Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 22:00

Une recette du site : www.mirabelles-de-lorraine.fr

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

4 suprêmes de pintade (ou 4 cuisses de pintade)

400 g de mirabelles fraiches (ou surgelées)

4 oignons nouveaux

1 cuillerée à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre du moulin

1 cuillerée à café de gingembre en poudre (ou du gingembre frais haché finement)

3 à 4 pistils de safran (ou une pincée de safran)

 

 

Préparation :

 

Mélanger les épices (gingembre et safran) dans un plat creux et y rouler les morceaux de pintade. Laissez reposer 10 minutes.

 

Eplucher et émincer le soignons, les faire revenir dans une cocotte, sur feu doux, avec la cuillérée à soupe d’huile d’olive. Lorsque les oignons sont devenus translucides, déposer les morceaux de pintade. Saler et poivrer légèrement.

 

Faire revenir toujours sur feu doux pendant 10 minutes, en retournant de temps en temps les morceaux de pintade. Ajouter ensuite un verre d’eau (20 cl) et couvrir pour poursuivre la cuisson durant 10 minutes.

 

Ajouter les mirabelles dénoyautées et laissez mijoter (à couvert) encore 10 minutes sur feu doux.

 

Rectifier l’assaisonnement et déguster avec du riz cuit à la vapeur et un tian de légumes ou d’autres accompagnements.

 

 

Temps de cuisson : 30 minutes

Temps de repos : 10 minutes

 

 

 

Pintade aux mirabelles
Pintade aux mirabelles
Pintade aux mirabelles
Pintade aux mirabelles
Pintade aux mirabelles
Pintade aux mirabelles
Published by Michelle - dans viandes - volailles
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 08:00

Voici les noms des gagnants du 71e défi du blog « Recettes de Cuisine » (http://recettes.de/cuisine ) pour le mois de juillet 2016.

 

Le thème était « Garden party ‘s »

 

 http://recettes.de/defi-garden-party


 

En tant que membre du jury, le choix est toujours difficile car il y avait de belles réalisations.

 

 

 

Résultats des défis du mois de juillet 2016

Voici les trois recettes gagnantes du défi « Garden Party » :

 


1. 
http://www.lesgralettes.com/2016/07/recette-tapas-moules-a-l-espagnole.html

 

 

Tapas moules à l'espagnole

Tapas moules à l'espagnole

Mousse de tomates au basilic

Mousse de tomates au basilic

Chips d'aubergines au piment d'Espelette

Chips d'aubergines au piment d'Espelette

Si vous souhaitez participer, il y a un défi « givré » en cours pour ce mois d’août 2016.

 


http://recettes.de/defi-givre

 

 

Résultats des défis du mois de juillet 2016
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 22:00

La recette originale (figues pochées au Maury et aux épices) est de Mamina du blog « Et si c’était bon… » - http://mamina.fr

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

12 figues moyennes (600 à 700 g environ)

 

Le vin épicé

50 cl de vin doux naturel Rasteau rouge 100% grenache 16 °

50 g de sucre en poudre

1 gousse de vanille

2 zestes de citron Bio

1 petit bâton de cannelle

½ jus de citron pressé

1 étoile de badiane

1 clou de girofle

 

La décoration

4 *arlettes feuilletées

4 boules de glace à la vanille (maison ou du commerce)

**Crumble déjà cuit (4 cuillerées à soupe)

 

 

Préparation :

 

Les figues : laver et essuyer délicatement les figues, couper les queues. Réserver.

 

Dans une casserole, porter à ébullition le vin doux de Rasteau et les épices, et laisser bouillir une minute. Arrêter la cuisson avant de remettre les figues dans le sirop.

 

Sur feu doux, pocher les figues dans le vin épicé durant 15 minutes.

 

Sortir les figues du liquide avant de le filtrer et de le laisser réduire jusqu’à épaississement (18 à 20 minutes environ). Arrêter la cuisson et laissez refroidir le vin sirupeux avant de remettre les fruits et de les laisser jusqu’au service.

 

Le service : réchauffer éventuellement les figues dans le vin sirupeux et les servir tièdes avec une boule de glace à la vanille, un peu de crumble émietté et une arlette feuilletée à poser sur le bord des assiettes.

 

 

*une arlette est une tuile croustillante et caramélisée faite de pâte feuilletée maison si possible et de sucre glace (recette prochainement sur le blog).

