750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 23:00

Bœuf aux oignons façon Weight Watchers

 

Recette «  La Marmite a M’Alice » - http://www.lamarmiteamalice.com

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

500 g de bœuf (pièce à fondue)

3 gros oignons

2 gousses d’ail

20 g de sucre roux

30 g de sauce soja

15 g de fécule de pommes de terre

350 g d’eau

1 cuillerée à café de gingembre moulu

2 cuillerées à café d’huile de colza

 

 

Préparation :

 

Couper très finement en lamelles le morceau de bœuf.

 

Mettre les lamelles de bœuf dans un saladier muni d’un couvercle, avec une cuillerée à café d’huile de colza et la cuillerée à café de gingembre moulu.

 

Fermer le couvercle, secouer énergiquement, réserver 15 minutes.

 

Eplucher les deux gousses d’ail et les couper en tous petits dés.

 

Eplucher et émincer finement les oignons, réserver.

 

Faire chauffer un wok (ou une sauteuse) à feu vif, y faire sauter la viande. Au bout d’une minute, ajouter l’ail haché, poivrer un peu, continuer à faire sauter le tout 3 à 4 minutes.

 

Quand le bœuf est quasiment cuit, le retirer, le réserver, mettre les oignons à la place avec la deuxième cuillerée d’huile de colza. Remuer très souvent.

 

Quand les oignons sont translucides, ajouter le sucre roux, continuer la cuisson en remuant.

 

Mélanger l’eau avec la sauce soja et la fécule de pommes de terre, verser sur les oignons, mélanger.

 

Poursuivre la cuisson 15 minutes, sur feu très doux, puis ajouter la viande, retirer du feu et couvrir jusqu’au dernier moment, où il faudra réchauffer pour servir.

 

 

 

 

Bœuf aux oignons façon Weight Watchers
Bœuf aux oignons façon Weight Watchers
Bœuf aux oignons façon Weight Watchers
Partager cet article
Repost0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 23:00

Petits pots de crème au chocolat

 

Une recette du blog « Maryse et Cocotte » - http://www.maryseetcocotte.com

 

Ingrédients : pour 3 à 4 verrines de 15 cl de contenance

 

30 g de chocolat noir à 70%

10 g de cacao en poudre non sucré

12,5 cl de lait demi-écrémé

12,5 cl de crème fraiche liquide à 30 %MG

2 jaunes d’œufs

25 g de sucre en poudre

 

 

Préparation :

 

Faites bouillir le lait et la crème fraiche dans une casserole sur feu moyen.

 

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent.

 

Versez un tiers du mélange lait-crème fraiche sur les jaunes d’œufs et mélangez avec un fouet (manuellement). Reversez le tout dans la casserole, et faites épaissir sur feu doux comme pour une crème anglaise (jusqu’à 85 °C). Ajoutez petit à petit le chocolat haché et le cacao en poudre. Mélangez bien.

 

Continuez la cuisson sur feu doux jusqu’à épaississement.

 

Laissez refroidir à température ambiante en couvrant avec du papier film au contact de la crème. Versez ensuite dans les 3 ou 4 verrines et réfrigérez au minimum 3 à 4 heures.

 

Dégustez frais.

 

 

 

Petits pots de crème au chocolat
Petits pots de crème au chocolat
Petits pots de crème au chocolat
Partager cet article
Repost0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 23:00

Bouchées noix de Saint jacques à la crème de persil

 

Recette du blog « Amour de cuisine » - http://www.amourdecuisine.fr

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

16 noix de Saint Jacques fraiches

1 échalote

½ gousse d’ail dégermée

2 cuillerées à soupe de persil haché

30 g de beurre

2 portions de fromage « Vache qui rit »

1 cuillerée à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre du moulin

4 petites bouchées feuilletées de 5 cm de diamètre

 

 

Préparation :

 

Hachez finement l’échalote, l’ail et le persil dans le bol d’un mini blender (ou d’une moulinette électrique).

 

Mélanger le tout avec le beurre et le fromage « Vache qui rit » et assaisonnez à votre convenance, de sel et de poivre du moulin.

 

Préchauffez le four à 175° C (thermostat 5 2/3).

