Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 22:00
Gaufres au panais

 

Ingrédients : pour 8 gaufres

 

Les gaufres

150 g de panais cuits à la vapeur

1 œuf

25 cl de lait ½ écrémé

150 g de farine type 55

½ sachet de levure chimique (6 g)

50 g de beurre doux à température ambiante

1 pincée de bicarbonate de soude

1 pincée de sel fin

 

La sauce ciboulette

20 cl de crème fraiche

Sel et poivre du moulin

20 brins de ciboulette fraiche

 

 

Préparation :

 

La sauce : mélanger la crème fraiche avec un peu de sel et de poivre du moulin, ciseler finement les brins de ciboulette (lavés et séchés) et l’ajouter à la crème fraiche, mélanger et réserver au frais.

 

La pâte à gaufres : écrasez les morceaux de panais cuits à la vapeur avec une fourchette.

 

Ajoutez l’œuf entier, le lait, la farine, la levure chimique, la pincée de sel et de bicarbonate de soude. Mixez la préparation pour obtenir une préparation liquide et homogène.

 

Vous pouvez rajouter du lait si la pâte vous semble un peu épaisse.

 

Incorporer enfin le beurre fondu, mélanger et laisser reposer la pâte 1 heure.

 

Préchauffez le gaufrier, verser une louche dans chacune des empreintes et laissez cuire quelques minutes avant d’ouvrir.

 

Dégustez avec la sauce à la ciboulette.

 

 

Source : recette trouvée sur le magazine Picard – blog « Griottes, palette culinaire » – http://www.griottes.fr

 

 

Gaufres au panais
Gaufres au panais
Gaufres au panais
Gaufres au panais
Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 22:00
Blog au ralenti

 

 

Le blog vivra un peu au ralenti durant quatre semaines, je vais m’occuper un peu de moi, je serai en cure et les publications seront un peu plus espacées.

 

 

Pour cette semaine voici le programme :

 

 

Le mardi 18 avril 2017 : gaufres de panais

 

 

 

Blog au ralenti

 

 

Le jeudi 20 avril 2017 : cake ricotta et pépites de chocolat

 

 

Blog au ralenti

 

 

Le samedi 22 avril 2017 : filet de carrelet à l’ail des ours

 

 

Blog au ralenti

 

 

Bonne semaine.

 

 

 

Repost 0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 22:00
Agneau et lapin de Pâques

 

Ingrédients : pour un lapin et un agneau

 

2 gros œufs

140 g de beurre doux

140 g de sucre en poudre

1 sachet de sucre vanillé

1 pincée de sel fin

180 g de farine type 55

1 cuillerée à café de levure chimique

 

La décoration

Deux pistoles et deux pépites de chocolat pour les yeux

Un peu de chocolat noir pour coller les yeux

Du sucre glace

Deux rubans

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Séparez les blancs des jaunes d’œufs, puis montez les blancs d’œufs en neige avec un batteur électrique avec la pincée de sel fin et 90 g de sucre en poudre.

 

Mélangez les deux jaunes d’œufs avec le reste du sucre en poudre (90 g) et le sucre vanillé, battez avec un fouet pour blanchir le mélange puis ajoutez le beurre fondu. Mélangez et incorporez cuillerée par cuillerée la farine et la levure chimique tamisées. Ajoutez enfin les blancs d’œufs montés en neige délicatement avec une spatule en silicone.

 

Répartir la pâte dans les moules beurrés et farinés et posés sur une plaque à pâtisserie (2/3 de la pâte pour le moule en forme d’agneau et le reste de la pâte (1/3) pour le moule plus petit en forme de lapin).

 

Enfournez le tout dans le four chaud pour 25 minutes pour le lapin et 35 minutes de cuisson pour l’agneau. Sortir les moules du four puis entourez-les d’un torchon humide pendant 10 minutes.

 

Démoulez délicatement l’agneau et le lapin, laissez-les totalement refroidir avant de les décorer. Coller avec du chocolat fondu les pépites de chocolat pour les yeux du lapin et les pistoles (morceaux peu plus gros que les pépites) pour l’agneau. Saupoudrez d’un peu de sucre glace et décorez en attachant un nœud autour du cou.

