miel de lavande ou le miel de châtaignier, le parfum n’est pas utile.

 

Placer les figues coupées dans le plat ou dans le saladier, mélanger délicatement pour bien les enrober avec la marinade. Couvrir et laisser mariner pendant une heure.

 

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6). Transvaser délicatement les quartiers de figues avec la marinade dans un plat allant au four suffisamment large pour que les figues ne se chevauchent pas. Enfourner et faire rôtir pendant 20 à 25 minutes en tournant le plat à mi-parcours (au bout de 10 à 12 minutes) pour avoir une cuisson homogène.

 

Laisser tiédir pour une utilisation immédiate ou complètement refroidir pour une préparation à l’avance conservée au frais.

 

Pour la crème au mascarpone : verser le mascarpone dans un saladier, fouetter grossièrement puis ajouter la crème, le sucre en poudre et la vanille (fendre la gousse de vanille et gratter avec la lame d’un couteau pour récupérer les graines de vanille). Fouetter le mélange jusqu’à la formation de petits pics au bout des fouets du batteur, la crème doit être onctueuse et veloutée. Couvrir avec du papier film alimentaire et stocker au frais.

 

Pour les pizzelle : dans un saladier moyen, fouetter les œufs entiers avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse (peut se faire au fouet à main ou au batteur électrique).

 

Ajouter le beurre fondu et l’extrait de vanille et continuer à battre pour obtenir un appareil homogène.

 

Verser la farine mélangée avec la levure chimique dans la préparation précédente et fouetter quelques instants jusqu’à obtenir une pâte lisse. Faire chauffer l’appareil à pizzelle (ou à gaufrettes). Huiler légèrement  les plaques et verser une cuillerée à soupe de pâte. Refermer l’appareil et laisser cuire 1 à 2 minutes en surveillant au début (le temps de cuisson dépend de l’appareil). Dès que la pizella est cuite et dorée, la transvaser à l’aide d’une spatule sur une planche en bois, ou sur un rouleau à pâtisserie ou encore sur un cône selon la forme souhaitée et laisser refroidir. Je les ai découpés avec un emporte-pièce pour former des couronnes et j’ai gardé le centre pour la décoration.

 

Les pizelle peuvent se préparer à l’avance : pour une vingtaine de pizelle, les conserver dans une boite métallique à l’abri de l’humidité pour garder tout leur croquant.

 

Présentation : déposer quelques quartiers de figues dans une assiette creuse ou dans une coupe avec leur jus, déposer un peu de crème mascarpone, servir avec une pizella, décorer avec des chutes de pizella.

 

 

 

Figues rôties au Porto, crème mascarpone et pizzella
Figues rôties au Porto, crème mascarpone et pizzella
Figues rôties au Porto, crème mascarpone et pizzella
Figues rôties au Porto, crème mascarpone et pizzella
Figues rôties au Porto, crème mascarpone et pizzella
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison
  • : cuisine, pâtisserie, décoration de la table
  • Contact

classement Recettes de Cuisine

Recherche

Texte Libre