750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 23:00

Une recette qui circule sur internet sur différents blogs, je me suis inspirée de celle de Mlle Banane ‘s Cuisine – http://melbananecuisine.over-blog.com

 

Ingrédients : pour 12 roses de pomme

3 petites pommes

260 à 300 g de pâte feuilletée maison (ou du commerce)

2 sachets de sucre vanillé

 

Le sirop

30 cl d’eau

80 g de sucre en poudre

2 cuillerées à café de vanille en poudre

2 cuillerées à soupe de jus de citron pressé

 

La décoration

Sucre glace

 

 

Préparation :

 

Etaler la pâte feuilletée assez finement, la couper en bandes de 2 à 3 cm de largeur. Réserver cette pâte étalée au réfrigérateur.

 

Dans une casserole, verser l’eau, le sucre la vanille en poudre et le jus de citron pressé. Porter à ébullition sur feu moyen durant 5 minutes.

 

Peler les pommes (si elles ne sont pas Bio) et coupez-les en fines lamelles, les pocher 2 minutes dans le sirop de sucre.

Egoutter les lamelles de pommes sur des feuilles de papier absorbant et laissez-les refroidir.

Préchauffer le four à 190° C (thermostat 6 1/3).

 

Ressortir les bandes de pâte feuilletée du réfrigérateur (25 cm de longueur x 2 à 3 cm de largeur environ) et saupoudrez-les avec les sachets de sucre vanillé.

Poser les lamelles de pommes sur les bandes de pâte feuilletée en les faisant chevaucher légèrement et dépasser du haut de la bande de pâte (voir photos)

Rouler la bande et les lamelles de pomme et poser la rose dans une empreinte silicone à muffin.

Terminer toutes les roses de la même façon.

 

Enfournez les roses de pomme dans le four chaud pendant 25 minutes.

Surveillez la coloration des roses pour éviter qu’elles ne brûlent.

 

Saupoudrer d’un peu de sucre glace ou pas selon votre goût.

Dégustez tièdes ou froides ces roses de pomme.

 

 

Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme
Roses de pomme

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 23:00

Recette trouvée sur le blog de « Pierre Cuisine » - http://pierre.cuisine.over-blog.com

 

Ingrédients : pour 4 personnes

 

Le crémeux amaretto

145 g de chocolat blanc

1 feuille de gélatine (2g)

40 g de lait ½ écrémé

100 g de crème liquide entière 30 à 35 % MG

20 g de liqueur Amaretto

 

Les quetsches pochées

300 g de quetsches

5 g de beurre doux

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

1 bâton de cannelle

 

La décoration

4 biscuits spéculoos

 

 

Préparation :

 

Le crémeux : réhydrater la feuille de gélatine dans un saladier rempli d’eau froide pendant 10 minutes.

Hacher le chocolat blanc et le mettre dans un saladier.

Faire chauffer le lait et la crème fraiche liquide, sur feu moyen. Lorsque l’ensemble est chaud, ajouter hors du feu la feuille de gélatine ramollie et essorée entre vos mains. Bien mélanger.

Verser la préparation chaude sur le chocolat blanc haché, bien remuer, ajouter la liqueur d’Amaretto, mélanger à nouveau et verser dans quatre empreintes rondes en silicone de 6 cm de diamètre environ.

Laisser refroidir à température ambiante, puis 1 heure au réfrigérateur et enfin au congélateur pour une nuit ou plusieurs heures.

 

Les quetsches pochées : dans une poêle sur feu doux, faire chauffer le beurre et le sucre, ajouter les prunes dénoyautées et coupées en deux, ajouter le bâton de cannelle et bien mélanger sur le feu pendant 1 à 2 minutes.

Ajouter 10 cl d’eau et laisser mijoter 2 à 3 minutes sur feu moyen, réserver.

 

Dressage des assiettes : dans un mixeur, réduire les biscuits spéculoos en poudre.

Sur les assiettes de service, démouler les crémeux congelés et les mettre dans le réfrigérateur pour 2 à 3 heures.