 

Source : recette de la page Facebook « Sarahtatouille »

 

 

Bonne  fête de Pâques

 

 

 

Agneau et lapin de Pâques
Agneau et lapin de Pâques
Agneau et lapin de Pâques
Agneau et lapin de Pâques
Agneau et lapin de Pâques
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 22:00
Gâteau au fromage blanc

 

Ingrédients : pour 6 personnes

 

4 gros œufs

500 g de fromage blanc (faisselle)

100 g de fécule de maïs (maïzena)

100 g de sucre en poudre

1 cuillerée à soupe de vanille liquide

Une pincée de sel fin

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Beurrez et farinez un moule (moule rond de 15 cm de diamètre) et tapissez le fond du moule d’un cercle de papier sulfurisé.

 

Séparez les blancs des jaunes d’œufs, ensuite battre les blancs en neige avec la pincée de sel fin.

 

Battre les jaunes d’œufs avec le sucre en poudre jusqu’à ce qu’ils blanchissent et doublent de volume.

 

Ajoutez le fromage blanc et mélangez avec une spatule en silicone, puis la Maïzena et la vanille liquide, ensuite incorporez les blancs en neige délicatement.

 

Versez la préparation dans le moule et enfournez dans le four chaud et laissez cuire 45 à 50 minutes. Vérifiez la cuisson avec une lame de couteau, qui doit ressortir sèche.

 

Laissez refroidir 15 minutes le gâteau au fromage blanc avant de le démouler.

 

Dégustez froid avec un coulis de fruits rouge ou nature.

 

 

Source : Recette Spécial - http://recettespecial.com/gateau-fromage-blanc/

 

 

Gâteau au fromage blanc
Gâteau au fromage blanc
Gâteau au fromage blanc
Gâteau au fromage blanc
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 22:00
Dômes Opéra

 

Ingrédients : pour 6 personnes (six dômes de 7 cm de diamètre)

 

La coque de chocolat

120 g de chocolat noir de couverture à 70 % de cacao

 

Biscuit Joconde

125 g d’œufs entiers

90 g de sucre en poudre

50 g de farine

70 g de poudre d’amandes

40 g de beurre fondu et refroidi

70 g de blancs d’œufs

15 g de sucre

1 pincée de sel fin

 

Ganache au chocolat

100 g de chocolat noir

10 cl de crème fraiche fleurette entière

 

Crème au beurre

50 g de sucre en poudre

1 œuf

100 g de beurre

1 à 2 cuillerées à café d’extrait de café

 

Sirop :

45 g de sucre en poudre

40 g d’eau

1/2 cuillerée à café d’extrait de café

 

Décoration :

Quelques grains de café en chocolat

Un peu de feuille d’argent alimentaire

 

 

 

Préparation :

 

Le biscuit Joconde : blanchir les œufs entiers pesés (125g soit 2 œufs moyens battus en omelette) avec les 90 g de sucre en poudre. Ajouter la farine et la poudre d’amandes, mélanger. Faire fondre le beurre et le laissez refroidir. Monter les 70 g de blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel fin, puis les *serrer avec les 15 g de sucre.

 

Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6)

 

Incorporer les blancs d’œufs au mélange œufs-farine puis le beurre fondu tiède. Verser la pâte sur une plaque de 25 x 35 cm environ (recouverte de papier sulfurisé si elle n’est pas en silicone). Faire cuire 10 à 12 minutes dans le four préchauffé. Laisser refroidir avant démouler et de découper le biscuit Joconde.

 

La crème au beurre : dans un saladier, fouetter l’œuf avec le sucre puis faire chauffer à feu doux au bain-marie à 65°C pour 2 à 3 minutes (vérifier avec un thermomètre éventuellement). Verser cette préparation dans un robot ou dans un saladier et monter au fouet jusqu’à complet refroidissement. Ajouter peu à peu le beurre à température ambiante, incorporer l’extrait de café (petit à petit : vérifier la crème en la goutant pour la parfumer à votre goût).

 

La ganache : mettre le chocolat et la crème au micro-ondes 1 minute et demie. Laisser reposer quelques secondes puis lisser à la spatule.

