750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 00:00

 

 

Fingers cookies

 

Recette du blog « Entre Rire et Cuisine » - http://christelle56.over-blog.com

 

Ingrédients : pour une trentaine de Fingers de 8 x 2 cm

125 g de beurre ½ salé mou

80 g de sucre cassonade

1 sachet de sucre  vanillé

1 œuf

140 g de farine

1 cuillerée à café de levure chimique

100 g de pépites de chocolat noir

 

Préparation :

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6).

 

 

Placer les empreintes silicone Fingers (Demarle) humidifiées sur une plaque à pâtisserie (ou sur une plaque aluminium perforée).

 

Fouetter le beurre ramolli avec les sucres : sucre en poudre et sucre vanillé. Puis ajouter l’œuf entier et mélanger. Incorporer ensuite la farine et la levure chimique.

Rajouter les pépites de chocolat noir et mélanger cette pâte. Remplir les empreintes Fingers de cette pâte, à l’aide d’une poche à douille si vous en avez une ou à la petite cuillère mais cette opération sera plus fastidieuse.

 

 

Faire cuire environ 12 à 13 minutes (pour les avoir bien croustillants on peut ajouter 1 à 2 minutes supplémentaire de cuisson) mais en refroidissant les Fingers vont durcir un peu. Attendre 5 minutes avant de démouler les fingers puis laissez-les refroidir sur une grille avant de les déguster

Si vous ne possédez pas d’empreintes à Fingers, on peut prendre des empreintes à mini cakes mais là la cuisson sera plus longue.

 

  

CIMG3149.JPG

 

 

CIMG3154.JPG

 

  

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 00:00

 

 

Sablés au chocolat de Jacques GENIN

 

Recette du magazine Régal novembre 2012

 

Ingrédients : pour une quarantaine de sablés

50 g de chocolat noir

125 g de farine type 55

125 g de beurre doux

75 g de sucre glace

15 g de cacao en poudre non sucré

1 belle pincée de fleur de sel

1 œuf entier

2 à 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre

 

Préparation :

 

 

La veille, faites fondre le chocolat noir cassé en morceaux au bain-marie. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre glace, le cacao en poudre et la fleur de sel. Ajoutez le beurre doux découpé en fins morceaux et commencez à sabler l’ensemble. Pour ce faire, frottez le mélange entre vos mains pour passer d’une consistance de poudre sèche à celle d’un sable humide.

 

 

Ajoutez le chocolat fondu et l’œuf entier. Mélangez pour façonner une boule de pâte. Donnez à la pâte une forme de boudin de diamètre de 2 à 3 cm (ou selon votre choix), que vous roulerez dans le sucre en poudre. Entreposez  le ou les boudins au réfrigérateur.

 

 

Le jour même, préchauffez le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée. Découpez les boudins de pâte durs en tranches d’environ 0,8 à 1 cm d’épaisseur disposez-les sur des plaques à pâtisserie tapissées de papier de cuisson. Enfournez pour 6 à 7 minutes. Sortez les sablés du four et laissez-les sur la plaque chaude pour terminer leur cuisson.

Lorsqu’ils sont froids, les décollez des plaques et les stocker dans une boite en fer.

 

 

Le conseil de Jacques Génin : tous les ingrédients doivent être à température ambiante, cela facilitera la réalisation des sablés.

 

 

 

 CIMG0805  

 

 

CIMG0802 

     

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 00:00

Entremets coquelicot groseilles

 

Recette du blog « Pause Nature » - http://pause-nature.over-blog.com 

Ingrédients : pour 5 personnes

 

 

Biscuit financier aux groseilles (Recette du blog d’Isabelle du blog « j’en reprendrai bien un bout… » - http://pucebleue-jenreprendraibienunbout.blogspot.fr)

 

 

2 blancs d’œufs (60 g)

40 g d’amandes en poudre

30 g de Maïzena    

60 g de sucre en poudre

50 g de beurre doux

1 pincée de sel fin

100 g de groseilles fraiches (ou surgelées)

   

Bavarois groseilles coquelicot (recette du blog Pause Gourmande)

250 ml de crème fraiche liquide entière (ou 150 ml de lait + 100 ml de crème fraiche liquide entière)

