Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 05:00

Je participe au jeu : recette autour d’un ingrédient, un petit jeu lancé par les deux bloggeuses Samar du blog « Mes inspirations culinaires » (http://www.mesinspirationsculinaires.com), et Soulef du blog « Amour de cuisine » (http://www.amourdecuisine.fr)

 

 

La marraine de cette édition #4 est Chrystel du blog « Entre rire et cuisine » (http://christelle56.over-blog.com) elle  a choisi l’ingrédient : L’ANANAS  pour être la vedette de ce mois.

 

 

Voici la liste des participantes à ce jeu :

 

Recette autour d’un ingrédient #4 – Charlotte à l’ananas
Recette autour d’un ingrédient #4 – Charlotte à l’ananas

Voici ma recette pour ce jeu : une charlotte à l’ananas

 

Charlotte ananas

 

Ingrédients : pour 6 personnes

 

La mousse d’ananas

400 g d’ananas frais

100g de sucre en poudre

5 feuilles de gélatine (10 g)

40 cl de crème fraiche liquide entière à 30 % MG

 

La décoration

16 biscuits à la cuillère

Un peu de chocolat noir

Un ruban pour enrubanner la charlotte

 

Préparation :

 

La mousse d’ananas : mettre les feuilles de gélatine à se ramollir dans un récipient rempli d’eau froide pendant 10 minutes.

 

Mixer les morceaux d’ananas frais pour obtenir une purée, faire chauffer cette purée dans une casserole sur feu doux pendant 3 à 4 minutes en mélangeant avec un fouet.

 

Essorer entre vos mains les feuilles de gélatine et les incorporer dans la purée d’ananas chaude. Mélanger et laisser tiédir.

 

Verser la crème fraiche liquide froide dans un saladier bien froid, battre avec un fouet électrique (ou au robot) pour obtenir une Chantilly, dès que la crème est montée, ajouter le sucre en poudre délicatement.

 

Incorporer la purée d’ananas tiède à la crème Chantilly , mélanger doucement et verser cette mousse dans un cadre inox (16 x 16 cm pour moi) posé sur un carton propre, le tout mis sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

 

Lisser la mousse et la mettre au frais pendant au moins 4 heures voir une nuit.

 

Le lendemain (ou 4 heures plus tard), passer une lame autour du cadre en inox pour démouler la mousse à l’ananas.

 

Pour la décoration : couper les biscuits à la cuiller un peu plus hauts que la mousse d’ananas.

 

Coller les biscuits à la cuiller avec un peu de chocolat fondu tout autour de la mousse d’ananas.

Ecrire au chocolat fondu, avec un cornet sur le dessus de la mousse « Ananas » et quelques points tout autour.

 

Enrubanner le tour de la charlotte avec un joli ruban.

 

Mettre au frais jusqu’à la dégustation.

Recette autour d’un ingrédient #4 – Charlotte à l’ananas
Recette autour d’un ingrédient #4 – Charlotte à l’ananas
Recette autour d’un ingrédient #4 – Charlotte à l’ananas
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 23:00

Une recette découverte et goutée chez Béatrice et René, nos hôtes pour la semaine de Noël, un peu longue a réaliser mais tellement délicieuse.

 

 

Tranches farcies et roulées ou fleischschnaka

Tranches farcies et roulées ou fleischschnaka

 

Une recette trouvée sur un livre de cuisine alsacienne dont je n’ai pas les références.

 

Ingrédients : pour 8 personnes (30 à 35 tranches de 5 à 6 cm de diamètre)

 

La farce

400 g de bœuf bouilli (ou autre viande cuite)

400 g d’épaule de porc crue

2 œufs

1 gros oignon

2 échalotes

2 gousses d’ail

Persil et ciboulette

1 pincée de noix de muscade râpée

Sel et poivre

 

La pâte à nouilles

500 g de farine type 55

4 œufs

1 verre d’eau (15 cl environ - environ 1 à 2 dl selon la taille des œufs)

1 cuillerée à café de sel fin

1 cuillérée à café de vinaigre blanc

 

Pour la cuisson

Un peu d’huile et de beurre doux

2 litres de bouillon de bœuf (bouillon de pot au feu dégraissé)

 

Préparation :

Commencez par la pâte à nouilles : disposez la farine en puits dans un saladier et cassez-y les œufs. Ajouter le sel fin dissout dans une partie de l’eau ainsi que la cuillérée de vinaigre. Le vinaigre provoque l’oxydation du jaune d’œuf et accélère le séchage de la pâte. Pétrissez cette pâte et formez-en deux boules que vous laisserez reposer pendant 1 heure au frais.

