750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cuisine, pâtisserie, décoration de la table

Sablés pour jouer aux fléchettes de C. Michalak

       

Cette recette de sablés est extraite du nouveau livre de Christophe Michalak sorti le 15 septembre dernier : « le chocolat qui me fait craquer » aux éditions Plon.

      100 9001

Sablés pour jouer aux fléchettes de Christophe Michalak

Ingrédients : pour 4 à 5 personnes

Pâte sablée vanille

210 g de beurre demi-sel

80 g de sucre en poudre

20 g de jaune d’œuf (1 jaune)

235 g de farine T45

1 gousse de vanille ( récupérer les graines)

Pâte sablée chocolat

210 g de beurre demi-sel

80 g de sucre semoule

20 g de jaune d’œuf (1 jaune)

210 g de farine T45

25 g de cacao en poudre non sucré

Pour coller les pâtes

20 g de blanc d’œuf (1 blanc) 

Réalisation :

Pâte sablée vanille : tamiser la farine, ramollir le beurre au micro-ondes pour qu’il soit mou. Mélanger tous les ingrédients. Etaler cette pâte entre deux feuilles en plastique, à l’aide d’un rouleau, pour obtenir un carré de 20 X 20 cm environ.

Pâte sablée chocolat : tamiser la farine, réaliser le même procédé que pour la pâte vanille. Passer un peu de blanc d’œuf cru à l’aide d’un pinceau sur la surface du sablé vanillé. Superposer le sablé chocolat puis rouler le tout. J’ai eu des difficultés pour réaliser cette opération, la pâte sablée est très friable donc très fragile. Réserver 1 heure au réfrigérateur.

Finition : préchauffer le four à 160°C (thermostat 5), découper des rondelles d’un centimètre d’épaisseur, les déposer sur des plaques antiadhésives. Cuire dans le four préchauffé pendant environ 20 minutes, surveiller la coloration des biscuits. Les laisser refroidir avant de les déguster.

 

 Les sablés déposés sur la plaque, prêts à être mis dans le four chaud.

 100_9002.JPG

 

 

 100_9005.JPG

 

 Les sablés sortis du four et refroidis.    

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article