Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 22:00
Sablés normands

 

On continue les recettes normandes avec une recette sucrée : des délicieux sablés.

 

Ingrédients : pour une trentaine de sablés de 7 cm de diamètre

 

250 g de farine type 55

125 g de beurre doux

100 g de sucre en poudre

2 jaunes d’œufs

25 ml d’eau

Un sachet de sucre vanillé

1 pincée de sel fin

 

 

Préparation :

 

Dans un saladier, mélanger la farine, les sucres (sucre en poudre et sucre vanillé) et la pincée de sel fin.

 

Ajouter le beurre coupé en petits morceaux et frotter entre vos mains le mélange farine/sucres avec le beurre pour obtenir un sable grossier.

 

Ajouter les deux jaunes d’œufs et l’eau au milieu du saladier. Mélanger toujours à la main jusqu’à ce que la pâte se rassemble en une boule et se détache des doigts. Surtout ne pas pétrir.

 

Recouvrir de film alimentaire le saladier et réservez-le au frais au moins 1 heure.

 

Fariner légèrement le plan de travail, séparer la pâte en plusieurs morceaux que vous pétrissez un peu avec vos mains avant de l’étaler sur une épaisseur de 4 à 5 mm environ avec un rouleau à pâtisserie. Découper la pâte avec un emporte-pièce rond de 6 à 7 cm de diamètre ou avec un verre retourné.

 

Déposer les cercles de pâte sur des plaques à pâtisserie tapissées de papier sulfurisé.

 

Rassembler les chutes de pâte en boule et étaler à nouveau et découper des nouveaux sablés. Recommencer l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

 

Laisser reposer les sablés 30 minutes au réfrigérateur avant de les cuire.

 

Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6 2/3) chaleur ventilée.

 

Enfourner dans le four chaud et cuire 8 à 10 minutes : les sablés doivent être juste dorés.

 

Laisser refroidir sur une grille avant de les conserver dans une boite en fer.

 

 

Source : blog « La Cocinera loca » - http://www.cocineraloca.fr

 

 

Sablés normands
Sablés normands
Sablés normands
Sablés normands
Sablés normands
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 22:00
Pizza à l’andouille de Vire

 

Je continue les recettes normandes avec cette pizza à l’andouille de Vire et aux pommes de terre.

 

 

Ingrédients : pour une belle pizza (4 personnes)

 

La pâte à pizza (recette du sachet de levure déshydratée le Briochin d’Alsa)

250 g de farine type 55 (ou type 00 farine à pizza)

1 sachet de levure de boulanger déshydratée (Le briochin d’Alsa)

3 cuillerées à soupe d’huile de tournesol ou d’arachide

1 cuillerée à café rase de sel fin

15 cl d’eau tiède

 

La garniture de la pizza

4 pommes de terre moyennes

½ camembert d’Isigny soit 125 g (ou autre marque de camembert)

2 belles cuillerées à soupe de crème fraiche épaisse

½ cuillerée à café de moutarde forte

10 tranches d’andouille de Vire (150 g environ)

 

 

Préparation :

 

La pâte à pizza : tout d’abord sortez les ingrédients du réfrigérateur 2 heures avant de préparer la pâte, afin qu’ils soient à température ambiante.

 

Recouvrez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé (plaque de 28 x 38 cm).

 

Dans un saladier, mélangez la farine avec la levure de boulanger déshydratée. Mélangez puis versez l’eau tiède, mélangez à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère en bois pendant 1 minute, sans pétrir.

 

Versez l’huile et pétrissez la pâte pendant 5 minutes jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène et se détache du saladier.

 

Recouvrir le saladier d’un torchon et laissez monter la pâte 45 à 55 minutes à température ambiante entre 22° C et 25° C, jusqu’à ce qu’elle ait doublé de volume (ou 40 à 50 minutes dans le four à 40° C position étuve si votre four possède cette fonction, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante).

 

Vous pouvez réaliser la pâte à pizza dans une machine à pain : versez dans la cuve l’eau tiède, l’huile d’olive et la levure de boulanger déshydratée. Ajoutez la farine et le sel fin par-dessus. Programmez la machine à pain sur le programme « Pâtes levées » pour 1 heure 20.

