750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 23:00
Hoops pomme cannelle

 

Ingrédients : pour 6 personnes

 

La pâte

1 pomme de 150 g environ

5 ml de jus de citron

2 œufs

100 g de sucre en poudre

70 g de beurre doux

100 g de farine type 55

5 ml de levure chimique (1 cuil. à café de levure chimique)

 

La garniture

125 ml de crème fraiche liquide entière 30 % MG

15 ml de sucre glace

1 petite cuillère de cannelle en poudre

 

 

Préparation :

 

Faites préchauffer le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

Sortir la grille du four.

 

Epluchez la pomme et émincez-la en petits dés. Arrosez-les du jus de citron pour éviter que les morceaux de pommes ne s’oxydent.

 

Dans un saladier, cassez les œufs entiers dans un saladier, ajoutez le sucre et blanchissez ce mélange avec un fouet électrique. Faites fondre le beurre et ajoutez-les dans le mélange œufs/sucre, mélangez. Incorporez la farine et la levure chimique, puis mélangez avec une spatule en silicone. Ajoutez les morceaux de pomme et mélanger délicatement.

 

Répartissez la pâte dans le moule à hoops  en silicone (ou à mini baba en silicone) posé sur la grille froide du four. Faites cuire environ 25 minutes, au milieu dans le four chaud.

 

Après la cuisson , recouvrez immédiatement avec un torchon, puis laissez reposer 15 minutes. Démoulez-les délicatement et laissez-les complètement refroidir.

 

Dans un saladier bien froid, fouettez la crème fraiche liquide entière bien froide n Chantilly, ajoutez le sucre glace et la cannelle moulue et finissez de fouetter. Avec une poche à douille munie d’une douille cannelée décorez les hoops avec la crème Chantilly et servez aussitôt.

 

Source : recette tupperware – livre « Les Hoops » collection Savoir-Faire »

 

 

Hoops pomme cannelle
Hoops pomme cannelle
Hoops pomme cannelle
Hoops pomme cannelle
Hoops pomme cannelle

 

Avec cette recette je participe au 84e défi cuisine organisé par le site « Recettes de Cuisine » - https://recettes.de/cuisine  pour ce mois d’octobre 2017.

 

Le thème de ce mois est « La pomme » https://recettes.de/defi-pomme

 

 

Hoops pomme cannelle

 

Avec cette recette je participe aussi au défi « Cuisinons de saison » de Claudine du blog « La Cuisine de Gut » (https://cuisinedegut.wordpress.com)

 

 

Voici le lien  - https://cuisinedegut.net/2017/10/01/cuisinons-de-saison-en-octobre-2/

 

 

Hoops pomme cannelle

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 23:00
Râble de lapin braisé au Cantal

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

2 râbles de lapin coupés en deux soit 4 morceaux

500 g de pommes de terre

500 g de tomates

10 cl de crème fraiche liquide entière

40 g de Cantal

1 cuillerée à café de curry

¼ de pamplemousse

100 g de poitrine de porc fumée

Sel et poivre du moulin

 

 

Préparation :

 

Saler et poivrer légèrement les demi-râbles de lapin, poêlez-les sur feu vif pendant 2 minutes puis cuisez-les sur feu doux pendant 20 minutes en mouillant à hauteur avec un peu d’eau.

 

Peler et épépiner les tomates, coupez-les en morceaux et faites-les cuire sur feu doux jusqu’à évaporation , environ 20 à 25 minutes. Ajouter la crème et le jus d’un quart de pamplemousse.

 

Couper la poitrine de porc fumée en petits dés ; s’ils sont gras, blanchissez-les dans une casserole d’eau bouillante et égouttez-les.

 

Eplucher et peler les pommes de terre, râpez-les, essorez-les entre vos mains et mettez-les dans un saladier.

 

Dans le saladier, avec les pommes de terre râpées, ajouter les lardons et le curry. Mélanger.