 

**Pour réaliser le crumble : préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).


Versez le sucre vanillé (30 g), la poudre de noisettes (30 g), la farine (30 g) et le beurre doux coupé en petits dés dans un saladier (30 g). Amalgamez tous les ingrédients ensemble pour former une sorte de sable grossier. Etalez ce crumble sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

 

Enfournez dans le four chaud pour 10 minutes jusqu’à ce que le crumble soit doré. Laissez refroidir et réservez.

 

 

 

Figues pochées au Rasteau et aux épices
Figues pochées au Rasteau et aux épices
Figues pochées au Rasteau et aux épices
Figues pochées au Rasteau et aux épices
Figues pochées au Rasteau et aux épices
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 22:00

Une recette du site « Atelier des chefs » - http://www.atelierdeschefs.fr

 

Ingrédients : pour 8 personnes

 

Les éléments de la salade

1 kg de pommes de terre à chair ferme

3 œufs

Du gros sel et de l’eau

Des brins de persil plat

120 g de cornichons au vinaigre

2 échalotes

5 cl de vin blanc sec

300 g de cervelas

 

La vinaigrette

5 cl de vinaigre de vin rouge

15 cl d’huile d‘olive

20 g de moutarde forte

6 pincées de sel fin

6 tours de moulin à poivre (poivre moulu)

 

 

Préparation :

 

Préparation de la garniture de la salade : éplucher les pommes de terre, puis émincez-le en rondelles. Les cuire ensuite dans de l’eau bouillante avec du gros sel pendant 10 minutes.

 

Cuire les œufs durs dans de l’eau bouillante salée durant 10 minutes.

 

Une fois les pommes de terre cuites, tester la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau puis les égoutter. Les verser dans un saladier et ajouter le vin blanc sec, mélanger et réserver ces pommes de terre à couvert.

 

Egoutter les œufs puis les laisser refroidir. Les écailler puis les couper en quartiers et réservez-les au frais.

 

Peler le cervelas et coupez-le en gros morceaux. Réservez.

 

Préparation de l’assaisonnement : effeuiller et ciseler le persil plat. Eplucher les échalotes puis ciselez-les aussi. Hacher les cornichons en petits morceaux.

 

Mélanger la moutarde avec le vinaigre de vin rouge, assaisonnez de poivre et de sel. Ajouter ensuite progressivement l’huile d’olive en mélangeant à l’aide d’une fourchette.

 

Dressage des assiettes : au fond des assiettes creuses, disposez les rondelles de pommes de terre, ajouter les morceaux de cervelas. Arrosez de vinaigrette et parsemez le tout d’échalotes, de cornichons et de persil. Disposez ensuite des quartiers d’œufs durs. Finir par un peu de vinaigrette.

 

Conseil : on peut ajouter quelques croûtons de pain pour apporter du croquant à la salade.

 

 

 

 

 

Salade bistrot de pommes de terre au cervelas
Salade bistrot de pommes de terre au cervelas
Salade bistrot de pommes de terre au cervelas
Salade bistrot de pommes de terre au cervelas
Salade bistrot de pommes de terre au cervelas
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 22:00

Une recette du blog « La gourmandise de Violette » - http://www.lagourmandisedeviolette.com

 

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

8 abricots

4 tranches de brioche (maison ou du commerce)

5 g de beurre doux

2 cuillerées à soupe de sucre cassonade (sucre blond)

4 cuillerées à soupe de coulis de fraises (ou de framboises)

8 petits pics à brochettes

 

 

Préparation :

 

Lavez les abricots et coupez-les en deux dans le sens de la hauteur. Enlevez les noyaux.

Piquez 1 abricot (soit 2 oreillons) dans chaque pic à brochette.

 

Saupoudrez-les de sucre cassonade.

 

Dans une poêle chaude, faites fondre le beurre et mettez-y les brochettes (si la poêle est trop petite, coupez les extrémités des pics).

Caramélisez-les sur feu moyen.

 

Toaster les tranches de brioche et coupez-les en deux.

 

Dressage : disposez dans chaque assiette, deux morceaux de brioche (la tranche coupée en deux), un peu de coulis de fraises et posez deux petites brochettes par personne.

 

Dégustez.

 

 

 

Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Brochette d’abricots et sa brioche tiède

Avec cette recette je participe à la dixième édition du défi « Passe-plats entre amis ».