50 g de bonbons au coquelicot

2 blancs d’œufs

¾ cuil. à café d’agar-agar

1 cuil. à soupe de sirop de coquelicot

50 g environ de grains de groseilles fraiches (ou surgelées)

 

 

Gelée

50 ml d’eau

1 cuil. à soupe de sirop de coquelicot

2 bonbons au coquelicot

1 pointe de couteau d’agar-agar

 

Tuiles au coquelicot

4 bonbons au coquelicot

Un peu de beurre pour beurrer le moule pour le financier

 

 

Préparation :

 

 

Le biscuit financier aux groseilles : préchauffer le four à 180° C (thermostat 6). Faites fondre le beurre dans une casserole jusqu’à ce qu’il devienne couleur noisette. Laisser tiédir le beurre.

Dans un saladier, verser la poudre d’amandes, le sucre en poudre, la Maïzena et la pincée de sel fin. Mélanger puis incorporer les deux blancs d’œufs et enfin le beurre noisette tiède.

Beurrer un moule rectangulaire de 27 x 17 cm environ. Tapissez le fonds d’un rectangle de papier sulfurisé. Verser la pâte à financier et répartir des groseilles sur le biscuit avant de le cuire dans le four chaud pour 16 à 17 minutes. Sortir le biscuit du four et le laisser tiédir avant de le démouler.

 

 

Les bavarois groseilles coquelicots : taillez le biscuit financier aux groseilles froid à la taille des carrés à  entremets (5 x 5 cm).Déposez les morceaux de biscuits dans les carrés que vous poserez sur les assiettes de services.

Dans une casserole, versez la moitié de la crème fraiche liquide soit 125 ml  (ou 150 ml de lait), faites-y fondre les 50 g de bonbons au coquelicot. Laissez tiédir.

 

 

Dans une autre casserole, versez le reste de la crème fraiche soit 125 ml (ou 100 ml de crème fraiche) avec la cuillerée à soupe de sirop de coquelicot, puis l’agar-agar, portez à ébullition puis laissez frémir 2 minutes. Retirez du feu et laissez légèrement refroidir. Mélangez les deux préparations aux coquelicots.

Battez les blancs d’œufs en neige et les incorporer délicatement à la préparation aux coquelicots. Versez cette mousse coquelicot dans les carrés à entremets garnis de biscuit aux groseilles, mais ne pas remplir pas jusqu’en haut des carrés pour laisser de la place pour la gelée. Déposez des grains de groseilles en les entassant un peu dans la mousse. Placez au réfrigérateur le temps de la préparation de la gelée.

 

 

La gelée : dans une casserole, versez l’eau, puis ajoutez les bonbons coquelicot, la cuillerée à soupe de sirop de coquelicot et la pointe d’agar-agar, portez le tout à ébullition. Maintenir à frémissements 2 minutes puis laissez tiédir la gelée. Versez sur les mousses puis placez à nouveau au réfrigérateur jusqu’à la dégustation.

 

 

Les tuiles de coquelicot : placez les bonbons sur une plaque recouverte de papier sulfurisé huilé,  puis placez au four préchauffé à 180° C (thermostat 6) et laissez fondre.

Dès qu’il y a des belles bulles, retirez du four et laissez refroidir, cela prend environ  4 à 5 minutes. Ne pas laisser les tuiles changer de couleur.

 

 

Au moment du service retirez le carré à entremets et plantez un morceau de tuile bonbon coquelicot pour la décoration. Dégustez sans attendre.

 

 

CIMG2308.JPG

 

 

 

CIMG2313 

    

CIMG2316 

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 23:00

Bavarois à la rhubarbe

Recette originale du blog « La Cuisine des Anges » - http://cuisinedesanges.wordpress.com

 

Ingrédients : pour 4 bavarois individuels de 7 cm de diamètre

La compote de rhubarbe

250 g de rhubarbe

150 g de sucre en poudre

Le fond

75 g de biscuits spéculoos (maison ou du commerce)

75 g de chocolat blanc fondu

Le bavarois

75 g de fromage blanc à 20% MG

10 cl de crème fraiche liquide entière

125 g de compote de rhubarbe bien froide

10 g de sucre glace

1,5 feuille de gélatine (soit 3 g)

75 ml de sirop de sucre de canne

Le miroir

50 ml de jus de rhubarbe

1 feuille de gélatine (soit 2 g)

Décoration

Copeaux de chocolat noir et  chocolat blanc

 

Préparation :

La compote de rhubarbe : dans un saladier, mettez les tiges de rhubarbe épluchée et coupée en tronçons et ajoutez le sucre en poudre. Mélangez et laissez macérer environ 1 heure.