 

Faites chauffer une poêle sur feu doux, versez les pommes de terre râpées et pressez  avec le dos d’une cuillère. Faites cuire 13 à 15 minutes et assaisonnez d’un peu de sel et de poivre du moulin.

 

5 minutes avant la fin de la cuisson des demi-râbles de lapin, disposer sur chacun de fines tranches de Cantal et finir la cuisson avec un couvercle.

 

Disposer un morceau de pommes paillasson prédécoupé sur les assiettes de service, posez un demi-râble et napper de la crème de tomates au pamplemousse.

 

Déguster.

 

 

 

Source : recette  « ©Lapin de France » (Frédéric Breton du restaurant « La Folleterie » à Paris)

 

 

Râble de lapin braisé au Cantal
Râble de lapin braisé au Cantal
Râble de lapin braisé au Cantal
Râble de lapin braisé au Cantal

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 16:34

Atelier Cuisine salle du canal Ste Geneviève des bois Association renaissance et Culture
Premier trimestre 2016 – 2017 - Le
lundi de 10 heures à 12 heures Lundi 09
octobre 2017 Tarte aux poires Bourdaloue - Muffins poire chocolat sauce
carambar Lundi 16
octobre 2017  Marmites
lutées de poisson et fondue de poireaux, dos de cabillaud, lentilles,...

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 23:00
Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix

 

Ingrédients : pour 25 petites gougères

 

25 cl d’eau

150 g de farine type 55

80 g de beurre salé

4 œufs

150 g de fromage de Rocamadour

25 cerneaux de noix

 

 

Préparation :

 

Mettre le beurre coupé en petits morceaux dans une casserole avec les 25 cl d’eau. Porter le tout à ébullition, ajouter d’un seul coup la farine, mélanger 5 minutes sur feu doux pour bien dessécher la pâte à chou.

 

Versez-la ensuite dans un saladier et incorporez les œufs entiers un par un, puis le fromage de Rocamadour en petits dés.

 

Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

A l’aide de deux petites cuillères à café, formez des petites boules (ou à l’aide d’une poche à douille) et disposez-les sur des plaques à pâtisserie recouvertes de feuille de papiers sulfurisé.

 

Répartir des cerneaux de noix concassés  sur les gougères.

 

Enfournez dans le four chaud pour 30 à 35 minutes. Surveillez la coloration des gougères.

 

Dégustez tièdes à l’apéritif.

 

Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix
Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix
Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix
Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix
Gougères au fromage de Rocamadour et aux noix

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 23:00
Bouchon moelleux au chocolat et aux noix

 

Ingrédients : pour une quarantaine de mini-bouchons ou une quinzaine de bouchons plus grands

 

Les bouchons

125 g de beurre doux

125 g de chocolat noir à pâtisser (50 à 60 % de cacao)

3 œufs

130 g de sucre en poudre

60 g de farine type 55

70 g de cerneaux de noix

1 cuillerée à café de levure chimique (2 g environ)

1 pincée de sel fin

 

La décoration

Des grains de café en chocolat et 50 cl de crème pâtissière (ou de crème anglaise)

 

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 200° C (thermostat 6 2/3) chaleur ventilée.

 

Faites fondre le chocolat noir concassé en morceaux et le beurre dans un récipient placé dans un bain-marie. Dans un saladier cassez les œufs et ajouter le sucre en poudre et la pincée de sel fin, fouettez vigoureusement puis ajoutez le chocolat et le beurre fondus.

 

Mélangez la farine et la levure chimique, puis ajoutez les cerneaux de noix concassés grossièrement, et la préparation œufs/sucre/chocolat/beurre. Mélangez pour que tous les ingrédients soient incorporés.

 

Beurrez et farinez des petits moules s’ils ne sont pas en silicone (5 cm de diamètre) ou des empreintes en silicone à mini-muffins de  3 à 4 cm de diamètre. Répartir la préparation dans les empreintes et enfournez dans le four chaud pour 7 à 8 minutes (pour les plus grands la cuisson sera de 10 minutes).

 

Sortez les bouchons du four, laissez-les tiédir avant de les démouler délicatement.