 

Ce jeu a été créé il y a plusieurs mois par Corine du blog « Mamou & Co » http://mamouandco.wordpress.com et la marraine de ce 10 ieme défi est Claudine du blog « La cuisine facile de Gut » - http://www.cuisinedegout.wordpress.com

 

 

Le thème qu’elle a choisi est de cuisiner une recette chrono trop gourmande, des plats rapides, qui prennent peu de temps pour leur réalisation : des salades, des légumes, des grillades, des desserts réalisés en un clin d’œil….mais gourmands.

 

 

Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Brochette d’abricots et sa brioche tiède
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
19 août 2016 5 19 /08 /août /2016 22:00

La recette originale « The brioche au chaource » a été trouvée sur le blog « Les papotages de nana » - http://www.lespapotagesdenana.com

 

Ingrédients : pour une belle brioche de 26 cm de diamètre

 

5 cl de lait ½ écrémé

1 sachet de levure de boulanger déshydratée (Le Briochin d’Alsa - sachet de 6 g)

2 œufs

250 g de farine de gruau type 45 (ou farine type 45) + 50 g

½ cuillerée à café de sel fin (3 g)

125 g de beurre salé mou

Chaource (1 fromage de 250 g poids brut soit 190 g de Chaource débarrassé de sa croûte)

60 g de cerneaux de noix

 

 

Préparation :

 

Dans la cuve du robot, verser la farine et la levure de boulanger déshydraté. Mélangez et ajoutez les œufs. Continuer de battre sur vitesse moyenne, en ajoutant le lait petit à petit et le sel fin. Puis, incorporer le beurre mou coupé en morceaux. Mélangez de nouveau jusqu’à ce que la pâte soit bien élastique.

 

Retirez la pâte du bol du robot, formez une boule et déposez-la dans un saladier propre. Recouvrez d’un torchon humide et mettre dans un endroit chaud (près d’un radiateur par exemple pour 60 à 80 minutes) ou dans le four sur la position « levée pâte/pain » à 40° C pour 50 minutes.

 

La réalisation de la pâte à brioche dans la machine à pain : versez dans la cuve, le lait, la levure déshydratée, les œufs, la farine puis le sel et le beurre mou en morceaux. Mettre le programme « pâtes levées » pour 1 heure 20 environ (ce temps peut varier en fonction de la marque de votre machine à pain). A la fin du programme la première levée (ou pousse) aura été déjà faite.

 

Au bout du temps de pousse, la pâte a doublé de volume. À ce stade, on pose la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et travaillez-la pour la faire retomber (ou la dégazer). C’est à ce moment qu’on va garnir la brioche du fromage de Chaource.

 

Sur une planche en bois, découper le fromage de Chaource en petits dés.  Ecrasez les cerneaux de noix grossièrement pour obtenir des petits morceaux qu’on retrouvera dans la brioche.

 

Le façonnage : à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte à brioche sur une épaisseur d’environ 0,5 cm (rectangle de 45 x 40 cm environ). Parsemez la pâte des dés de Chaource et de noix concassées. Puis roulez la pâte sur elle-même, comme pour un gâteau roulé. Découpez le rouleau obtenu en tronçons égaux (10 tronçons de 4 cm de hauteur). Déposez-les dans un plat à tarte de 26 cm de diamètre.

 

Recouvrir la brioche d’un torchon (le torchon est sec cette fois) et laissez pousser cette brioche dans un endroit chaud (60 à 80 minutes) ou dans le four sur la fonction levée pâte/pain à 40° C pour 50 minutes.

 

Quand la brioche a bien monté, préchauffez le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée et quand il est bien chaud, enfourner la brioche pour 25 minutes, accompagné d’un récipient rempli d’eau chaude.

 

Dès que le dessus de la brioche est bien doré, c’est prêt. Le chaource est fondu et les noix sont croquantes.

 

Servir immédiatement, la mie de la brioche va se déchirer toute seule et un délicieux parfum va s’en dégager. Déguster tiède ou froide cette brioche au Chaource, soit en entrée avec une salade verte ou à l’apéritif.

 

 

 

 

Brioche au chaource
Brioche au chaource
Brioche au chaource
Brioche au chaource
Brioche au chaource
Les rouleaux de pâte dans le moule, avant la deuxième levée.

Les rouleaux de pâte dans le moule, avant la deuxième levée.