 

À la fin du programme ou lorsqu’elle a doublé de volume, dégazer la pâte sur le plan de travail légèrement fariné (ou la faire retomber). Laissez la pâte se détendre durant 15 minutes, cela permettra de l’étaler plus facilement.

 

La garniture de la pizza : cuire les pommes de terre avec leur peau dans de l’eau bouillante salée. Peler et couper les pommes de terre en tranches.

 

Préchauffer le four à 200° C (thermostat 6 2/3) chaleur ventilée.

 

Étaler la pâte à pizza avec un rouleau à pâtisserie en formant un disque de 28 à 30 cm de diamètre environ. Déposez-le sur la plaque recouverte de papier sulfurisé.

 

Dans un saladier mélanger la crème fraiche avec la moutarde et l’étaler avec le dos d’une cuillère à soupe sur la pâte.

 

Disposer les rondelles de pommes de terre sur toute la surface, répartir les tranches d’andouille de Vire et ajouter des morceaux de camembert entre les tranche d’andouille.

 

Enfourner la pizza dans le four chaud pendant 20 minutes (20 à 25 minutes), accompagné d’un ramequin rempli d’eau bouillante.

 

Déguster avec une salade verte.

 

 

Source : blog « Une normande en cuisine » - http://unenormandeencuisine.over-blog.com

 

 

 

Pizza à l’andouille de Vire
Pizza à l’andouille de Vire
Pizza à l’andouille de Vire
Pizza à l’andouille de Vire
Pizza à l’andouille de Vire
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 22:00
Sablés de Caen

 

Pour commencer ces semaines normandes, voici des sablés qui ont une particularité, on ajoute des jaunes d’œufs durs et le résultat est délicieux.

 

Ingrédients : pour 45 à 50 sablés de 6 cm de diamètre

 

250 g de farine type 55

140 g de sucre en poudre

1 sachet de sucre vanillé

3 œufs moyens (3 jaunes d’œufs durs)

1 pincée de sel fin

140 g de beurre doux ramolli en dés

le zeste d’une demi-orange ou d’un demi-citron Bio

3 cuillerées à soupe de lait (facultatif)

 

 

Préparation :

 

Cuire les œufs pendant 10 minutes dans de l’eau bouillante et laissez refroidir un peu. Ecalez les œufs et récupérez les jaunes.

 

Dans un saladier, écrasez les jaunes d’œufs avec une fourchette, incorporez les sucres, la farine, la pincée de sel fin et le zeste d’un demi-citron Bio (ou d’une demi-orange Bio).

 

Incorporez le beurre ramolli et si la pâte est un peu dure incorporez les cuillerées à soupe de lait et pétrissez-la du bout des doigts. Formez une boule et la mettre au frais pendant une nuit. Cette étape est très importante pour que les arômes se développent.

 

Le lendemain, sortez la pâte et laissez reposer 30 minutes à température ambiante.

 

Étaler la pâte sur 3 à 4 mm d’épaisseur sur le plan de travail légèrement fariné et découpez des cercles avec un emporte-pièce de 6 à 7 cm de diamètre. Pour l’étaler plus facilement, séparez la pâte en plusieurs morceaux que vous pétrissez un peu avec vos mains.

 

Préchauffez le four à 170° C (thermostat 5 2/3) chaleur ventilée.

 

Déposez les cercles de pâte sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé et enfournez-les dans le four chaud pour 15 minutes. Surveillez la coloration des biscuits et adaptez le temps de cuisson à votre four. Les sablés ne doivent pas trop colorer, juste blondir.

 

Laissez-les refroidir avant de les déguster et de les stocker dans une boite en fer.

Bonne dégustation.

 

 

Source : blog « Une normande en cuisine » - http://unenormandeencuisine.over-blog.com

 

 

 

 

Sablés de Caen
Sablés de Caen
Sablés de Caen
Sablés de Caen
Sablés de Caen
Repost 0
Published by Michelle - dans desserts friandises
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 04:00
Escapade en Normandie

 

Il y a quelques semaines, nous avons fait une escapade en Normandie, une visite de la plage d’Omaha Beach, de la pointe du Hoc et la soirée et la nuit à Cherbourg.