 

Garnissez les bouchées feuilletées cuites  (les bouchées feuilletées  maison sont de 6 cm de diamètre avec un petit cercle prédécoupé au centre de 3 cm : dimensions des bouchées avant la cuisson) avec la crème de persil. Faites chauffer les bouchées garnies dans le four chaud pendant 10 minutes.

 

Pendant ce temps, faites chauffer une poêle avec la cuillerée d’huile d’olive sur feu moyen, faites revenir les noix de St Jacques pendant 1 minute de chaque côté. Ne pas cuire trop longuement les St Jacques car elles vont devenir caoutchouteuses.

 

Retirez les noix de St Jacques  et les disposer sur les assiettes de service chaudes, ajouter une bouchée de crème de persil dès la sortie du four.

 

Servir aussitôt.

 

Préparation : 15 minutes environ

Cuisson : 15 minutes

 

Conseil : vous pouvez poser une noix de  St jacques poêlée sur chaque bouchée à la crème de persil et servir ces bouchées à l’apéritif.

 

 

 

Bouchées noix de Saint jacques à la crème de persil
Bouchées noix de Saint jacques à la crème de persil
Bouchées noix de Saint jacques à la crème de persil
Bouchées noix de Saint jacques à la crème de persil
Partager cet article
Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 23:00

Ma brioche, recette secrète

 

Recette originale du blog de Marie-Claire « Du miel et du sel » - http://www.dumieletdusel.com

 

Ingrédients : pour 2 brioches

500 g de farine type 55

18 g de levure fraiche de boulanger

5 cl de lait entier tiède (40°C)

1 cuillerée à café de sel fin (soit 8 g au lieu des 12 g de la recette originale)

50 g de sucre en poudre

5 œufs moyens (225 g d’œufs sans les coquilles)

250 g de beurre doux mou

Jaune d’œuf + 1 cuil ; à soupe d’eau pour la dorure

 

 

Préparation :

 

Cette recette est facile, mais un peu longue à être réaliser car le temps de pause est d’environ 8 heures.

 

La particularité de cette brioche, c’est qu’elle est ensemencée avec un levain-levure, une portion de pâte qu’on fait pré-fermenter. Cela développe les capacités fermentaires de la levure et cela va apporter des arômes supplémentaires à la brioche.

 

Réalisez la pâte au robot électrique ou à la main : mettez la farine dans la cuve du robot, ou dans un grand saladier. Faites un creux au centre. Emiettez la levure fraiche de boulanger dans ce creux. A l’aide d’une cuillère, délayez-la avec le lait en prenant un peu de farine qui l’entoure, de manière à faire une petite pâte molle. Raclez la cuillère avec votre doigt pour en détacher toute la pâte. Recouvrez-la généreusement de la farine et laisser reposer pendant 15 à 30 minutes, selon la température ambiante, jusqu’à ce que la couche de farine se craquèle sous la poussée.

 

Quand la farine est toute craquelée, et pas avant, ajoutez le sel, le sucre et les œufs. Pétrissez à petite vitesse. Dès que la pâte se décolle, soit après environ 20 minutes (temps théorique qui peut varier) ajoutez le beurre mou morceau par morceau, en y ajoutant un nouveau morceau quand le précédent a été incorporé. Continuez de pétrir jusqu’à ce que la pâte se redécolle et que tout s’agglomère sur le crochet du robot. A la main, elle doit être détachée du plan de travail, lisse et bien élastique.

 

Couvrez votre pâte avec un torchon, et laissez-la dans un endroit tiède pour qu’elle commence sa fermentation. On démarre la fermentation à chaud pendant 1 heure, puis on va faire un rabat. Faire un rabat c’est étirer une fois avec la main puis la replier sur elle-même, de manière à faire sortir le gaz qu’elle contient. Ça la fait retomber. Alors, on la couvre d’un film alimentaire au contact de la surface et on va mettre la pâte au réfrigérateur, où elle restera entre 2 heures et jusqu’à 18 heures. L’optimum est de 8 heures, le passage au réfrigérateur est obligatoire au minimum pendant 2 heures, sinon la pâte sera impossible à travailler après la fermentation.