 

Pendant ce temps, préparez la farce : hachez à l’aide d’une grille moyenne le bœuf bouilli et l’épaule de porc crue. Hachez l’oignon et les échalotes et faites-les blondir dans un peu de beurre : incorporez-les à la farce ainsi que les œufs, l’ail pelée et haché, le persil et la ciboulette lavés et ciselés. Ajoutez la pincée de noix de muscade râpée, salez et poivrez.

 

Aplatissez chaque boule de pate au rouleau pour former un rectangle sur une épaisseur d’environ 3 mm. Étaler uniformément la farce sur ce rectangle et enroulez le tout, comme on procède pour un biscuit roulé.

 

Coupez ce rouleau en tranches d’environ 2, 5 cm d’épaisseur.

 

Faites dorer ces tranches dans un peu de beurre et d’huile dans une poêle, de chaque côté.

 

Mouillez avec le bouillon chaud et laisser mijoter sur feu doux pendant 15 à 20 minutes environ.

 

Ces tranches farcies se servent chaudes dans une assiette creuse, nappées de bouillon. On les accompagne d’une salade verte.

Tranches farcies et roulées ou fleischschnaka
Tranches farcies et roulées ou fleischschnaka
Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 09:37
Défi  recettes d’avril : la Cuisine immangeable

Défi  recettes d’avril : la Cuisine immangeable

 

Chaque mois un jury de bloggeurs culinaires choisissent le thème du mois et décident des recettes gagnantes. Chaque membre du jury propose également une recette sur le thème choisi et leur participation est hors concours bien sûr.

 

Le  54e défi cuisine organisé par Recettes de cuisine- http://recettes.de/cuisine est lancé du 1 er au 30 avril 2015.

 

Le thème choisi : la cuisine immangeable

http://recettes.de/defi-cuisine-immangeable

 

 

Précision au sujet du thème : pas immangeable dans le sens d'extrêmement mauvais : immangeable dans le sens qu'on ne peut pas le manger. Il va s'agir en effet de concocter de beaux petits plats en utilisant des ingrédients qui ne se mangent pas : du papier, du tissu, de la laine, de l'argile, du bois, et pourquoi pas des légos ! Vous l'avez compris, le défi cuisine du mois d'avril est un défi qui fait la part belle aux loisirs créatifs autant qu'à la cuisine. Sortez vos crayons et vos pinceaux, vos aiguilles à tricoter, votre crochet et vos machines à coudre, vos outils et tous les matériaux que vous voulez, enrôlez vos amis et vos enfants, et proposez nous de très belles recettes qui ne se mangent pas !

 

Le jury choisira les trois recettes gagnantes qui  seront récompensés par un bon d’achat sur le site Amazon de 50 euros maximum pour l’achat (ou les achats) de livre (s) ou d’ustensile (s) de cuisine.

 

Les membres du jury de ce mois d’avril sont :

 

- Brian : http://www.brianizinthekitchen.com/
- Bénédicte : http://www.lesgourmandisesdebenedicte.com
- Bénédicte : http://douceursmaison.unblog.fr
- Carine : http://cuilleregourmand.canalblog.com/
- Christelle : http://toquedechoc.com/
- Christine : http://depateasucre.wordpress.com/
- Ella : http://lavraierecette.fr
- Jean-Michel : http://www.saveurstraditions.com/
- Julie : http://bonpourlespapilles.over-blog.com/
- Marianne : http://cuisinetropfacile.fr
- Nicolas : http://sugarnsale.com
- SandStyle : http://lesdelicesdesandstyle.over-blog.com
- Sarah-Eden : http://www.troismadeleines.com

Et moi-même : http://plaisirs-de-la-maison.com

 

Ce défi est ouvert à toutes et tous, que vous soyez bloggeuse ou bloggeur culinaire ou non.