 

Dégustez les bouchons accompagnés d’une crème pâtissière ou d’une crème anglaise si vous préférez, décorez avec des grains de café en chocolat.

 

Source : recette « Elle à table » - www.elle.fr

 

 

 

Bouchon moelleux au chocolat et aux noix
Bouchon moelleux au chocolat et aux noix
Bouchon moelleux au chocolat et aux noix
Bouchon moelleux au chocolat et aux noix
Bouchon moelleux au chocolat et aux noix

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 23:00
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)

 

Ingrédients : pour 2 bocaux de 500 g ou ½ litre

 

600 g de rôti de porc dans le filet

Sel fin, poivre en grains blanc et noir

1 cuillerée à café de baies roses

2 gousses d’ail dégermées

2 feuilles de laurier

2 branches de thym

 

 

Préparation :

 

Coupez le rôti en deux morceaux. Veillez à laisser environ 2 cm en haut du bocal (il y a une marque repère sur les bocaux Le Parfait).

 

Déposez au fond de chaque bocal une belle pincée de sel, 2 grains de poivre blanc, 2 grains de poivre noir et ½ cuillerée de baies roses. Piquez 1 gousse d’ail dégermée dans le rôti et mettez-le dans le bocal en essayant de chasser l’air. Posez une branche de thym et une feuille de laurier sur le dessus.

 

Nettoyez bien les rebords des bocaux et posez le caoutchouc ou la capsule. Refermez les bocaux.

 

Mettez les bocaux dans une cocotte-minute un torchon dans le fond, et un autre entre les bocaux, pour éviter tout choc durant la stérilisation. Recouvrez d’eau froide avec au moins 3 à 4 cm au-dessus du couvercle des bocaux. Fermez la cocotte-minute, et lancez la stérilisation en comptant 2 heures 45 à partir du début du sifflement.

 

Laissez l’eau refroidir avec les bocaux dans la cocotte, puis sortez-les. A la fin de la stérilisation, vérifiez bien que chaque bocal est hermétiquement fermé, en essayant d’ouvrir. Il ne faut aucune ouverture pour que les bocaux se conservent bien.

 

Si l’un des pots s’ouvre, c’est que la stérilisation n’est pas faite. Dans ce cas, nettoyez  le rebord du pot, changez de caoutchouc et refaites la stérilisation mais seulement 1 heure car le rôti est déjà cuit.

 

Rangez vos bocaux dans un lieu sec et dans l’obscurité. Vous pouvez les garder au moins 2 ans. Si vous avez le moindre doute sur la conservation du bocal, jetez le contenu sans hésiter.

 

Attendre quelques jours avant de déguster chaud ou froid avec une salade et une tranche de pain de campagne.

 

 

 

Source : sur le blog Pris &Co (http://prisandco.canalblog.com)

 

 

 

Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)
Rôti de porc en bocal (enchaud dans le sud-ouest)

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 23:00

 

Je fais un petit tour dans un département voisin du Lot avec ces petits biscuits croustillants aux amandes, originaires de la ville de Cordes-sur-Ciel dans le Tarn.

 

 

Croquants aux amandes de Cordes

 

Ingrédients : pour une trentaine de biscuits

 

90 g de farine type 55

300 g de sucre en poudre

3 blancs d’œufs (90 g)

50 g de poudre d’amandes

30 g d’amandes entières concassées grossièrement

35 g d’amandes effilées

 

 

Préparation :

 

Préchauffer le four à 200° C (thermostat 6 2/3) chaleur ventilée.

 

Torréfier les amandes concassées et les amandes effilées sans matière grasse dans une poêle.

 

Dans un saladier , mélanger la farine avec le sucre. Incorporer ensuite les blancs d’œuf. Ne pas battre la préparation, mélanger jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Ajouter ensuite les amandes effilées et la poudre d’amandes en remuant énergiquement.

 

Recouvrir des plaques à pâtisserie de papier sulfurisé. Avec une cuillère à café, déposer des petits tas sur les plaques, ne pas les serrer car la préparation va s’étaler à la cuisson. Répartir un peu d’amandes concassées sur chaque croquant.