 

Le lendemain escale à Sainte Mère l’église, puis visite de la galerie du caramel où on a pu découvrir le cycle complet de la fabrication des caramels à Isigny sur Mer.

 

Nous avons terminé notre escapade en passant la soirée et la nuit dans un gite « Le Manoir de la Nocherie » à Saint Bômer les Forges près de Domfront dans l’Orne.

 

 

 

S’il est un endroit ou le débarquement a bien failli échouer, c’est sur cette plage d’Omaha Beach. Les lourdes pertes que les troupes américaines y subiront le jour « J » lui vaudront le triste surnom de Bloody Omaha « Omaha la sanglante ». Omaha Beach est une des cinq plages du débarquement et s’étend sur 8 km et devant les communes de Vierville-sur-Mer, Colleville-Sur-Mer et Saint Laurent-sur-Mer dans le Calvados.

 

Sur le front de mer d’Omaha Beach se dresse le monument signal de la libération commémorant le débarquement et devant face à la mer un ensemble de trois sculptures en inox d’un poids total de 15 tonnes « Les braves (œuvres de la sculptrice Annie-Laure Banon), elles ont été mises sur la plage lors de la commémoration du 60e anniversaire du débarquement le 6 juin 2004.

 

L’œuvre centrale « Debout la liberté » est encadrée par « Les ailes de l’espoir » et par « Les ailes de la fraternité », ces trois sculptures ont été implanté dans le sable là où le 6 juin 1944 près de 35 000 hommes ont débarqué au péril de leur vie (3000 morts, disparus ou blessés au soir du 6 juin 1944 sur cette plage).

 

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

 

La pointe du Hoc avec des vestiges de la seconde guerre mondiale a été prise d’assaut le matin du 6 juin 1944 par les rangers du colonel Rudder, c’est l’un des points forts des fortifications allemandes sur la côte. Ce lieu évoque ce qu’était une batterie d’artillerie avec son poste de direction de tirs, ses casemates, ses abris…

 

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

Soirée et nuit à Cherbourg dans un hôtel avec vue sur le port de plaisance, Hôtel Chantereyne (rue de la Brigantine 50100 Cherbourg) entouré de jardins et d’espaces verts. Nous avons pris notre diner dans le restaurant « L’équipage » (port Chantereyne 50100 Cherbourg) situé à proximité de l’hôtel avec vue panoramique sur le port de plaisance et sur la ville.

 

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

Petite visite à Sainte Mère l’église pour voir le célèbre parachutiste américain (John Steele) accroché au clocher de l’église. On n’a pas visité « L’Airborne Muséum » (musée pour nous faire vivre et comprendre les évènements du jour « J » depuis la préparation en Angleterre jusqu’à la conquête de la liberté), la pluie nous a accompagné malheureusement durant tout notre petit séjour, ce sera pour une prochaine fois.

 

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

Visite de la Galerie du caramel pour y découvrir le cycle complet de la fabrication des caramels d’Isigny : du mélange des matières premières au bonbon emballé. Un espace de 300 m2 où l’on découvre la fabrication des caramels et les richesses du terroir d’Isigny. On peut observer à travers une galerie vitrée et découvrir tout le savoir-faire pour réaliser les célèbres caramels (70 variétés de caramels mous ainsi qu’une gamme culinaire : coulis de caramel, crème de caramel, des éclats de caramel, de la poudre de caramel, caramel blond, pop-corn aux caramels d’Isigny).

 

Depuis le XVIe siècle la région d’Isigny sur Mer est particulièrement spécialisées dans la production de beurre et de crème. Puis dans les années 1930 l’idée vint de produire des confiseries utilisant ces produits laitiers locaux. Les caramels d’Isigny étaient inventés. Les premiers bonbons de caramel sont apparus en 1932 avec les établissements Galliot créateurs des caramels durs au lait appelés «Isicrem ».

 

Isigny sur mer semble au cœur des terres, mais c’est en fait le débouché des marais sur le grand large. Le port un peu endormi aujourd’hui a permis de vendre les richesses et les merveilles de son terroir dans le monde entier.