 

Comme je fais partie du jury voici ma proposition de recette immangeable : un cupacke  

Une carte réalisée selon la technique de l’iris folding : c’est un montage de bandelettes de papier posées selon un ordre précis (à l’aide d’un  patron) et qui crée une fois réalisé un motif rappelant celui de l’iris d’un appareil photo ou d’une caméra.

 

On emploie cette technique en carterie mais aussi en encadrement ou en scrapbooking.

 

 

 

Défi  recettes d’avril : la Cuisine immangeable
Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 23:00

Agneau  de Pâques ou osterlämmele

 

 

Recette du magazine « Pâtisseries et Compagnies » n°7 mars avril 2015

 

Ingrédients : pour un agneau

 

2 gros œufs

90 g de sucre en poudre

75 g de farine

25 g de Maïzena

1 sachet de sucre vanillé

Le zeste d’un demi-citron

Un peu de beurre pour beurrer les moule

Sucre glace pour la décoration

Un ruban pour la décoration

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Beurrez généreusement le moule en insistant au niveau de la tête (partie du moule qui est plus fine).

 

Dans un saladier, fouettez les œufs entiers avec le sucre en poudre et le sucre vanillé, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume (aidez-vous d’un robot électrique, cette opération prend environ 7 minutes). Tamisez la farine et la Maïzena au-dessus d’un saladier à l’aide d’une passoire et mélangez délicatement la préparation à l’aide d’une spatule souple en silicone. Ajoutez le zeste de citron finement râpé. Versez la pâte dans le moule. Enfournez l’agneau  et laissez-les cuire pendant 25 minutes, jusqu’à ce qu’il soit bien doré et gonflé.

 

Pour vérifier la cuisson, plantez la lame d’un couteau dans la pâte, elle doit ressortir sèche. Sortez le gâteau du four  et laissez-le refroidir quelques minutes avant de le démouler délicatement. Lorsqu’il est totalement refroidi, saupoudrez-le généreusement de sucre glace et décorez-le avec un petit ruban en satin.

 

Conseil : dégustez ce gâteau le jour même car il a tendance à sécher rapidement. Toutefois si vous comptez l’offrir, emballez-les bien dans un sachet alimentaire ou dans du film alimentaire, et il conservera son moelleux pendant 2 jours.

 

J’ai aussi réalisé un lapin de la même façon mais en divisant les proportions par deux soit 1 œuf, 45 g de sucre en poudre, 13 g de Maïzena, 37 g de farine, un demi-sachet de sucre vanillé et un peu de zeste de citron.

 

Préparation : 15 minutes

 

Cuisson : 25 minutes

 

 

 

Agneau  de Pâques ou osterlämmele
Agneau  de Pâques ou osterlämmele
Agneau  de Pâques ou osterlämmele
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 23:00

Gâteau aux pommes et caramel au beurre salé

 

Recette du blog « L’horizon lointain, La Réunion » - http://fathema.unblog.fr

 

 

Ingrédients : pour 6 à 8 personnes

 

5 pommes

150 g de caramel au beurre salé (maison ou du commerce)

3 œufs

200 g de farine type 45

100 g de sucre en poudre (au lieu de 130 g)

130 g de beurre doux

1 sachet de levure chimique (11 g)

1 cuillerée à café d’extrait de vanille

 

 

Préparation :

 

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).

 

Chauffer un peu le caramel beurre salé et le verser dans le moule à manqué beurré (moule de 26 cm de diamètre).

 

Éplucher, épépiner et couper 3 pommes en fines lamelles. Ranger ces lamelles sur le caramel.

 

Mettre dans un petit saladier le beurre et le faire faire fondre au micro ondes 30 secondes.

 

Rajouter le sucre en poudre et mélanger avec un fouet manuel. Ajouter les œufs entiers un à un. Incorporer la farine, la levure chimique et l’extrait de vanille, bien mélanger pour avoir une pâte bien lisse, sans grumeaux.