 

Le sirop : porter à ébullition l’eau et le sucre. Ajouter la demi-cuillerée d’extrait de café ou plus selon votre goût. Laisser refroidir.

 

Les dômes : faites fondre 120 g de chocolat noir de couverture, cassé en morceaux dans une casserole au bain-marie. Bien mélanger pour avoir une préparation homogène et lisse.

 

Avec un pinceau, étalez uniformément du chocolat fondu en remontant bien sur les bords dans les 6 alvéoles d’un moule dômes (diamètre de 7 cm). Placez au réfrigérateur 20 minutes (ou 10 minutes dans le congélateur).

 

Recommencer l’opération une deuxième fois, et réserver au frais en attendant le montage du dessert.

 

Montage des dômes : couper 18 disques de biscuit Joconde refroidi : six cercles de 3, 5 cm de diamètre, six cercles de 5 cm de diamètre et enfin six cercles de 6,5 cm de diamètre. Imbiber les biscuits du sirop au café avec un pinceau. Étaler un peu de crème au beurre au fond de la coque en chocolat, poser un premier disque de biscuit imbibé (le plus petit, celui de 3,5 cm de diamètre), étaler de la ganache, ajouter le deuxième disque de biscuit imbibé (le disque de 5 cm de diamètre), remettre un peu de crème au beurre et enfin le dernier cercle de biscuit imbibé (6,5 cm).

 

Réservez au frais au moins 2 heures.

 

Démouler délicatement les dômes et décorez-les avec des grains de café en chocolat ou de la feuille d’argent alimentaire.

 

*serrer les blancs d’œufs : c’est l’opération qui consiste à ajouter un peu de sucre en poudre lorsque les blancs d’œufs sont montés en neige et de les fouetter encore un peu pour les raffermir (définition du site Chef Simon).

 

Source : je me suis inspirée des bases de la recette de la bûche opéra du blog « A mes nuits blanches » - http://amesnuitsblanche.canalblog.com pour réaliser ces dômes Opéra.

 

 

Dômes Opéra
Dômes Opéra
Dômes Opéra
Dômes Opéra
Dômes Opéra
Dômes Opéra
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 22:00
Cake de Comté aux poires

 

Ingrédients : pour 8 à 10 personnes

 

10 cl de lait entier

1 sachet de levure chimique (11 g)

200 g de fleur de maïs (Maïzena)

100 g de beurre doux

3 œufs

150 g de Comté (de préférence Comté de 18 mois)

2 poires Conférence

1 cuillerée à soupe d’huile d’olive

1 cuillerée à soupe de miel

1 noix de beurre et 1 cuillerée à soupe de farine pour le moule

Sel et poivre du moulin

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 210° C (thermostat 7) chaleur ventilée.

 

Épluchez les poires et coupez-les en petits morceaux. Dans une poêle, faites chauffer la cuillerée d’huile d’olive, ajouter les dés de poire, la cuillerée à soupe de miel, un peu de sel et de poivre moulu et faites caraméliser légèrement. Égouttez dans une passoire.

 

Enlevez la croûte du morceau de Comté puis râpez-le. Faites fondre le beurre.

 

Dans un saladier, mettez la Maïzena, la levure chimique, le beurre fondu, les œufs entiers, le lait et le Comté râpé, mélangez le tout, puis incorporez les dés de poires avec une spatule en silicone.

 

Beurrez et farinez un moule à cake de 26 x 10 cm (ou beurrez les bords et tapissez le fond du moule d’un morceau de papier sulfurisé), versez la préparation dans le moule puis enfournez dans le four chaud pendant 10 minutes (210° C – th 7). Baissez le thermostat à 180° C (thermostat 6) et poursuivre la cuisson durant 20 minutes.

 

Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche.

 

Sortez du four le cake et attendez 10 minutes avant de le démouler. Coupez des tranches et dégustez avec une salade verte ou coupez-le en cubes pour l’apéritif.

 

 

Source : magazine « Comtois en cuisine » Printemps 2017

 

 

Cake de Comté aux poires
Cake de Comté aux poires
Cake de Comté aux poires
Cake de Comté aux poires

 

Avec cette recette je participe au #CataCookingChallenge04

 

du blog de Catalina - https://leblogdecata.blogspot.fr/

 

https://leblogdecata.blogspot.fr/2017/04/catacookingchallenge04-le-theme-davril.html

 

Le thème de ce mois d’avril est visite de l’Europe de l’Est et de l’Europe centrale, ou en France dans les régions de Franche Comté ou de Bourgogne.