 

Informations du site : www.caramels-isigny.com

 

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Tableau de Frank Myers Boggs (1855-1926) ce tableau est une représentation impressionniste d'Isigny sur Mer

Tableau de Frank Myers Boggs (1855-1926) ce tableau est une représentation impressionniste d'Isigny sur Mer

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

Après cette visite à Isigny nous avons passé notre soirée et nuit dans le gîte « Le Manoir de la Nocherie » à Saint Bômer-les-Forges 61700 Domfront. Le manoir date de la fin du XVe siècle, sa haute et massive tourelle au toit conique, percée de nombreuses meurtrières, offre un certain cachet féodal.

 

Un très bel accueil nous a été réservé par les propriétaires de ce gite et un repas bien sympathique dans l’ancienne boulangerie du Manoir (XVIe siècle), le gratin de pommes de terre était particulièrement délicieux, il avait été cuit dans le four à pain d’origine. Nous avons pu goûter le poiré servi à l’apéritif et produit par le propriétaire.

 

Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie
Escapade en Normandie

 

 

Après cette escapade en Normandie, j’ai eu envie de tester des recettes normandes trouvées sur internet, je les publierai durant les deux prochaines semaines.

 

 

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 06:00

 

Il y a longtemps que je n’ai pas fait de mis à l’honneur, voici quatre recettes du blog.

 

 

 

Anne-Marie du blog « La poêle qui rit » - http://www.lapoelequirit.com a réalisé le gâteau au fromage blanc

 

 

Mise à l’honneur mai 2017

 

Magali (Magloo) du blog « Magloomandises » - http://magloomandises.canalblog.com a réalisé des boules de Berlin au four.

 

 

Mise à l’honneur mai 2017

 

 

Martine du blog « Kilomètre 0 » - http://kilometre-0.fr a réalisé le cake à la ricotta et aux pépites de chocolat.

 

 

Mise à l’honneur mai 2017

 

enfin Cécilia (la fille d’une amie) a réalisé un gâteau réunionnais pomme caramel au beurre salé.

 

 

 

Mise à l’honneur mai 2017

 

Merci pour ces belles réalisations.

N’hésitez pas à m’envoyer vos réalisations (daunis.m.jc@orange.fr)

 

A bientôt.

 

 

Repost 0
Published by Michelle - dans Vos réalisations
commenter cet article
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 06:00
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017

 

Un salon Vidéo City (salon des youtubers) avait lieu le 7 et 8 avril 2017 parc des expositions pavillon 4 Porte de Versailles à Paris (75015).

 

Plus de 250 YouTubers étaient présents à cette nouvelle édition. L’espace de 19 000 m2 se prêter à plusieurs activités : des séances de dédicace, des rencontres, des conférences, des challenges, des animations et des démonstrations se sont déroulés tout au long du salon.

 

.750 g était présent avec des ateliers culinaires, des ateliers photo vidéo et sur la scène centrale des démonstrations animées par le Chef Philippe Urraca et chef Christophe (quand le chocolat devient un art et les trompe-l’œil) un défi (qui aura la plus belle assiette ?) animé par Chef Christophe et chef Thierry Charrier(chef des cuisines du Quai d’Orsay), un atelier de Cake Désign animé par Roxane (L’atelier de Roxane – candidate de l’émission « Le Meilleur pâtissier 2015 »), réalisation d’une recette de son livre « Bistro Cantine » par chef Damien et enfin une recette surprise en fin de journée toujours réalisée par Chef Damien.

 

Pour les ateliers culinaires : deux ateliers sur la pâte feuilletée étaient animés par Chef Régis puis l’après-midi deux ateliers de cuisine coréenne animé par Chef Christophe et Chef Thierry Charrier et enfin deux ateliers « dresser des assiettes dignes de grands restaurants » toujours animés par Chef Christophe et Chef Thierry Charrier.

 

En parallèle le matin deux ateliers « pour apprendre à déguster le chocolat » en reconnaitre le gout, la provenance et les variétés, étaient animés par Pascale Weeks (bloggeuse « C’est moi qui l’ait fait ! » et rédactrice en chef du site 750 g), entre 12 h 45 et 14 h 45 deux ateliers sur des accords inattendus aimés par Chef Damien puis deux ateliers sur l’art de la fermentation étaient animés par Luna Kyung et Pascale Weeks.