18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 22:00

Une recette trouvée sur le blog « Passiflore, Passion d’Héllyane » – http://hellyane.canalblog.com

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

1 ananas frais (8 tranches)

50 ml de rhum ambré (Negrita pour moi)

½ cuillerée de cannelle en poudre

3 cuillerées à soupe de sucre blond (vergeoise)

2 cuillerées à soupe de raisins blonds secs

Glace vanille (maison ou du commerce)

Chantilly (20 cl de crème fraiche entière liquide à 30% MG + 3 cuil. à soupe de sucre en poudre)

Noix de coco en poudre

 

 

Préparation :

 

Préparez l’ananas, pelez et nettoyez-le soigneusement, enlevez bien les yeux (points marrons). Tailler l’ananas en tranche, enlever la partie centrale qui est dure. Récupérez le jus rendu par la découpe de l’ananas.

 

Dans un saladier, poser les tranches d’ananas, les arroser avec le rhum ambré, ajouter le jus de l’ananas (3 à 4 cuillerées à soupe), le sucre blond, la cannelle en poudre et enfin rajouter les raisins secs. Couvrir avec un film étirable et laisser mariner au moins 1 heure au frais.

 

Préchauffez la plancha sur chaleur moyenne. Cuire les tranches d’ananas sur les deux faces avec les raisins réhydratés.

 En fin de cuisson, rajouter une cuillerée à soupe de jus de la marinade sur chaque tranche d’ananas et faites-les caraméliser encore quelques secondes.

 

Servez tiède ces tranches d’ananas caramélisées avec de la Chantilly, une boule de glace à la vanille et saupoudrez d’un peu de noix de coco en poudre.

 

Dégustez aussitôt.

 

 

Ananas caramélisé à la plancha
Ananas caramélisé à la plancha
Ananas caramélisé à la plancha
Ananas caramélisé à la plancha
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 22:00

Une recette trouvée sur le magazine « Régal » n° 72 du mois de juillet/août 2016 que j’ai revue à ma façon.

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

250 g de pâte feuilletée maison (ou du commerce)

2 fromages *Rocamadour

1 jaune d’œuf + 1 cuil. à soupe d’eau pour la dorure

Le pesto

½ bouquet de basilic

1 gousse d’ail

5 cl d’huile d’olive

50 g de cerneaux de noix (ou de pignons de pin)

Sel et poivre du moulin

 

 

Préparation :

 

Préparer le pesto : effeuillez le demi-bouquet de basilic, lavez les feuilles et séchez-les soigneusement avant de les mettre dans le bol d’un robot avec les cerneaux de noix, l’ail pelé et dégermé. Mixez tout en incorporant l’huile d’olive. Réservez le pesto obtenu.

 

Préparation des chaussons : commencez par allumer le four à 190° C (thermostat 61/3) chaleur ventilée.

 

Découper chaque Rocamadour en deux.

 

Sur le plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte feuilletée avec un rouleau à pâtisserie sur 3 à 5 mm d’épaisseur. Couper 4 cercles de 13 cm de diamètre à l’aide d’un emporte-pièce.

 

Sur la moitié de chaque cercle, à un demi-centimètre, étalez un peu de pesto et déposez un demi-rocamadour, poivrez légèrement. Rabattre le demi-cercle sur la garniture, passez un peu d’eau avec un pinceau sur les bords et collez-les du bout des doigts.

 

Terminez les trois autres chaussons et déposez-les tous les quatre sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

 

Mélangez le jaune d’œuf avec l’eau et badigeonnez-en tous les chaussons avec un pinceau.

 

Enfournez-les pendant 5 minutes à 190° C, puis abaissez la température du four à 180° C (thermostat 6) toujours sur chaleur ventilée et terminez la cuisson pour 10 à 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’ils soient bien gonflés et dorés.

 

Dégustez ces chaussons en entrée avec une salade verte.

 

J’ai servi ces chaussons au rocamadour avec une salade verte, quelques cerneaux de noix concassés, des raisins secs et un peu de champignon de Paris cru coupé en lamelles, le tout assaisonné d’une vinaigrette faite avec de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique, du sel et du poivre.

 

*Le rocamadour : c’est un fromage de chèvre au lait cru entier produit dans le Quercy et protégé par une A. O. P. affiné en cave 6 à 7 jours, il a aune peau fine et veloutée. Le cœur de ce palet est fondant et crémeux, au doux goût de noisette. Conservez-le dans le bas du réfrigérateur ou dans une cave à 10° C (15 jours maximum).