 

 

Cake de Comté aux poires
Repost 0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 22:00
Chocolats ganache café

 

Ingrédients : pour une quarantaine de chocolats

 

La ganache chocolat café

175 g de chocolat au lait

45 g de chocolat noir

125 ml de crème fraiche (30 % Mg)

2 cuillerées à soupe de miel

20 à 25 g de café lyophilisé

 

L’enrobage

400 g de chocolat de couverture noire à 70 % de cacao

 

 

Préparation :

 

L’enrobage : j’ai tempéré ou mis au point mon chocolat de couverture noire en respectant la courbe de température avec la chocolatière qui m’a bien aidé car elle maintient le chocolat à la température de travail de 32°C.

 

Pour refroidir le chocolat de couverture fondu j’ai incorporé un peu de chocolat en morceaux (100 g environ) puis lorsque tout était fondu et que la température atteinte était de 28-29° C, j’ai remonté la température à 32°C pour faire mes moulages.

 

Lorsque le chocolat est à température pour le travailler (31-32°C), verser un peu de chocolat dans un moule à chocolats, égoutter le surplus de chocolat et racler le surplus de chocolat sur le haut et sur les rebords du moule avec la spatule en inox. Tapoter le moule plusieurs fois avec une main pour éliminer les bulles d’air. Retourner le moule au-dessus de la cuve de la tempéreuse et le tapoter avec la spatule pour que le chocolat s’écoule. Retourner et racler à nouveau le moule pour obtenir un moule bien lisse et placer au réfrigérateur 10 minutes pour que le chocolat cristallise avant de les garnir de la ganache chocolat café.

 

La ganache : faire fondre au bain-marie les deux chocolats coupés en morceaux (chocolat lait et chocolat noir).

 

Chauffer la crème fraiche dans une casserole jusqu’à ébullition, incorporer le miel et le café lyophilisé (café en poudre ou extrait de café) dans la crème chaude et mélanger jusqu’à dissolution complète.

 

Verser 1/3 de cette préparation sur le chocolat fondu, avec une spatule en silicone, mélanger en ramenant peu à peu le chocolat liquide sur les bords. Ajouter un autre 1/3 et, continuer de mélanger le chocolat liquide des bords vers le centre. Rajouter le dernier 1/3 et continuer à mélanger jusqu’à l’obtention d’une crème lisse et brillante.

 

Passer le tout au mixeur afin de bien lisser l’émulsion et mettre la ganache au réfrigérateur. Quand elle est tiède, presque froide, verser la ganache dans une poche à douille.

 

Déposer à l’aide de la poche à douille le fourrage ganache chocolat café dans les coques de chocolat. Verser à nouveau du chocolat de couverture tempéré (31-32°C) pour fermer les bonbons chocolat. Éliminer les bulles d’air restantes en tapotant le moule, racler avec la spatule en inox. Laisser cristalliser (ou figer) 30 à 60 minutes.

 

Pour démouler, taper la plaque contre le plan de travail pour faire tomber les chocolats, et miracle ils sont réussis.

 

Il vous restera du chocolat de couverture que vous verserez dans un ramequin, laissez-le figer et vous l’utiliserez une autre fois en recommençant la mise au point ou tempérage.

 

 

Source de la recette : la ganache chocolat-café vient du livret de recettes de « la Chocolatière Frifri »

 

 

 

Chocolats ganache café
Chocolats ganache café
Chocolats ganache café
Chocolats ganache café
Chocolats ganache café
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 22:00
La chocolatière ou tempèreuse « Frifri »

 

La chocolatière de marque « Frifri » est conçue pour travailler le chocolat et, est livrée avec cinq poches à douille jetables, un thermomètre digital, un couteau spatule en inox de 35 cm de longueur, un moule à chocolat en polycarbonate et un livret de recettes.

La cuve avec son couvercle est en inox et facile d’entretien, sa contenance est de 3 litres.