 

Pour les ateliers photo, différents thèmes y étaient abordés :

 

  • Comme « le stylisme culinaire » animé par Silvia Santucci (Blog "Savoirs et saveurs").
  • « Faire des vidéos avec son smartphone et des applications rigolotes », ateliers animés par Olivier du blog « Papa en cuisine »
  • Et enfin « ça bouge en cuisine, initiation à la vidéo virale » animé par Anthonia et Stéphane de l’équipe vidéo 750 g.

 

Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017

 

J’ai pu y participer le samedi 8 avril à trois ateliers :

 

  • Un premier atelier le samedi matin « Apprendre à déguster le chocolat » avec Pascale. Très instructif la dégustation de plusieurs chocolats ayant la même teneur en cacao mais de différentes provenances, je n’achèterai plus mes tablettes de chocolat comme auparavant.
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017

 

  • Un deuxième atelier animé par Chef Damien avec des accords inattendus : il nous concocté deux plats à base de couteaux et de la fourme d’Ambert que nous avons bien appréciés. J’ai redécouvert ce coquillage que je détestais depuis 40 ans, merci chef Damien, j’ai adoré.

 

Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017

 

 

  • En fin de journée j’ai participé à un atelier « Dresser des assiettes dignes de grands restaurants » avec l’aide de Chef Christophe et du Chef Thierry Charrier.

Nous devions dresser une belle assiette avec un carpaccio de bœuf assaisonné.

 

 

Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
L'assiette de carpaccio de Choucha

L'assiette de carpaccio de Choucha

Mon assiette de carpaccio de boeuf

Mon assiette de carpaccio de boeuf

Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017

 

Cette journée était très sympa, avec une bonne ambiance et j’ai beaucoup aimé revoir des copines bloggeuses ; mon seul reproche, il y avait beaucoup trop de bruit ce qui nuisait à la bonne audition des explications des animateurs.

 

La soirée s’est terminée dans le restaurant « 750 g La table » rue de Vaugirard près de la Porte de Versailles, nous étions invités et nous avons été gâtés par les plats qui nous été servis par l’équipe de de Chef Damien : un délicieux pâté, des couteaux cuits à la plancha, une côte de bœuf cuite à point, des côtes d’agneau fondantes, des moelleux au chocolat, une terrine de pamplemousse et plein de bons plats….

 

Merci à 750 grammes et en particulier à Chef Damien, chef Christophe et Chef Régis pour cette belle journée.

 

 

Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Rencontre 750 g – salon Vidéo City avril 2017
Repost 0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 22:00
Baguettes viennoises au lait ribot

 

 

Ingrédients : pour 5 petites viennoises


La pâte

500 g de farine type 55

200 g de lait ribot

20 g de levure de boulanger fraiche

2 œufs

60 g de sucre en poudre

60 g de beurre mou

1 cuillerée à soupe d’eau tiède

1 cuillerée à café de sel fin (6 g)

 

La dorure

1 jaune d’œuf + 1 cuillerée à soupe d’eau

Sucre en grains

 

 

Préparation :

 

Dans un saladier, mettez la farine.

 

Faites un puits : mettez la levure que vous aurez préalablement délayée avec l’eau tiède ; ajoutez le lait ribot, les œufs entiers, le beurre mou, le sucre et le sel fin. Mélangez le tout avec vos mains. Vous allez obtenir une pâte collante et c’est normal.

 

Mettre la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et commencez à pétrir jusqu’à ce que la pâte soit ferme et pas du tout collante (si la pâte est trop collante, continuez de la pétrir, elle va se raffermir). Pétrissez énergiquement pendant 10 minutes sans s’arrêter.

 

Si vous avez un robot n’hésitez pas à l’utiliser pour le pétrissage de la pâte. Laissez le robot mélanger le tout pendant 5 minutes en vitesse lente (vitesse 1) puis augmentez la vitesse pour commencer le pétrissage (vitesse 2 pendant 10 minutes).

 

Formez une boule que vous remettez dans le saladier, couvrez-la avec un torchon et laissez-la lever (ou gonfler) 1 à 2 heures à l’abri des courants d’air.