 

Réalisation de la pâte dans la machine à pain : commencer par préparer dans un saladier le levain-levure en versant tout d’abord la farine, faire un creux et ajouter les 5 cl de lait entier tiédi et la levure de boulanger fraiche émiettée. A l’aide d’une cuillère, délayez la levure avec le lait en prenant un peu de farine qui l’entoure, de manière à faire une petite pâte molle. Raclez la cuillère avec votre doigt pour en détacher toute la pâte. Recouvrez généreusement de la farine et laisser reposer pendant 15 à 30 minutes, selon la température ambiante, jusqu’à ce que la couche de farine se craquèle sous la poussée.

 

Quand la farine est toute craquelée, et pas avant, versez ce levain-levure dans la cuve de la machine à pain, ajoutez  le sucre en poudre, les œufs entiers et le sel fin. Lancez le programme pâte levée (1 heure 20 environ), lorsque la pâte se décolle, soit après environ 20 minutes ajoutez le beurre mou morceau par morceau. Terminer le programme. Sortez la pâte de la cuve de la machine à pain.

 

Couvrez la pâte avec un torchon, et laissez-la dans un endroit tiède pour qu’elle commence sa fermentation. On démarre la fermentation à chaud pendant 1 heure, puis on va faire un rabat. Faire un rabat c’est étirer une fois avec la main puis la replier sur elle-même, de manière à faire sortir le gaz qu’elle contient. Ça la fait retomber. Alors, on la couvre d’un film alimentaire au contact de la surface et on va mettre la pâte au réfrigérateur, où elle restera entre 2 heures et jusqu’à 18 heures. L’optimum est de 8 heures, le passage au réfrigérateur est obligatoire au minimum pendant 2 heures, sinon la pâte sera impossible à travailler après la fermentation.

 

Pour résumer : repos 1 heure à température ambiante, puis entre 2 et 18 heures au froid.

 

Après ce repos, on reprend la pâte qui a gonflé dans le réfrigérateur. On peut directement la mettre en boules et dans les moules, mais si l’on est perfectionniste, on va faire l’opération suivante, qui ne prendra que 5 minutes, et le résultat donnera une mie incroyablement légère.

 

On étale la pâte en rectangle sur 2 cm d’épaisseur sur le plan de travail fariné légèrement, on la replie en trois, on la ré-étale, on la replie, et on recommence. En tout, on le fait 3 fois. Cela ne prend que quelques minutes, et à chaque tour, on sent que la pâte devient plus ferme et plus élastique, elle résiste. Enfin on la roule sur elle-même et on coupe le rouleau en 12 portions. Selon la taille du moule, on place 8 portions côte à côte dans un moule à cake (de 11 x 27 cm) beurré et tapissé d’un morceau de papier sulfurisé et les 4 autres dans un autre moule à cake (de 9 x 24 cm beurré et tapissé d’un morceau de papier sulfurisé).

 

Soit debout, soit couchés, les portions de pâte c’est comme on le veut. Si on les met debout, cela donnera un effet « tourbillon ». La pâte doit remplir que la moitié du moule. J’ai rangé les portions de brioche debout dans les deux moules à cake.

 

Si vous voulez réaliser des brioches individuelles, formez des boules et façonnez-les comme vous en avez l’habitude.

 

Il faut laisser lever au chaud jusqu’à ce qu’elle double de volume, que cela dure 1 heure ou 4 heures cela n’a pas d’importance. Pour cette opération, j’ai mis mes moules dans le four sur programme  levée de pâte à 40° C pour 45 minutes. Si vous faites la levée  à température ambiante cela sera plus long. Lorsque la pâte arrive en haut du moule, il est temps de la faire cuire. On dorera la surface des brioches avec  le jaune d’œuf battu et dilué avec la cuillerée d’eau avant d’enfourner dans le four chaud.

 

 

 Préchauffer le four  une demi-heure avant la fin de la levée à 160 °C (thermostat 5 1/3) chaleur statique d’après Marie Claire (blog « du miel et du sel ») mais j’avoue les avoir cuites dans le four à chaleur ventilée accompagnées d’un  récipient rempli d’eau bouillante.

 

J’ai réalisé deux brioches avec la quantité de pâte, leur cuisson a été  de 40 minutes  à 160° C, pour des brioches individuelles la cuisson sera de 20 minutes à 200° C. Surveillez la coloration des brioches.