Pour obtenir des beaux chocolats brillants et craquants, il faut faire fondre puis tempérer le chocolat, c’est indispensable et cela facilitera aussi le démoulage et la bonne conservation.

 

Le chocolat est une émulsion de plusieurs ingrédients : masse de cacao, beurre de cacao, sucre et éventuellement de la poudre de lait dans le cas du chocolat au lait. Ces différents ingrédients ne restent pas ensemble sous une forme stable, brillante et cassante au démoulage que s’ils sont travaillés à la bonne température. Plus on est loin de cette température, plus les ingrédients se séparent, ce qui provoquent des traces blanches de beurre de cacao, une structure sableuse, un aspect mat et parfois l’impossibilité de démouler les chocolats.

 

La fonte du chocolat : mettre du chocolat dans la cuve (pour moi 400 g de chocolat de couverture noir en pistoles – petites pastilles) et en réserver 100 g pour la suite.

Faire fondre à 45° C et couvrir la cuve. Mélanger de temps en temps.

 

Le tempérage : lorsque le chocolat est fondu, retirer la cuve remplie de chocolat de la tempéreuse et ajuster le thermostat à la température de travail (32° C pour le chocolat noir). Ajouter les 100 g de chocolat réservés dans la cuve, mélanger pour refroidir le chocolat fondu, une fois le chocolat complètement fondu, placer la cuve au réfrigérateur quelques minutes. Sortir la cuve du réfrigérateur et mesurer la température du chocolat avec le thermomètre digital (fourni avec la Chocolatière) le chocolat doit atteindre la température de 28° C. Remettre la cuve dans la tempéreuse qui est sur la position 32° C (température de travail du chocolat noir) et là vous pouvez utiliser le chocolat pour faire des moulages, des chocolats fourrés ou des mendiants….

 

Le moulage : mélanger et verser le chocolat tempéré dans le moule à chocolats (le moule fourni en polycarbonate), racler le surplus de chocolat sur le haut et sur les rebords du moule avec la spatule fournie. Tapoter le moule plusieurs fois avec une main pour éliminer les bulles d’air. Retourner le moule au-dessus de la cuve de la tempéreuse et le tapoter avec la spatule pour que le chocolat s’écoule. Retourner et racler à nouveau le moule pour obtenir un moule bien lisse et placer au réfrigérateur 10 minutes.

 

Le fourrage et la finition des chocolats : verser le fourrage (caramel au beurre salé, praliné, ganaches…) dans une poche à douille (poches fournies avec la Chocolatière) et remplir les coques jusqu’à 2 mm du bord. Placer le moule dans le réfrigérateur pendant 10 minutes. Dès que le fourrage a durci, couler une couche de chocolat, à l’aide d’une petite louche, sur le moule. Éliminer les bulles d’air restantes en tapotant à nouveau le moule, racler à nouveau avec la spatule et enfin replacer le moule au réfrigérateur pendant 10 minutes.

 

Le démoulage : les chocolats sont prêts à être démoulés lorsque l’arrière du moule redevient transparent. Sur une surface propre, taper d’un coupe sec le moule sur un de ses côtés (chocolats vers le bas). Répéter l’opération jusqu’à ce que tous les chocolats soient démoulés. Éviter de prendre les chocolats avec les doigts, car cela risque de laisser des traces ; utiliser une pince ou des gants de coton.

 

Avec la chocolatière « Frifri » le tempérage du chocolat est facilitée grâce à un réglage précis du thermostat (de 27 °C à 52° C). J’ai réalisé des fritures (poissons, coquillages…), un moulage d’un petit œuf et des chocolats fourrés (ganache chocolat café, praliné, caramel au beurre salé).

J’ai utilisé du chocolat noir de couverture origine Saint Domingue à 70% de cacao (42 % de MG) Barry.

 

Je vous donne les courbes de tempérage des différents chocolats :

Pour le chocolat de couverture noire : fonte à 45 °C, refroidissement à 28/29°C et travail du chocolat à 31/32°C

Pour le chocolat de couverture au lait : fonte à 45°, refroidissement à 27/28°C et travail du chocolat à 30/31°C

Pour le chocolat de couverture blanche : fonte à 40° C, refroidissement à 26/27°C et travail du chocolat à 27/29°C

 

Le prix de cette tempéreuse « FriFri » est à 119 euros dans le magasin d’électroménager Darty près de chez moi en France.