 

Après la pause, versez le pâton sur le plan de travail légèrement fariné et faites retomber la pâte (dégazer), puis divisez-la en 4 ou 5 parts égales (pour moi 5 pâtons de 190 à 195 g environ). Formez des petits pains ou des baguettes, prenez un morceau de pâte, roulez-le en boule, l’aplatir avec la paume de la main pour former un rectangle (ne pas trop écraser la pâte).

 

Ramenez les 2 extrémités de la pâte vers le milieu et soudez à chaque fois avec la paume de la main.

 

Retournez le pâton de façon à ce que la soudure se retrouve au-dessous. Posez les deux mains sur le pâton, commencez à le faire rouler sur lui-même en écartant progressivement les mains jusqu’à obtenir la taille désirée. Posez chaque pain ou baguette sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. Recommencez l’opération avec les autres pâtons. J’ai fait le choix de faire cinq petits pains plutôt que des baguettes.

 

Couvrez les petits pains ou les baguettes avec un torchon et laisser lever 1 heure à température ambiante (ou dans le four, sans le torchon, à 40° C position étuve si votre four possède cette fonction, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante).

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6) chaleur ventilée.

 

Badigeonnez les petits pains (ou les baguettes) avec le mélange jaune d’œuf et eau, à l’aide d’un pinceau. Incisez les pains ou les baguettes et parsemez-les de sucre en grains.

 

Faites cuire dans le four chaud pour 20 à 22 minutes, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante, en surveillant la coloration, adaptez éventuellement le temps de cuisson.

 

Réalisation de la pâte dans la machine à pain : versez dans la cuve, l’eau tiède avec la levure de boulanger émiettée, ajouter le lait ribot, les deux œufs, la farine, le sucre, le sel fin et enfin le beurre mou.

 

Mettez le programme « pâtes levées » pour 1 heure 20 ou 1 heure 30 (ce temps peut varier selon la marque des machines à pain).

 

Après façonnez les petits pains (ou les baguettes) comme précédemment.

 

 

Source : le blog « Paprikas » - http://www.paprikas.fr

 

 

 

Baguettes viennoises au lait ribot
Baguettes viennoises au lait ribot
Baguettes viennoises au lait ribot
Baguettes viennoises au lait ribot
Repost 0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 22:00
Brioche viennoise ou la méga brioche de Yasmina

 

Ingrédients : pour une belle brioche

 

Le levain

125 g de lait 1/2 écrémé tiède

21 g de levure de boulanger fraiche

2 cuillerées à soupe de farine (type 45)

2 cuillerées à soupe de sucre en poudre

 

La pâte à brioche

500 g de farine de gruau type 45 (ou farine type 45)

2 œufs

1 cuillerée à soupe d’eau de fleur d’oranger

2 cuillerées à soupe de crème fraiche liquide entière

80 g de sucre en poudre

6 g de sel fin

80 g de beurre doux ramolli

Le levain gonflé

 

La dorure

1 jaune d’œuf

1 cuillerée à café de sucre en poudre

1 cuillerée à soupe de lait

 

 

Préparation :

 

Commencer par préparer le levain : diluer la levure fraiche de boulanger émiettée dans le lait tiède et y ajouter la farine et le sucre en poudre. Couvrir et laisser buller pendant au moins 10 minutes (j’ai laissé buller 30 minutes). Le levain doit doubler de volume et bien buller.

 

Préparer la pâte à brioche : verser les œufs entiers, l’eau de fleur d’oranger, la crème fraiche, le sucre en poudre, la farine et enfin le levain dans la cuve d’une machine à pain (ou de votre robot). Lancer le programme « pâtes levées » pour 1 heure 20.

 

Après 5 minutes de pétrissage, ajouter le sel fin et le beurre mou en petits morceaux.

 

À la fin du programme, versez le pâton sur le plan de travail légèrement fariné, dégazez-la avec vos poings (faites retomber la pâte) et séparez en trois morceaux égaux.

 

Tresser ces trois brins et déposer la tresse sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

 

Laisser lever 40 à 50 minutes environ à température ambiante (ou 40 à 50 minutes dans le four à 40° C position étuve si votre four possède cette fonction) accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante.

 

Préchauffer le four à 165° C (thermostat 5 1/3) chaleur ventilée.

 

Dorer la brioche avec le mélange jaune d’œuf, lait et sucre, à l’aide d’un pinceau.