 

 

Ma brioche, recette secrète
Ma brioche, recette secrète
Ma brioche, recette secrète
Ma brioche, recette secrète
Ma brioche, recette secrète
Partager cet article
Repost0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 23:00

Verrines chocolat menthe

 

Recette du blog « Amandine cooking » – http://lesrecettesdamandine.over-blog.com que j’ai  revue à ma façon.

 

Ingrédients : pour 6 verrines de 11 cl de contenance

 

La crème à la menthe

½ feuille de gélatine (1 g)

5 cl de liqueur de menthe (Pippermint)

20 cl de lait ½ écrémé

2 jaunes d’œufs

40 g de sucre en poudre

15 g de Maïzena (fleur de maïs)

 

La  crème au chocolat

10 cl de lait ½ écrémé

15 cl de crème fraiche liquide entière 30 % MG

2 jaunes d’œufs

40 g de sucre en poudre

½ cuillerée à café de Maïzena (fleur de maïs)

1 belle cuillerée à soupe de cacao poudre non sucré

 

 

Préparation :

 

1 – Préparez la crème à la menthe : commencer par faire bouillir le lait. Mettre la demi-feuille de gélatine dans de l’eau froide.

 

Battre les jaunes d’œufs avec le sucre et la Maïzena tamisée, verser le lait bouillant en mélangeant avec le fouet. Remettre le tout dans la casserole sur feu doux jusqu’à épaississement en fouettant sans arrêter. Incorporer la demi-feuille de gélatine ramollie et essorée entre vos mains. Bien mélanger et ajouter enfin la liqueur de menthe. Mélanger à nouveau et verser dans le fond des six verrines, mettre au réfrigérateur au moins 1 heure.

 

 

2 – Préparez la crème au chocolat : porter à ébullition le lait et la crème fraiche liquide. Battre les jaunes d’œufs avec le sucre en poudre et la demi-cuillerée à café de Maïzena  jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Verser le mélange lait-crème sur le mélange jaune d’œuf-sucre-Maïzena, remettre le tout dans la casserole sur feu doux jusqu’à épaississement en mélangeant sans arrêt. Retirer la crème du feu et incorporer la cuillerée à soupe de cacao tamisé, mélanger pour bien incorporer le chocolat.

 

Laisser refroidir en posant un papier film au contact de la crème pour éviter qu’une pellicule se forme à la surface de la  crème.

 

Verser la  crème au chocolat refroidie par-dessus la crème à la menthe, décorer avec des morceaux de chocolats Sarments du Médoc à la menthe ou des Mikados, servir avec un biscuit de votre choix.

 

 

 

 

Verrines chocolat menthe
Verrines chocolat menthe
Verrines chocolat menthe
Partager cet article
Repost0
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 23:00

Dos de cabillaud, beurre blanc et purée aux endives

 

Recette originale (Filet de bar, beurre blanc et purée aux chicons) du blog « Les délices de Mimm » - http://www.delicesdemimm.com

 

Ingrédients : pour 2 personnes

 

2 dos de cabillaud (de 130 g environ chacun)

5 pommes de terre

4 endives

3 cuillerées à soupe de beurre ramolli

 

La sauce beurre blanc

1 citron

75 ml de vin blanc

2 échalotes

120 g de beurre

Sel, poivre et muscade râpée

 

 

Préparation :

 

La purée aux endives : laver rapidement les endives, les émincer et les faire cuire doucement dans une poêle avec les 2 cuillerées à soupe de beurre ramolli. Elles ne doivent pas trop colorer, cela prendra environ 10 minutes.

 

Eplucher et laver les pommes de terre, les cuire dans de l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Les égoutter et les écraser à l’aide d’un presse purée. Ajouter le reste du beurre, un peu de sel et de poivre et de la noix de muscade râpée. Incorporer les endives émincées cuites et bien mélanger.

 

La sauce beurre blanc : éplucher et ciseler les échalotes les mettre dans une casserole avec le vin blanc et le jus du citron. Mettre sur feu moyen et faire réduire, il ne doit rester qu’une cuillerée à soupe de liquide et les échalotes ne doivent pas colorer.

Ajouter 2 cuillerées à soupe d’eau froide et remettre la casserole sur feu vif et incorporer au fouet le beurre bien froid coupé en petits morceaux. Porter à ébullition tout en continuant de fouetter. Saler et poivrer, passer ensuite au travers d’un chinois la sauce pour bien presser les échalotes pour en extraire les sucs ou garder les échalotes si vous aimez les retrouver dans la sauce. Garder la sauce au chaud au bain-marie.