Transvaser dans une casserole. Ajoutez l’eau. Mélangez bien. Portez à ébullition, puis laissez mijoter à feu moyen pendant 15 minutes environ.

Filtrez au travers d’un chinois garni d’une étamine. Conservez le jus pour réaliser le miroir des bavarois.

Le fond : écrasez les biscuits pour les réduire en poudre très fine. Ajoutez le chocolat blanc fondu et mélangez bien.

Posez vos cercles (ou votre cercle) sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. Déposez une couche de mélange chocolat-biscuits spéculoos (environ 1 cm) et tassez bien.

Placez au réfrigérateur le temps de préparer le bavarois.

Le bavarois : commencer  par faire égoutter le fromage blanc dans une passoire garnie d’une étamine.

Mettre la feuille et demie de gélatine à ramollir dans de l’eau froide. Faites chauffer le sirop de sucre de canne pendant 30 secondes au four micro-ondes. Essorez la feuille et demie de gélatine et faites-la dissoudre dans le sirop chaud. Laissez tiédir quelques minutes.

Fouettez le fromage blanc au fouet pour le détendre un peu puis ajoutez la compote de rhubarbe, le sirop avec la gélatine et mélangez-bien.

Fouettez la crème fraiche liquide entière en Chantilly avec les 10 g de sucre glace en les ajoutant peu à peu. Incorporez la crème chantilly au mélange précédent en procédant avec délicatesse. Versez l’appareil à bavarois dans le ou les cercles. Lissez la surface avec une spatule et placez au réfrigérateur pour au moins 6 heures.

Le miroir : mettez la feuille de gélatine à ramollir dans de l’eau froide. Faites chauffer doucement le jus rendu par la compote de rhubarbe  dans une petite casserole.

Essorer la feuille de gélatine et faites-la dissoudre dans le jus de rhubarbe chaud mais non bouillant. Laissez tiédir et versez délicatement sur le(s) bavarois. Remettez au réfrigérateur jusqu’à prise complète.

Démoulez délicatement. Pour les bavarois individuels, glissez-les sur des petites assiettes et procédez à la décoration. Décorez avec quelques copeaux de chocolat blanc et de chocolat noir.

 

   

CIMG2475.JPG

 

 CIMG2488.JPG

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 23:00

 

Après une petite pause, revoilà Culino Versions , pour ce mois d’octobre le thème était un cheesecake salé ou sucré, format familial ou en portions individuelles avec des fruits ou des légumes de saison. C’’est avec plaisir que j’ai réalisé un cheesecake sucré, j’ai repris une recette trouvée sur le net.

 

 cv-logo-photos[1]

 

 

 

Cheesecake à l’orange et au chocolat

 

Recette sur le blog « Anne Stram Gramm » – http://annestramgram.canalblog.com

Ingrédients : pour 8 à 10 personnes

Le fond du cheesecake

200 g de biscuits aux amandes (ou des petits beurres)

65 g de beurre doux

20 g de cacao non sucré

La garniture du cheesecake

250 g de ricotta

500 g de fromage blanc à 20 % MG

100 g de sucre en poudre

4 œufs

1 orange non traitée

La crème : orange curd

2 oranges  non traitées

3 cuillerées de sucre en poudre

1 cuillerée à soupe de Maïzena

 

Préparation :

Réaliser le cheesecake : préchauffer le four à 170° C (thermostat 5 ¾)

Recouvrir le fond d’un moule à manquer ou à charnières, de papier sulfurisé et bien le beurrer ainsi que les contours du moule.

Mixer les biscuits avec un mini-mixer. Y incorporer le beurre fondu et le cacao en poudre. Verser ce mélange au fond du moule et le tasser avec le fond d’un verre. Réserver au réfrigérateur.