 

Article non sponsorisé

 

 

La chocolatière ou tempèreuse « Frifri »
La chocolatière ou tempèreuse « Frifri »
La fonte du chocolat

La fonte du chocolat

L'ajout de chocolat pour le tempérage

L'ajout de chocolat pour le tempérage

Le moule avec le fourrage des chocolats

Le moule avec le fourrage des chocolats

Chocolats avec ganache chocolat café

Chocolats avec ganache chocolat café

Le moulage d'un petit oeuf et de la friture
Le moulage d'un petit oeuf et de la friture

Le moulage d'un petit oeuf et de la friture

Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 22:00

 

Pour préparer Pâques, j’ai réalisé mes chocolats maison, voici comme j’ai procédé en respectant le tempérage du chocolat.

 

J’ai eu la chance d’avoir comme cadeau pour les fêtes de Noel, une chocolatière de marque « Frifri » qui permet de simplifier la tâche de la mise au point du chocolat pour obtenir des chocolats brillants.

 

Je vous parlerai de mon test avec cet appareil lundi prochain le 10 avril 2017 sur le blog.

 

Juste une précision : il ne faut pas confondre le chocolat de couverture et le chocolat de laboratoire (termes employés par les professionnels). Le chocolat de laboratoire est plus faible en beurre de cacao et ne nécessite pas de mise au point, il est utilisé pour la réalisation de ganaches, de gâteaux au chocolat….

 

Le chocolat de couverture est surtout utilisé pour l’enrobage, le moulage et les décors pour des entremets.

 

Une courbe de température est à respecter : pour le chocolat de couverture noire : fonte au bain-marie entre 45 et 50°, puis refroidir à 28-29° C et enfin réchauffé à la température de travail de 31-32°C.

 

Conseils (Thuriés magazine avril 2017) : si le chocolat descend trop bas en température, il présentera des marbrures (traces blanchâtres indésirables) et aura une texture pâteuse, une fois cristallisé. Il faut alors recommencer la mise au point en respectant la courbe de température.

 

Il ne faut pas le faire fondre à une température trop élevée (plus de 55°C) là le chocolat aura tendance à prendre en masse et à « brûler ».

 

Le plan de travail doit être propre sans traces d’eau car le chocolat n’aime pas cela et cela le fait blanchir et épaissir.

 

Après ces conseils, j’ai donc tempérer ou mis au point mon chocolat de couverture noire en respectant la courbe de température. Ma chocolatière m’a bien aidé car elle maintient le chocolat à la température de travail de 32°C.

 

Pour refroidir le chocolat de couverture fondu j’ai incorporé un peu de chocolat en morceaux (100 g environ) puis lorsque tout était fondu et que la température atteinte est de 28-29° C, j’ai remonté la température à 32°C pour faire mes moulages.

 

 

Chocolats caramel au beurre salé
Fonte du chocolat entre 45 et 50° C

Fonte du chocolat entre 45 et 50° C

Chocolats caramel au beurre salé

 

 

Ingrédients : pour une quarantaine de chocolats

 

Le caramel

150 g de sucre en poudre + 2 cuil. à soupe d’eau

50 g de beurre salé

100 g de crème liquide entière

2 pincée de fleur de sel

 

L’enrobage

400 g de chocolat de couverture noire à 70 % de cacao

 

 

Préparation :

 

Réaliser le caramel avec le sucre en poudre et les deux cuillerées à soupe d’eau, quand il est bien doré, hors du feu, ajoutez le beurre salé en morceaux. Incorporer ensuite la crème progressivement en faisant attention aux projections. Ajouter deux pincées de fleur de sel et laissez le caramel complètement refroidir. Il va s’épaissir en refroidissant, le mettre dans une poche à douille jetable et le stocker dans le réfrigérateur en attendant la mise au point du chocolat.

 

Lorsque le chocolat est à température pour le travailler (31-32°C), verser un peu de chocolat dans un moule à chocolats, égoutter le surplus de chocolat et laisser cristalliser quelques minutes. Déposer à l’aide de la poche à douille le fourrage au caramel. Verser à nouveau le chocolat de couverture tempéré (31-32°C) pour fermer les bonbons chocolat. Laisser cristalliser (ou figer) 30 à 60 minutes.