 

Les dos de  cabillaud : les saler et les poivrer avant de les faire cuire dans un cuit-vapeur pendant 10 minutes.

 

Dressage : sur les assiettes de service, dresser la purée aux endives dans un cercle en inox, ajouter le morceau de cabillaud et servir avec la sauce en accompagnement. Déguster chaud.

 

 

 

 

Dos de cabillaud, beurre blanc et purée aux endives
Dos de cabillaud, beurre blanc et purée aux endives
Partager cet article
Repost0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 23:00

Brioches moelleuses au lait fermenté

 

Recette du blog « Cuisine et Loisirs par Julia T & Agathe – http://lacuisinedejuliat.ca

 

Ingrédients : pour deux  brioches

 

500 g de farine type 55 + 7 à 8 cuil. à soupe

1 sachet de levure de boulanger déshydratée (levure briochin d’Alsa)

3 œufs battus

75 g de sucre en poudre

1 pincée de sel fin

120 g de beurre

250 ml de lait fermenté (ribot, babeurre ou iben)

2 poignées de pépites de chocolat noir (80 g environ)

 

Pour la dorure : 1 jaune d’œuf + 1 cuil. à soupe de lait

Quelques pépites de chocolat pour le dessus de la brioche

 

 

Préparation :

 

Mettre dans la cuve d’un robot, la farine, la levure déshydratée de boulanger, le sucre en poudre, le beurre ramolli puis incorporer petit à petit le lait fermenté, les œufs et enfin la pincée de sel fin.

 

Pétrir  la pâte au robot pendant 10 minutes. Incorporer les pépites de chocolat. Couvrir et laissez lever la pâte au moins 1 heure.

 

Si vous réalisez la pâte à la main : diluer la levure déshydratée de boulanger dans un peu de lait fermenté tiède (attention pas chaud) et laisser mousser 10 minutes.

 

Ajouter la farine, le sucre en poudre et le sel dans un grand saladier et mélanger.

 

Incorporez le reste du lait fermenté, les œufs entiers battus légèrement et le beurre ramolli en morceaux.

 

Ajouter par petites quantités le mélange lait-levure de boulanger jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Incorporer enfin les pépites de chocolat. Pétrir 10 minutes.

 

Couvrir et laisser reposer la pâte à l’abri des courants d’air pendant plus d’une heure. Sortir le pâton du saladier, le dégazer légèrement (faire retomber la pâte) puis remplir deux moules à cake beurrés et tapissés au fond d’un morceau de papier sulfurisé, de 3 boules de pâte (trois boules pour chaque moule à cake), couvrir d’un torchon propre et laissez lever à  nouveau environ 1 heure.

 

Réalisation de la pâte à la machine à pain : verser dans la cuve les 25 cl du lait fermenté, 1 belle pincée de sel fin  et les trois œufs entiers battus, incorporer la farine, le sucre en poudre, le sachet de levure de boulanger déshydraté et enfin le beurre ramolli en morceaux. J’ai dû ajouté 8 cuillerées à soupe de farine car ma pâte était un peu molle.

 

Mettre la machine à pain en marche sur programme pâte levée pour 1 h 20 (le temps varie selon la marque de la machine à pain).

 

Au bout d’une heure 20 (la première levée a été faite dans la machine à pain) sortir la pâte de la cuve, la faire retomber sur le plan de travail fariné et incorporer les pépites de chocolat.  Former trois boules et façonner vos brioches de la même façon qu’avec la pâte réalisée à la main ou au robot, couvrir d’un torchon propre et laissez lever à  nouveau environ 1 heure.

 

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Badigeonner les brioches d’un peu de jaune d’œuf dilué avec le lait à l’aide d’un pinceau.

 

Eventuellement répartir quelques pépites de chocolat sur le dessus des brioches (je ne l'ai pas fait), enfourner les brioches pour 25 minutes dans le four chaud, avec un récipient rempli d’eau chaude.

 

Sortir les brioches du four et laissez-les tiédir ou refroidir totalement avant de les déguster.