 

Eplucher, épépiner et couper les 2 pommes restantes en fines lamelles et les rajouter à la pâte.

 

Verser la préparation dans le moule sur les lamelles de pommes.

 

Enfourner dans le four chaud pour 35 minutes, attendre un peu  que le gâteau refroidisse un peu avant de le démouler.

 

 

Gâteau aux pommes et caramel au beurre salé
Gâteau aux pommes et caramel au beurre salé
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 23:00

Aiguillettes de canard à l’orange pour Culino Versions de mars 2015

 

 

Comme chaque mois, Culino Versions revient avec un thème différent (http://culinoversions.wordpress.com)

 

 

Ce mois-ci, la nouvelle marraine de Culino Versions est Gaëlle du blog « La Gourmandise est un joli défaut » - http://la-gourmandiseest-un-jolidefaut.over-blog.com

 

 

Le thème de ce mois de mars est « Les agrumes version salée »

alors à nos oranges, citrons, pamplemousses, clémentines mais aussi kumquats, bergamotes, combavas, yuzus ou cédrats… on a le choix et ceci autant en sauce, en jus, en zestes, confits, en quartiers, le tout associé à une viande, un poisson, des légumes, des pâtes, en tarte, en papillote, en marinade, en brochettes…

 

 

Voici  la recette que je propose pour ce défi : des aiguillettes de canard à l’orange

 

 

Aiguillettes de canard à l’orange pour Culino Versions de mars 2015

Aiguillettes de canard, purée patates douces et sauce à l’orange

 

La sauce est de Chef Damien - http://www.750g.com

 

Ingrédients : pour 2 à 3 personnes

 

La sauce

2 cuillerées à soupe de sucre en poudre

10 cl de vinaigre de Xérès

2 jus d’orange fraiches

le zeste d’1/2 orange blanchi

25 cl de jus de veau (déshydraté ou maison ou encore du jus de canard)

2 cuillerées à café de Maïzena pour la liason de la sauce

Sel et poivre

 

Les aiguillettes de canard

300 g d’aiguillettes de canard (8 aiguillettes)

1 cuillerée à café d’huile d’olive

Sel et poivre du moulin

 

La purée de patate douce

1 petite patate douce

Sel et poivre du moulin

Un peu de lait

Une noisette de beurre (5 g)

 

 

Préparation :

 

La purée de patate douce : éplucher la patate douce et la couper en petits morceaux. Mettre de l’eau dans une casserole avec une pincée de gros sel, porter à  ébullition.

 

Faire cuire les morceaux de patate douce dans l’eau bouillante 15 à 20 minutes (elles doivent être fondantes) écrasez-les avec un presse purée, ajouter la noisette de beurre, un peu de lait, du sel et du poivre pour que la purée soit homogène et lisse. Tenir au chaud la purée de patate douce.

 

La sauce : mettre le sucre en poudre dans une casserole propre. Chauffer et caraméliser à sec sur feu moyen en remuant de temps en temps pour obtenir un caramel foncé.

 

Déglacer avec le vinaigre de Xérès et le jus des deux oranges pressées, faites réduire aux ¾ afin de diminuer le goût du vinaigre, environ 12 à 15 minutes.

 

Ajouter le jus de veau (ou de canard), laisser encore réduire 12 à 15 minutes puis incorporer les zestes d’orange (blanchis dans de l’eau bouillante et égouttés), laisser infuser pendant 5 minutes avant de filtrer la sauce.

 

Si la sauce n’est pas assez liée, délayer les cuillerées de maïzena dans un peu d’eau et reverser le tout dans la sauce, remettre sur feu doux jusqu’à épaississement.

 

Rectifier l’assaisonnement et tenir la sauce au chaud.

 

Les aiguillettes de canard : faire chauffer une poêle avec la cuillerée à  café d’huile d’olive, sur feu vif, faites revenir les aiguillettes 3 à 4 minutes en les retournant une ou deux fois.

 

 

Dresser les aiguillettes de canard sur les assiettes chaudes avec la sauce et la purée de patates douces.