 

Enfourner la tresse dans le four chaud, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante, pour 25 minutes. Baissez le thermostat à 150° C (thermostat 5) et poursuivre la cuisson pour 10 minutes.

 

Sortir la brioche du four et laissez-la refroidir ou juste tiédir avant de la déguster.

 

Conseils : si vous faites deux brioches plus petites, le temps de cuisson sera de 25 à 30 minutes.

 

Si la pâte est réalisée au robot, pétrir 10 à 15 minutes puis faites une première levée soit à température ambiante, soit dans le four sur la position étuve à 40° C. Ensuite dégazez le pâton et façonnez la brioche selon vos envies, en couronne ou même en briochette individuelle.

 

Source : recette du blog de Yasmina « UneLiyaasDeBonnesChoses »

 

 

Brioche viennoise ou la méga brioche de Yasmina
Brioche viennoise ou la méga brioche de Yasmina
Brioche viennoise ou la méga brioche de Yasmina
Repost 0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 06:00
Le lac d'Esparron (Alpes de Haute Provence)

Le lac d'Esparron (Alpes de Haute Provence)

 

 

Pour cette dernière semaine de pause, voici le programme :

 

 

Le mercredi 10 mai 2017 : une brioche viennoise

 

 

Blog au ralenti

 

 

Le vendredi 12 mai 2017 : des baguettes viennoises au lait ribot

 

 

Blog au ralenti

 

 

Le samedi 13 mai 2017 : rencontres 750 g – vidéo city Paris

 

 

Blog au ralenti

 

 

Bon lundi et bonne semaine. Merci pour votre fidélité.

 

Je vous retrouve le lundi 15 mai pour les publications journalières.

 

 

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 22:00
Viennoise au chocolat

 

 

Ingrédients : pour 12 viennoises

 

La pâte

300 ml d’eau

30 ml de lait ½ écrémé

15 g de levure fraiche de boulanger ou 1,5 cuil. à soupe de levure sèche de boulanger

6 g de sel fin (ou 1 cuil. à café)

580 g de farine type 55 (ou farine de gruau type 45)

40 g de sucre en poudre

100 g de beurre doux à température ambiante

100 g de pépites de chocolat noir

 

La dorure

Un peu de lait

 

 

 

Préparation :

 

 

Préparation de la pâte dans la machine à pain : versez dans la cuve, le sel fin, le sucre, l’eau et le lait tièdes. Couvrir avec la farine sur laquelle on met la levure fraiche de boulanger émiettée (ou la levure de boulanger déshydratée). Ajouter enfin le beurre en petits morceaux.

 

Lancer le programme « Pâtes levées » pour 1 heure 20.

 

À la fin du programme, versez la pâte sur le plan de travail légèrement fariné, faites retomber (ou dégazer) la pâte et partagez-la en 12 pâtons égaux.

 

Étaler chaque pâton de pâte avec la paume de la main. Répartir un peu de pépites de chocolat (7 à 8 g de pépites de chocolat par pain) et replier la pâte en forme de petit pain. Faire tous les viennoises de la même façon.

 

Déposer ces petits pains sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papiers sulfurisé. Laisser lever jusqu’à ce que les pains doublent de volume à température ambiante environ 50 minutes (ou laisser la pâte lever dans le four sur la position étuve à 40° C pendant 50 minutes si votre four possède cette fonction, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante).

 

Préchauffez le four à 210° C (thermostat 7) chaleur ventilée.

 

Avec un pinceau badigeonner les viennoises avec le lait.

 

Faire des entailles avec une paire de ciseaux et enfourner dans le four chaud, accompagné d’un récipient rempli d’eau bouillante, pour une cuisson de 15 à 20 minutes. Surveillez la coloration des viennoises.

 

Laissez refroidir ces viennoises au chocolat, sur une grille et dégustez.

 

Note : vous pouvez bien sûr réaliser ces viennoises au chocolat avec un robot électrique.

 

 

Source : le blog de Michèle « Croquant Fondant Gourmand » - http://croquantfondantgourmand.com/viennoise-au-chocolat-2/

 

 

 

Viennoise au chocolat
Viennoise au chocolat
Viennoise au chocolat
Viennoise au chocolat
Repost 0