 

 

Brioches moelleuses au lait fermenté
Brioches moelleuses au lait fermenté
Brioches moelleuses au lait fermenté
Partager cet article
Repost0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 23:00

Petits pots de crème au praliné comme autrefois…

 

Une recette d’un livre « Infiniment praliné » De Delphine Quarante-Bauer – Edition Albin Michel

 

 

Ingrédients : pour 3 personnes

25 cl de de lait entier

2 jaunes d’œufs

10 g de fécule de maïs (Maïzena)

20 g de sucre en poudre

30 g de praliné maison (ou du commerce)

 

 

Préparation :

 

Dans un bol, délayer la fécule de maïs avec 4 cuillerées à soupe de lait prélevées dans les 25 cl.

 

Verser le reste du lait dans une casserole, ajouter le praliné, porter le tout à ébullition sur feu moyen, tout en mélangeant.

 

Dans un saladier, fouetter ensemble les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la fécule de maïs délayée et mélanger.

 

Verser le lait au praliné sur la préparation aux œufs, petit à petit, tout en mélangeant à l’aide d’un fouet. Reverser le tout dans la casserole et faire cuire 2 à 3 minutes sur feu doux, en mélangeant sans arrêt et sans jamais atteindre l’ébullition, jusqu’à ce que le mélange épaississe.

 

Verser la crème dans trois petits pots en verre (de 12 cl de contenance) et attendre qu’ils refroidissent avant de les couvrir. Les mettre au moins 6 heures au réfrigérateur.

 

Ces petites crèmes peuvent se préparer la veille.

 

Présentez ces crèmes avec des madeleines, des boudoirs, des crêpes dentelles ou même de la brioche perdue…

 

 

Petits pots de crème au praliné comme autrefois…
Petits pots de crème au praliné comme autrefois…
Petits pots de crème au praliné comme autrefois…
Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 23:00

Velouté de potimarron rôti

 

Une recette d’Alexandra du blog « My grirly Popotte » » - http://www.mapopotte.fr

 

Ingrédients : pour 3 personnes

 

1 petit potimarron

½ litre de bouillon de volaille (eau + 2 cubes de bouillon)

50 ml de crème fraiche liquide entière

Un peu de curcuma

Sel et poivre

 

Préparation :

 

Préchauffer le four sur thermostat 3 (100° C).

 

Laver le potimarron à l’eau et le faire rôtir dans un plat pendant 3 heures dans le four chaud.

 

Récupérer la pulpe à l’aide d’une cuillerée à soupe, le fait de faire rôtir le potimarron a facilité cette opération. Les graines se détachent facilement et la peau est toute ramollie.

 

Dans une cocotte mettre la pulpe du potimarron, le bouillon de volaille, le curcuma et faites cuire environ 5 minutes à léger frémissement.

 

Ajouter la crème fraiche et bien mixer le tout.

 

Goûter, assaisonner selon vos goûts, servir bien chaud. Emietter un peu de fromage de chèvre dessus avant de servir.

Velouté de potimarron rôti
Velouté de potimarron rôti
Velouté de potimarron rôti
Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 16:30

Le samedi 11 avril 2015, à l’Espace Commines (17 rue Commines à Paris – 3ème) aura lieu la 4ème édition du Salon du blog Culinaire : une journée à Paris.

 

Ce sera une belle journée gourmande, avec encore plus d’animations pour que nous  puissions repartir encore plus passionnés !

 

Nos chefs Damien et Christophe nous proposeront de venir cuisiner avec eux pour parfaire nos techniques culinaires et devenir des as des fourneaux.

 

Les partenaires Lidl, Puget, Bourjois by Confidentielles et Brita nous inviteront à venir découvrir leurs nouveautés, à travers des animations ludiques, techniques et gourmandes.

 

Le programme est en ligne sur le site http://evenementiel.750g.com

 

Ouverture du salon de 9 h 30 à 18 h 30 puis cocktail de clôture à l’atelier 750 grammes de 19 h 30 à 22 heures (60 rue du faubourg Poissonnière – 75015 Paris)

 

Au 11 avril pour celles qui vont se retrouver.

Salon du blog culinaire à Paris 4e édition
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison
  • : cuisine, pâtisserie, décoration de la table
  • Contact

classement Recettes de Cuisine

Recherche

Texte Libre