 

 

Aiguillettes de canard à l’orange pour Culino Versions de mars 2015
Aiguillettes de canard à l’orange pour Culino Versions de mars 2015
Aiguillettes de canard à l’orange pour Culino Versions de mars 2015
Repost 0
Published by Michelle - dans viandes - volailles
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 19:59

Programme ateliers cuisine à Sainte Geneviève des Bois (91)
Atelier cuisine «Salle La
Villa » à Draveil       Troisième
trimestre 2014 - 2015 Le
vendredi de 9 h 30 à 11 heures   Vendredi 20 mars 2015   Curry de
poulet au lait de coco et purée de patate douce   Vendredi 27 mars 2015                                   ...

Repost 0
Published by DAUNIS Michelle
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 00:00

Aujourd'hui je vous propose une pizza réalisée à la fin de l'été dernier, délicieuse avec du chèvre , des figues et du miel.

 

 

Pizza au chèvre et au miel

Pizza au chèvre et au miel

 

Une idée recette d’un magazine Cuisine et Vins de France

 

Ingrédients : pour 6 à 8 personnes

 

La pâte à pizza

12,5 cl d’eau tiède

4 à 5 g de levure de boulanger fraiche

250 g de farine type 55

1 pincée de sel

 

La garniture

3 figues fraiches

1 fromage de chèvre Saint Maure (1 bûche)

15 cuillerées à soupe de crème fraiche épaisse à 30 % MG

20 noisettes entières non salées

2 cuillerées à café d’herbes de Provence séchées

2 cuillerées à soupe de miel liquide

 

 

Préparation :

 

La pâte à pizza : dans un saladier, versez les 12,5 cl d’eau tiède et la levure fraiche de boulanger émiettée. Quand la levure est dissoute, ajouter la farine et la pincée de sel fin.

 

Verser le tout dans le bol d’un robot et faites tourner avec le crochet 15 minutes pour obtenir une pâte homogène. La pâte ne doit pas être collante au toucher, au besoin, parsemez légèrement de farine et pétrissez à nouveau 5 minutes.

 

Formez une boule de pâte, couvrez d’un linge propre et laissez lever dans un endroit tiède (prés d’un radiateur par exemple) à l‘abri des courants d’air environ 2 heures (la pâte doit doubler de volume).

 

Vous pouvez réaliser la pâte avec la machine à pain, versez dans la cuve l’eau tiède et la levure fraiche de boulanger émiettée, ajoutez la farine et la pincée de sel fin. .Mettre le programme pâte levée pour 1 h 20 environ.  Si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine.

 

Au moment d’utiliser la pâte à pizza, farinez le plan de travail, poser le pâton de pâte à pizza et commencer par aplatir la boule de pâte avec le poing, en tapant régulièrement sur toute la surface.

 

Étirez-la ensuite avec les mains pour obtenir un rectangle (ou un disque si vous voulez une pizza ronde) que vous poserez sur une plaque à pâtisserie (35 x 25 cm) recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

 

La garniture : préchauffez le four à 250° C (thermostat 8 1/3).

 

Rincez les figues fraiches, coupez-les en tranches pas trop épaisses. Découpez le fromage de chèvre en rondelles. Concassez les noisettes entières non salées.

 

Sur le rectangle de pâte à pizza étirée, étalez les cuillerées de crème fraiche épaisse, disposez dessus les rondelles de fromage de chèvre et les tranches de figues. Parsemez des cuillerées à café d’herbes de Provence séchées et éparpillez les noisettes concassées sur l’ensemble.

 

Enfournez pour 12 à 14 minutes dans le four chaud. A la sortie du four, arrosez la pizza des cuillerées à soupe de miel liquide.

 

Servez sans attendre.

 

 

 

Pizza au chèvre et au miel
Pizza au chèvre et au miel
Pizza au chèvre et au miel
Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 00:00

Brioche au lait ribot tressée

 

Une recette de Chrystel du blog « Entre rire et cuisine » - http://christelle56.over-blog.com

 

Ingrédients : pour une belle brioche tressée

 

4 jaunes d’œufs

120 ml de lait ribot

100 ml de lait ½ écrémé

1 cuillerée à café de sel fin

60 g de sucre en poudre

2 sachets de sucre vanillé

100 g de beurre mou en morceaux

550 g de farine type 45 ou type 55 de  préférence

1 sachet de levure de boulanger (Briochin d’Alsa)

Sucre en grains pour la décoration (facultatif)

Lait et sucre en poudre  pour la dorure

 

 

Préparation :

 

Pâte réalisée au robot : mettre la levure de boulanger déshydratée dans le bol du robot électrique avec le lait ½ écrémé tiédi. Fouetter pour délayer.