 

Enfourner dans le four chaud pour 8 à 9 minutes. La cuisson est terminée lorsque les croquants commencent à dorer.

 

Sortir les plaques du four et laisser refroidir les croquants avant de les décoller avec une spatule.

 

A déguster avec un café ou un thé. Les craquants se conservent dans une boite en métal.

 

Source : Cuisine gourmande de Carmencita – http://www.carmen-cuisine.com/2016/11/croquant-aux-amandes-de-cordes.html

 

 

Croquants aux amandes de Cordes
Croquants aux amandes de Cordes
Croquants aux amandes de Cordes
Croquants aux amandes de Cordes
Croquants aux amandes de Cordes

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 23:00

 

Il reste encore quelques melons sur les marchés d’automne mais cette recette je l’ai bien sûr réalisée cet été en pleine saison de melons. Ces verrines ont été servies pour un apéritif.

 

 

Panna cotta au Rocamadour et billes de melon

 

Ingrédients : pour 8 mini-verrines de 6 cl de contenance

 

La panna cotta

30 cl de crème fraîche liquide entière à 30 % MG

70 g de fromage Rocamadour (2 fromages)

1 feuille de gélatine (2g)

Piment d’Espelette et poivre du moulin

 

La garniture

1 melon

 

 

Préparation :

 

Préparez la panna cotta plusieurs heures avant de les déguster : faites ramollir la feuille de gélatine dans un grand saladier rempli d’eau froide pendant 10 minutes au moins.

 

Faites chauffer ,sur feu doux, la crème fraîche liquide entière, dans une casserole, y ajouter les fromage de Rocamadour coupé en petits morceaux. Laissez fondre le fromage, poivrez et ajoutez un peu de piment d’Espelette (ne pas saler, le fromage l’est déjà).

 

Une fois le fromage fondu, hors du feu, ajoutez la feuille de gélatine ramollie et essorée entre vos mains. Mélanger bien pour faire fondre la gélatine, mixez la préparation pour avoir une préparation lisse.

 

Versez la panna cotta dans les 8 petites verrines (contenance 6 à 7 cl) et stockez-les dans le réfrigérateur jusqu’à ce que la préparation soit prise (au moins 3 heures).

 

Au moment du service, coupez le melon en deux, enlevez les pépins et avec une cuillère parisienne formez des boules de melon. Sur un pic en bois faire une mini-brochette avec 2 ou 3 billes de melon.

 

Posez une brochettes sur chaque verrine et dégustez.

 

 

 

 

Panna cotta au Rocamadour et billes de melon
Panna cotta au Rocamadour et billes de melon
Panna cotta au Rocamadour et billes de melon
Panna cotta au Rocamadour et billes de melon

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 23:00

 

Cela fait plusieurs années que nous allons au festival « Lot of saveurs » à Cahors et nous avons pu visiter un des plus beaux villages de France (en 2012) et des lieux les plus touristiques du Lot : Saint-Cirq-Lapopie.

 

 

Escapade dans le lot

 

Saint-Cirq-Lapopie est un village musée presque entièrement classé et bien connu des artistes comme André Breton qui acheta et s’installa dans l’ancienne auberge des mariniers dans les années 1950 (renseignements Wikipédia)

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

Le bourg médiéval, accroché sur une falaise à 100 mètres au-dessus du lot, était le chef-lieu des trois vicomtés du Quercy , fut partagé au Moyen âge entre plusieurs dynasties féodales dont les familles dominantes de Lapopie, de Gourdon et de Cardaillac. Plusieurs châteaux et maison fortes constituaient le fort seigneurial et dominaient le village.

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

En contrebas du fort, les rues du villages, fermées par des portes fortifiées, ont conservé de nombreuses maisons anciennes dont les façades en pierre ou à pans de bois ont été construites entre le XIIIe et XVIe siècles. Ces maisons sont caractérisées par des toits de tuiles plates, à fortes pentes.