Dans un saladier battre la ricotta, le fromage blanc et le sucre. Y ajouter les œufs entiers battus en omelette ainsi que le jus de l’orange et son zeste. Verser la préparation sur le fond de biscuits chocolatés. Enfourner pendant 1 heure. En fin de cuisson, le cheesecake doit rester  « tremblotant ». Il finira sa cuisson lentement dans le four éteint, porte fermée.

Réaliser le glaçage à l’orange curd : dans une casserole, verser le jus des 2 oranges et le zeste d’une seule. Ajouter le sucre en poudre et la cuillerée de maïzena et mélanger à l’aide d’un fouet, sur feu moyen, jusqu’à épaississement. Laisser refroidir et réserver au frais avant d’en garnir le dessus du cheesecake et de le lisser. Je n’ai pas versé ce glaçage sur le cheesecake, j’en ai juste mis des touches en servant les parts du gâteau.

 

  CIMG2913.JPG

 

 

 CIMG2917.JPG

 

 CIMG2938.JPG

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 23:00
Le 34ème Défi Cuisine organisé pour ce mois d’octobre 2013 par « Recettes de Cuisine » est le safran.
 
 
                   defi-safran.400x300-1-.png
 
  
 
C'est un défi très spécial que vous propose le jury ce mois-ci : proposer des recettes parfumées et colorées au safran. Le safran est l'épice la plus chère du monde, et celui de meilleure qualité se vend à 35000 euros le kilo, ce n'est pas étonnant que l'on l'appelle "L'Or Rouge" ! Pour obtenir le safran, on cultive une jolie fleur violette : le crocus sativus, et on fait ensuite sécher le pistil qui comporte 3 longs filaments rouges. Heureusement il suffit d'un ou deux pistils pour parfumer une assiette, et sublimer ses plats, ses desserts ou ses boissons avec du safran.
 
 
                       Merci beaucoup à Stéphane pour l'envoir de pistils de safran pour réaliser cette recette.
   

Voici la recette que j’ai réalisée : du riz au lait au safran.

 
 
  
Riz au lait au safran
 
 
        Ingrédients : pour 7 à 8 personnes.
 
150 g de riz rond
1 litre de lait entier
1 pincée de sel
5 cuillères à soupe de sucre en poudre
1 paquet de sucre vanillé ou 1 gousse de vanille
6 pistils de safran  
      
 
 
        Recette :
 
Faites bouillir le lait avec le sucre, le sel et le sucre vanillé ou la gousse de vanille fendue en deux.
 
Jetez le riz en pluie dans le lait bouillant. Mettez à très petit feu, et laissez cuire jusqu’à ce que le riz affleure le lait (environ 20 à 25 minutes). A la fin de la cuisson, retirez la casserole du feu et incorporez les pistils de safran, mélangez et laisser refroidir. Le riz va s’épaissir en refroidissant car il finira d’absorber le lait. Retirez la gousse de vanille avant de le déguster.
 
Ce merveilleux riz se sert froid ou tiède.
Choisissez du riz blanc rond pour faire cette préparation.
 
CIMG2895.JPG
 
 CIMG2899.JPG
 
 
  CIMG2894
 
 
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:00
 
 
Cette année encore les bloggeurs culinaires témoignent de leur soutien aux femmes et aux  hommes (ne les oublions pas) atteints d’un cancer du sein.
En ce mois d’octobre, il faut proposer une recette rose et la publier sur nos blogs.
 
Merci à Stéf O Fourneaux (http://2fillesofourneau.over-blog.com) pour cette belle initiative et à Mlle Banane pour sa très jolie bannière (http:// http://melbananecuisine.over-blog.com
.
banniere-rose.JPG
 
Voici ma recette : un biscuit roulé rose et ganache Tagada®
 
 
 
Biscuit roulé rose et ganache Tagada ®
 
 
Ingrédients : pour 8 personnes
 
Le biscuit à la cuillère rose (recette de Ch. Michalak)
3 œufs
100 f de farine
1 pincée de sel fin
1 pointe de colorant rouge
30 g de dragées roses concassées
Sucre glace pour saupoudrer
La ganache fraise Tagada ® (recette de « Je dis M. » (http://jedism.blogspot.com)
         
100 g de fraises tagada ®
60 g de crème fraiche liquide entière 30 % MG
 
Décoration
         
Confiture de fraises
Poudre de biscuits roses
Fleurs en sucre
Nœud en pâte à sucre rose
 
Préparation :
 
Réaliser la ganache à la fraise Tagada ® : faire brièvement bouillir la crème fraiche liquide entière dans une casserole. Ajouter les fraises Tagada ® coupées en petits morceaux et faire fondre à feu très doux jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Réserver jusqu’à ce que la ganache soit tiède mais pas tout à fait froide pour pouvoir tartiner le biscuit à la cuillère cuit.
 