 

Ajouter le lait ribot, les jaunes d’œufs, la farine et les sucres (sucre poudre et sucre vanillé), et pétrir 5 minutes avec le fouet pétrin.

 

Ajouter le sel et le beurre en petits morceaux et pétrir à nouveau durant 10 minutes.

 

Former une boule et laisser lever (ou pousser) durant une heure.

 

Pâte à la machine à pain : versez le lait ½ écrémé tiède, le lait ribot, le sachet de levure de boulanger déshydratée et les jaunes d’œufs dans la cuve de la machine à pain. Ajoutez la farine, le sucre en poudre, le sucre vanillé, le beurre mou en petits morceaux et la cuillerée à café de sel fin. Mettre le programme pâte levée pour 1 h 20 environ puis à la fin du programme sortir la pâte de la cuve : la pâte aura déjà poussé (ou levé).

 

À la fin de la  première levée (que ce soit au robot ou à la machine à pain), faire retomber la pâte (ou dégazer) et mettre la pâte en forme de  tresse.

 

Mettre la tresse sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé et laisser encore lever (ou pousser) 1 heure.

 

Préchauffer le four à  180° C (thermostat 6).

 

Dorer avec un peu de lait sucré la brioche tressée et parsemer de sucre en grains.

 

Faire cuire dans le four chaud 20 à 25 minutes, en ajoutant prés de la brioche un récipient rempli d’eau chaude. Surveiller la coloration de la brioche. La mienne est un peu colorée mais on l'a appréciée malgré tout.

 

Déguster tiède ou froid cette brioche.

 

 

 

 

Brioche au lait ribot tressée
Brioche au lait ribot tressée
Brioche au lait ribot tressée
Brioche au lait ribot tressée
Repost 0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 00:00

Mignon de porc crème de chorizo

 

Idée sauce  Elle et Vire supplément Cuisine et Vins 2012 (filets de bar, crème de chorizo)

 

Ingrédients : pour 2 à 3 personnes

 

1 filet mignon de porc moyen 800 g

Sel et poivre

 

Crème de chorizo

25 cl de crème fraiche liquide 30% MG

80 g de tranches de chorizo espagnol (pata negra)

1 gousse d’ail

Sel et poivre

 

Préparation :

 

 

La sauce : pelez et hachez la gousse d’ail. Retirez la peau des tranches de chorizo et coupez-les en petits dés.

Versez la crème fraiche dans une casserole, ajoutez les dés de chorizo et l’ail haché.

 

Mettez la casserole sur feu doux et laissez frémir (bouillir tout doucement) pendant 5 minutes, rectifiez éventuellement l’assaisonnement selon votre goût. Mixez, réservez au chaud.

 

La cuisson du filet mignon de porc : préchauffez le four à 200 ° C (thermostat 200° C).

 

Mettrez le filet mignon de porc dégraissé dans un plat allant au four, salez et poivrez puis versez au fond du plat un verre d’eau. Laissez cuire 25 à 30 minutes dans le four chaud. Pour la cuisson, la viande ne doit pas être rosée mais blanche et elle doit être ferme au toucher pour être cuite.

 

Servez ce filet mignon coupé en tranches accompagné d’une compote de coing (légèrement sucrée ou pas du tout), de pâtes fraiches ou coquillettes  et nappé de la crème de chorizo chaude.

 

Dégustez chaud.

 

 

Un site pour regarder le temps de cuisson des viandes, des légumes, des poissons etc… : http://www.tempsdecuisson.net

 

 

Mignon de porc, crème de chorizo
Mignon de porc, crème de chorizo
Mignon de porc, crème de chorizo
Repost 0
Published by Michelle - dans viandes - volailles
commenter cet article