 

 

 

Chaussons au rocamadour et au pesto
Chaussons au rocamadour et au pesto
Chaussons au rocamadour et au pesto
Chaussons au rocamadour et au pesto
Chaussons au rocamadour et au pesto
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 22:00

Ingrédients : pour 10 à 12 personnes

 

Les biscuits roulés (recette du livre « Desserts en dessins »  Hélène Vincent déc. 1978

4 œufs x 2 fois

125 g de sucre en poudre x 2 fois

1 sachet de sucre vanillé x 2 fois

75 g de Maïzena (fleur de maïs) x 2 fois

25 g de farine x 2 fois

1 pincée de sel fin x 2 fois

½ sachet de levure chimique x 2 fois

1 pot de confiture d’abricots de 375 ml (maison ou du commerce)

 

Mousse à la mandarine

300 g de purée de mandarine (purée Kerry Ravifruit sucrée à 10 %)

80 g de sucre semoule

4 feuilles  de gélatine (8 g)

30 cl de crème fraîche liquide entière 30% MG

 

Miroir à l’orange

250 g de jus d’orange

40 g de sucre en poudre

2,5 feuilles de gélatine (5 g)

 

Décoration

Quartiers d’orange pelés à vif

Feuilles de menthe

Petites fraises ou framboises

Demi coques de petits macarons

 

 

Préparation :

 

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Commencer par réaliser les biscuits roulés : séparer les 4 blancs de 4 jaunes d’œufs, verser les jaunes dans un saladier avec le sucre en poudre (125 g) et un sachet de sucre vanillé.

 

Battre les jaunes et les sucres jusqu’à ce qu’ils blanchissent et deviennent bien mousseux. Tamiser soigneusement la farine et la Maïzena avant de l’ajouter au mélange.

 

Battre les blancs en neige avec la pincée de sel fin, très fermes, les incorporer peu à peu en soulevant délicatement la masse par le dessous.

 

Beurrer et tapisser de papier sulfurisé une plaque à pâtisserie. Répartir l apâcuite à bist en égalisant avec une spatule en silicone.

 

Enfournez dans le four chaud et laissez cuire 10 minutes, surveiller la cuisson, la pâte doit à peine blondir.

 

Sortir la plaque du four, décoller les bords du biscuit et retournez-le sur un torchon mouillé. Le papier sulfurisé se trouve au-dessus, rouler sur lui-même  le papier, le biscuit et le torchon et laissez refroidir 10 à 15 minutes avant de le garnir de confiture d’abricots. Enlever le papier sulfurisé, étaler la confiture et rouler le biscuit bien serré puis enrouler le boudin obtenu dans du papier film alimentaire. Réserver au réfrigérateur quelques heures pour faciliter la découpe.

 

Procéder de la même façon pour réaliser un deuxième biscuit roulé avec le reste des ingrédients.

 

La mousse à la mandarine : mettre les feuilles de gélatine dans un grand verre d’eau froide pendant 10 minutes, prélever deux à trois cuillerées à soupe de purée de mandarine, les mettre à tiédir dans un saladier au micro-ondes, pendant quelques secondes. Essorer les feuilles de gélatine et ajoutez –les dans la purée aux fruits de la passion tiède, bien mélanger pour bien les dissoudre et incorporez cette préparation au reste de la purée de mandarine.

 

Monter la crème liquide bien froide en chantilly assez ferme puis ajouter le sucre.  Incorporez la purée de mandarine. Mélanger délicatement en soulevant l’ensemble pour que la mousse reste moelleuse.

 

Montage de la charlotte : poser un cercle en inox de 22 cm de diamètre sur un carton doré. Découper les biscuits roulés en tranches de 4 à 5 mm d’épaisseur et tapisser soigneusement le fond avec des tranches de biscuits roulés et le bord du cercle.

 

Verser la mousse de mandarine au centre jusqu’à la hauteur des tranches de biscuit roulé. Mettre au réfrigérateur jusqu’ à ce que la mousse soit prise, pendant toute une nuit.

 

Il restera un peu du biscuit roulé, un demi-biscuit que vous dégusterez.

 

Le lendemain, réaliser le miroir à l’orange et la décoration : faites chauffer le jus d’orange avec le sucre et y ajouter les feuilles de gélatine hydratées dans de l’eau froide (10 minutes environ) et essorées, hors du feu.