 

Les rues , où s’ouvrent des arcades d’échoppes, conservent le souvenir des activités artisanales qui firent la richesse de Saint-Cirq.

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

L’église de Saint-Cirq-Lapopie est dédiée à Saint Cyr (d’où l’origine du « Cirq » de Saint-Cirq Lapopie) et Sainte Julitte, sa mère. Il fut le martyr le plus jeune de la chrétienté (3 ans environ). C’est Saint Amadour qui en ramènera les relique en France. L’église gothique fut édifiée à partir de 1522 et a englobé l’ancienne église paroissiale romane. Au revers de l’église, terrasses et point de vue sur la vallée.

 

 

Escapade dans le lot

 

Après quelques marches on découvre les vestiges du fort et un magnifique panorama de la vallée du lot. Le fort de Saint Cirq domine le village. Le château de Lapopie s’élevait sur la partie la plus haute du rocher. Celui des Gourdon n’a pas été retrouvé sur le fort et le château des Cardaillac se situait en contrebas. A partir du XVIe, les châteaux furent abandonnés par les seigneurs.

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

Au pied du rocher de Lapopie, des moulins, des barrages, des ports, des écluses et un chemin de halage évoquent les périodes de gloire d’une activité batelière qui fut florissante. (renseignements de l’office de tourisme Saint Cirq Lapopie Pech Merle (http://www.saint-cirqlapopie.com/patrimoine/découvrir).

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

Notre repas dans "l'auberge du Sombral " au pied de l’église, avec les entrées que nous avions choisies (chacun la sienne), le plat du jour (gigot) et le dessert.

 

Très bon rapport qualité prix.

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

 

Durant le reste de la semaine je vous proposerai des recettes avec des produits du lot (fromage Rocamadour, Melon, noix…) et une recette du Tarn (Cordes Sur Ciel).

 

 

Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot
Escapade dans le lot

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2017 5 06 /10 /octobre /2017 23:00
Terrine d’haricots verts

 

Ingrédients : pour 8 à 10 personnes

 

600 g d’haricots verts frais ou surgelés

6 œufs

350 g de crème fraîche liquide entière 30 % MG

80 g de parmesan râpé

1 cuillerée à soupe rase de Maïzena (10 g)

4 feuilles de sauge

Noix de muscade râpée, sel, poivre du moulin

Beurre pour le moule à cake

 

 

Préparation :

 

Effiler le haricots verts s’ils sont frais (vous pouvez utiliser des haricots verts surgelés). Les plonger dans un faitout d’eau bouillante généreusement salée et laissez cuire 10 à 15 minutes (ou à la vapeur 15 minutes).

 

Les égoutter soigneusement et séchez-les sur un torchon s’ils sont cuits dans l’eau.

 

Beurrer largement un moule à cake (en pyrex de 28 x 11 cm).
Préchauffer le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Disposer les haricots verts cuits dans le sens de la longueur dans le moule à cake.
Battre les œufs entiers avec le crème fraîche et la Maïzena. Incorporer le parmesan râpé et les feuilles de sauge ciselées. Saler légèrement, poivrer et assaisonner de noix de muscade râpée. Verser le mélange sur les haricots verts. La crème doit bien recouvrir les légumes.

 

Enfourner dans le four chaud pour 40 à 50 minutes environ. Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir humide.

 

Laisser refroidir et placer 4 heures minimum au réfrigérateur ou une nuit (12 heures).

 

Démouler la terrine et couper les tranches au fur et à mesure de vos besoins, déguster en accompagnement d’une viande ou avec une sauce tomate.

 


Source : recette du blog de Michèle « Croquant Fondant gourmand » - http://croquantfondantgourmand.com/terrine-de-haricots-verts/

 

 

Terrine d’haricots verts
Terrine d’haricots verts
Terrine d’haricots verts
Terrine d’haricots verts
Terrine d’haricots verts

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison
  • : cuisine, pâtisserie, décoration de la table
  • Contact

logo c10[1]

Recherche

Texte Libre