 

Pour démouler, taper la plaque contre le plan de travail pour faire tomber les chocolats, et miracle ils sont réussis.

 

Il vous restera du chocolat que vous verserez dans un ramequin, laissez-le figer et vous l’utiliserez une autre fois en recommençant la mise au point ou tempérage.

 

Source de la recette : fiche Zodio

 

 

 

Chocolats caramel au beurre salé
Chocolats caramel au beurre salé
Chocolats caramel au beurre salé
Chocolats caramel au beurre salé
La plaque de chocolats avec la garniture au caramel au beurre salé

La plaque de chocolats avec la garniture au caramel au beurre salé

Autres réalisations
Autres réalisations
Autres réalisations
Autres réalisations
Autres réalisations

Autres réalisations

Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 22:00
Panettone

 

Ingrédients : pour 2 moules de 15 cm de diamètre

 

170 g de lait tiède (30°C)

2 œufs

3 jaunes d’œufs

500 g de farine de gruau Type 55 (Farine type 55)

90 g de sucre en poudre

1 sachet de préparation pour pâtes briochées Gourmandises

190 g de beurre doux coupé en dés

90 g de raisins secs

140 g de cubes de cédrat confit

10 g de beurre fondu pour la dorure

 

 

Préparation :

 

Mettre les raisins secs dans un bol et couvrez-les d’eau tiède pour les faire gonfler.

 

Dans le bol de votre robot : verser le lait tiédi avec les œufs et les jaunes d’œufs. Ajouter la farine, le sucre et le sachet Gourmandises pâtes briochées. Pétrissez la pâte pendant 5 à 7 minutes à vitesse 1, ajoutez le beurre en petits morceaux puis continuez le pétrissage à vitesse 2 durant 7 à 8 minutes. La pâte doit être lisse. Laissez-la reposer en n’oubliant pas de la couvrir avec un torchon, 1 heure à température ambiante

 

Dans la machine à pain : dans la cuve verser le lait tiède avec les œufs et les jaunes d’œufs, ajouter la farine, le sucre et le sachet Gourmandises pâtes briochées et enfin le beurre coupé en morceaux. Mettre la machine à pain en marche sur le programme « Pâtes levées » pour 1 heure 20.

 

Le façonnage des brioches : beurrer les deux moules (pour moi deux moules de 15 cm de diamètre) et tapisser le fond d’un cercle de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage.

 

Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, faites-la retomber puis faites une boule et incorporer les cubes de cédrat et les raisins secs égouttés dans la pâte puis former à nouveau une boule pour bien les incruster.

 

Couper deux bandes de papier sulfurisé ayant pour longueur les périmètres de vos moules et de hauteur 15 à 20 cm. Assembler les bords de ces bandes en les ajustant à l’intérieur des moules puis agrafez-les pour les maintenir.

 

Peser la pâte et divisez-la en deux, former deux boules que vous déposez dans vos moules beurrés et chemisés.

 

Ceci permettra de donner la forme allongée du panettone sans pousser sur les côtés lors de la cuisson. Couvrez avec un torchon et laisser reposer 1 heure à température ambiante ou dans le four sur le programme « levée pâte/pain » pour 40 à 50 minutes à 40° C, avec un récipient rempli d’eau chaude.

 

Préchauffez votre four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Faites fondre le beurre, et avec un pinceau, badigeonnez-en les deux brioches.

 

Faites cuire 20 minutes à 180° C puis 20 minutes à 160° C (thermostat 5 1/3) accompagné d’un récipient rempli d’eau chaude.

 

A la fin de la cuisson, sortir les brioches du four et laissez-les refroidir 5 minutes avant de les démouler.

 

Dégustez tiède ou froid.

 

 

Source : recette Demarle

 

Le panettone est le pain milanais traditionnel des Fêtes de Noël, sa texture est légère malgré le beurre et les fruits secs qu'il contient. J'aime aussi le déguster au moment de Pâques.

 

Panettone
Panettone
Panettone
Panettone
Panettone
Panettone
Repost 0