 

Bien mélanger, laissez tiédir avant de verser tout doucement sur la mousse bavaroise à l’abricot déjà prise. Laissez au réfrigérateur deux heures avant d’enlever le cadre du bavarois et de décorer avec des quartiers d’orange pelés à vif, quelques petites fraises ou framboises,des feuilles de menthe et des demi-coques de macarons.

 

                                                          Déguster bien frais.  

 

           

 

Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Mousse mandarine façon charlotte royale
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 22:00

Une recette du blog d’Isabelle du blog « j’en reprendrai bien un bout… »

http://pucebleue-jenreprendraibienunbout.blogspot.fr

 

Ingrédients : pour une dizaine de briochettes

 

 La pâte à brioche

250 g de farine riche en gluten (farine de gruau ou type 45)

5 g de sel fin

35 g de sucre en poudre

10 g de levure fraiche de boulanger

1 cuillerée à soupe de lait ½ écrémé

150 g d’œufs entiers (+ ou – 3 œufs)

125 g de beurre doux à température ambiante coupé en dés

150 g de pépites de chocolat noir

 

La dorure

1 jaune d’œuf

1 cuillerée à café de lait

1 petite pincée de sel fin

 

 

Préparation :

 

La pâte à brioche réalisée avec un robot : tiédir le lait quelques secondes au micro-ondes (attention, il doit être tiède +/-30° C et surtout pas plus chaud au risque de tuer la levure et donc de la rendre inutile). Y émietter la levure et la laisser gonfler à couvert dans un endroit tiède à l’abri des courants d’air pendant 15 minutes.

 

Verser dans le bol d’un robot la farine, le sel et les sucre. Mélanger à l’aide d’une cuillère. Creuser un puits et y verser la levure délayée dans le lait et les œufs entiers.

 

Mélanger avec le fouet « feuille » pendant 5 minutes. Bien racler les parois du bol, ajouter le beurre en petits morceaux et laisser pétrir 15 minutes avec le fouet « crochet » jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois du bol : la pâte est alors devenue lisse, soyeuse et bien souple.

 

Couvrir d’un torchon et laisser reposer (ou pointer) 2 heures à température ambiante (ou 50 minutes dans le four sur position levée pâte et pain à 40° C).

 

Au bout de ce temps, la faire retomber (rompre/dégazer) avec le poing et la pétrir de nouveau avec le crochet pendant 5 minutes de façon à ramener à son volume initial. Cette opération chasse le gaz carbonique formé durant la fermentation. Placer la pâte dans un récipient à bords hauts fermant hermétiquement et la placer au réfrigérateur pour au moins 12 heures.

 

Vous pouvez réaliser la pâte dans la machine à pain : dans la cuve, versez le lait, la levure de boulanger fraiche émiettée, les œufs battus, la farine, le sel, le sucre et le beurre ramolli en petits morceaux. Mettre en marche sur le programme « pâtes levées » pour 1 heure 20. Faire retomber le pâton et filmez-le au contact avant de le mettre au réfrigérateur pour 12 heures. Procédez de la même façon pour le façonnage de la brioche.

 

Sortir la pâte du réfrigérateur et la faire revenir à température ambiante environ 15 à 20 minutes. La rompre de nouveau en la rabattant et en la repliant plusieurs fois sur elle-même, la soulever avec les mains pour la faire retomber d’un coup sec. Il est important de rompre la pâte pour pouvoir reformer le réseau de gluten et le rendre plus élastique.

 

Diviser la pâte en 10 morceaux de 70 g (le poids peut varier de 70 à 80 g). Fariner légèrement le plan de travail et aplatir chaque morceau avec la paume de la main. Ajouter 15 g de pépites de chocolat noir par morceau. Bouler joliment les briochettes et déposez-les sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé.

Continuer de même jusqu’à épuisement de la pâte.

 

Couvrir d’un linge et laisser lever à température ambiante à l’abri des courants d’air 2 heures (ou 50 minutes dans le four sur position levée pâte et pain à 40° C).

 

Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Passer la dorure avec un pinceau. Cuire 20 minutes les briochettes en surveillant bien la coloration qui doit rester légère (au besoin, couvrir d’une feuille de papier d’aluminium), accompagnées d’un récipient rempli d’eau bouillante.

 

Retirer du four, laissez tiédir quelques secondes et déguster ces brioches tièdes, à peine sorties du four, c’est vraiment là que c’est le meilleur.

 

 

Briochettes au chocolat
Briochettes au chocolat
Briochettes au chocolat
Briochettes au chocolat
Briochettes au chocolat