Le biscuit à la cuillère rose : monter les blancs d’œufs en neige et y ajouter le sucre en poudre en 3 fois, ensuite ajouter les jaunes d’œufs et la farine. Mélangez délicatement et ajouter une pointe de colorant rouge.
Préchauffer le four à 190° C (th 6 ¼).
 
Répartir le mélange sur plaque à pâtisserie  (32 cm x 28 cm) recouverte d’une feuille de papier sulfurisé à l’aide d’une poche à douille ou avec une cuillère à soupe.
Saupoudrer des dragées roses concassées ainsi qu’un peu de sucre glace. Attendre 5 minutes puis remettre encore du sucre glace.
Enfournez dans le four chaud pendant 7 à 8 minutes.
 
Pendant ce temps, mouillez un torchon propre, essorez-le et étalez-le sur le plan de travail. Lorsque le biscuit est cuit, le sortir du four, retournez-le sur le torchon humide, décollez délicatement le papier sulfurisé.
 
Enroulez le biscuit avec le torchon humide et laissez refroidir au moins 30 à 45 minutes avant de le garnir avec la crème.
 
Étaler la ganache aux fraises Tagada ®  sur le biscuit tiède, puis roulez le biscuit. Le poser sur un plat et laissez –le complètement refroidir avant de le décorer.
Enrober le biscuit roulé avec de la confiture de fraises puis saupoudrez-le avec la poudre de biscuits roses de Reims. Décorer avec des fleurs en sucre et enfin un ruban rose réalisé en pâte à sucre. Servir ce roulé en tranches.
 
CIMG2803.JPG
 
 
 
 CIMG2807.JPG
 
 
 
CIMG2813 
 
     Bon courage pour ceux et celles qui se battent contre cette maladie. 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 23:00

 

 

Langues de chat nougatine et grué de cacao

 

Recette de Manue du blog « Mlle Banane’s Cuisine » - http://melbananecuisine.over-blog.com

 

Ingrédients : pour une cinquantaine de langues de chat

 

2 blancs d’œufs

100 g de beurre

100 de sucre en poudre

100 g de farine

1 cuil. à café de vanille en poudre

*  Grué de cacao

Nougatine en morceaux

 

Préparation :

Monter les blancs d’œufs en neige. Mettre le beurre à ramollir pour qu’il soit presque liquide.

Mélanger le beurre avec le sucre en poudre, la farine et la vanille en poudre.

Ajouter les blancs d’œufs et mettre au frais pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6).

Avec une poche à douille, dresser des bâtonnets sur des plaques à pâtisserie beurrées et tapissées de feuille de papier sulfurisé. Espacer les bâtonnets car la pâte s’étale. Saupoudrer de grué de cacao et d’éclats de nougatine les bâtonnets de pâte.

Enfourner dans le four chaud durant 6 à 7 minutes, surveillez la coloration des langues de chat. Recommencez d’autres cuissons s’il vous reste de la pâte.

Sortir les langues de chat du four, attendre quelques minutes avant de les décoller des plaques et de les laisser complètement refroidir sur une grille.

Conserver ces langues de chat dans une boite en fer.

 

* le grué de cacao est l’éclat de fève de cacao torréfié puis concassé.

Définition Wikipédia

 

 

Nougatine aux amandes : la  recette

 

 

 

 

 

 

 

CIMG1240.JPG

 

 

 

CIMG1245.JPG 

 

 

 CIMG1247.JPG

 

  

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 23:00

 

 

Meringues coquelicot

 

Recette de base fiche magazine Elle « Meringues »

 

Ingrédients : pour une centaine de petites meringues

4 blancs d’œufs

200 g de sucre en poudre

50 g de sucre au coquelicot

1 pointe de colorant rouge coquelicot

1 pincée de sel fin

 

Préparation :

 

 

Battez les blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel fin dans un saladier. Une fois montés, ajoutez petit à petit les 200 g de sucre semoule tamisé en continuant à battre. Lorsque les blancs sont très fermes, ajoutez le sucre au coquelicot ainsi qu’une pointe de couteau de colorant rouge ; à l’aide d’une spatule, mélangez en soulevant la masse des blancs d’œufs.

 

 

Préchauffez le four à 120° C (thermostat 4)  chaleur ventilée.

Beurrez et tapissez de feuilles de papier sulfurisé plusieurs plaques à pâtisserie. Avec une poche à douille unie ou cannelée, formez des meringues longues (4 cm environ) et rondes (diamètre de 3 cm). Couvrez d’un papier sulfurisé si la couleur fonçait (elles ne doivent pas colorer).

 

 

Mettez aussitôt dans le four chaud deux plaques pour 1 heure à 120° C. Recommencez s’il vous reste des meringues à cuire.

 

  

 Lorsque les meringues sont cuites, sortez-les du four, laissez-les tiédir et  détachez-les délicatement de la feuille de papier sulfurisé. Les laisser complétement refroidir avant de les stocker dans une boite  en fer.

 

   

 

117_3849.JPG

 

 117_3853.JPG

 

 

 117_3851.JPG

 

 

 

 

N’oubliez de participer à mon concours pour le 5 ieme anniversaire de mon blog : le tirage aura lieu le lundu 14 octobre dans la journée.

 

 

 

Concours pour le cinquième anniversaire du blog "Plaisirs de la Maison"

 

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 23:00

 

 

Gâteaux de Savoie et leur parfait glacé au Génépi

Recette Demarle du livre « Ma région est belle »

Ingrédients : pour 6 personnes

Les gâteaux de Savoie

2 œufs

60 g + 25 g de sucre en poudre

50 g de farine

17 g de fécule de pommes de terre

Le zeste d’un demi-citron

Le parfait glacé au génépi

25 g d’eau (2,5 cuillerées à soupe d’eau)

60 g de sucre en poudre

3 jaunes d’œufs

150 g de crème fraiche liquide entière (15 cl)

30 g de Génépi (3 cuillerées à soupe)

 

Préparation :

Préparation du parfait au génépi : portez l’eau et le sucre à 118°C. Versez sur les jaunes d’œufs puis mélangez au batteur électrique jusqu’à complet refroidissement. Montez la crème fraiche liquide puis ajoutez-la avec l’alcool génépi.

Placez l’empreinte tablette Demarle (petit modèle 14 x 14 cm)  ou un moule carré en verre sur une plaque à pâtisserie puis garnissez-le de la préparation au génépi. Placez-le 8 heures au congélateur.

Préparation des gâteaux de Savoie : préchauffez le four à 180°C (thermostat 6), puis placez des empreintes à briochettes en silicone sur une plaque à pâtisserie.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Battez les jaunes d’œufs avec les 60 g de sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Dans un autre saladier, mélangez la farine, la fécule et le zeste du demi-citron.

Battre les blancs d’œufs en neige très ferme en ajoutant les 25 g de sucre restants. Mélangez une cuillerée à soupe de blancs d’œufs dans le mélange jaunes d’œufs et sucre, tournez vivement puis incorporez alternativement une cuillère de blancs d’œufs, une cuillère de farine en soulevant très délicatement la pâte pour la mélanger.

Versez la préparation dans les empreintes et faites cuire à 180° C (thermostat 6) pendant 15 minutes. Assurez-vous que les gâteaux soient cuits en plantant la pointe arrondie d’un couteau, elle doit ressortir sèche.

Le montage : dans chaque assiette, déposez un morceau de parfait glacé et un gâteau de Savoie.

Suggestions : vous pouvez remplacer l’alcool de génépi par de la Chartreuse.  On peut parfumer le gâteau de Savoie avec de l’extrait de vanille, de la fleur d’oranger, de l’amande amère…

 

117_5391.JPG

 

Les gâteaux de Savoie 

 117_5424.JPG

 

Le parfait glacé au Génépi 

 

117_5452.JPG

 

L'assiette de service

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison
  • : cuisine, pâtisserie, décoration de la table
  • Contact

classement Recettes de Cuisine

Recherche

Texte Libre