 

Au moment de servir disposer quelques quetsches tièdes sur les crémeux à l’Amaretto et parsemer autour de la poudre de spéculoos.

 

Déguster.

 

 

Crémeux amaretto, quetsches pochées à la cannelle, poudre de spéculoos
Crémeux amaretto, quetsches pochées à la cannelle, poudre de spéculoos
Crémeux amaretto, quetsches pochées à la cannelle, poudre de spéculoos
Crémeux amaretto, quetsches pochées à la cannelle, poudre de spéculoos
Crémeux amaretto, quetsches pochées à la cannelle, poudre de spéculoos

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 23:00

Sur une idée de recette du magazine « 750 g le Mag » de juillet, août et septembre 2015

 

Ingrédients : pour 3 personnes

 

La mousse de framboises

125 g de coulis de framboises (frais ou surgelé)

50 g de sucre en poudre

1 feuille de gélatine (2 g)

120 ml de crème fraiche liquide entière (30% MG)

 

La gelée de cassis

100 g de grains de cassis (frais ou surgelés)

1 cuillerée à soupe de liqueur de violette (ou du sirop de violette)

50 g de sucre en poudre

 

Crème Chantilly pour la décoration

10 cl de crème fraiche liquide entière

1 sachet de sucre vanillé

Quelques framboises fraiches

Sucre au coquelicot (ou sucre rose)

 

Préparation :

 

Préparez la gelée de cassis : verser les grains de cassis avec le sucre dans une petite casserole. Maintenez à ébullition 4 à 5 minutes en fouettant. Filtrer cette préparation chaude mais non brulante dans un chinois pour obtenir une gelée. Ajoutez la liqueur de violette (ou le sirop), mélangez.

Répartir cette gelée de cassis au fond de trois verrines (de 15 cl de contenance). Laissez refroidir.

 

La mousse de framboises : faites ramollir la feuille de gélatine dans de l’eau bien froide pendant 10 minutes. Montez la crème fraiche liquide au batteur électrique, réservez au frais. Chauffez la moitié du coulis de framboises avec le sucre en poudre.

Egouttez et essorez la gélatine et faites-la fondre dans le coulis de framboises chaud. Mélangez avec le reste du coulis et laissez refroidir. Incorporez ensuite la crème fouettée.

 

Dressage des verrines : versez la mousse de framboises dans les verrines, sur la gelée de cassis refroidie, conservez au frais pendant quelques heures.

 

Montez la crème fraiche liquide en Chantilly, incorporer le sucre vanillé et mélangez délicatement. Réservez au frais.

 

Au moment du service, décorez les verrines avec quelques rosaces de crème Chantilly, un peu de sucre au coquelicot (sucre rose) et des framboises fraiches.

 

 

Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette
Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette
Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette
Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette
Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette

En octobre 2015 pour la 22 e année consécutive en France la campagne de lutte contre le cancer du sein, organisée par l’Association « Le Cancer du sein, Parlons-en ! » propose de lutter contre le cancer du sein en vous informant et en dialoguant.

 

Le cancer du sein concerne des femmes et des hommes, plus ce cancer est découvert de bonne heure, plus les chances de guérison sont importantes. http://www.cancerdusein.org

 

Cette année les blogs culinaires participent encore à ce mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein : « Octobre rose » en proposant une recette rose, voici ma recette : mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette

 

 

Mousse de framboises sur gelée de cassis à la violette

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 4 personnes

 

La base

100 g de *cookies Nougat’choc’ (6 cookies) Chabrior

50 g de beurre doux ramolli

 

La mousse à la framboise

5 cl de coulis de framboises (frais ou surgelé)

1,5 feuille de gélatine (3 g)

17,5 cl de crème fraiche liquide entière

150 g de fromage genre Petits Suisses à 20% MG

50 g de sucre en poudre

 

Pour la décoration

10 cl de crème fraiche liquide entière

1 sachet de sucre vanillé + 1 cuil. à café de poudre fixe Chantilly

15 framboises fraiches

 

 

Préparation :

 

Le fond façon cheese-cake : préparez quatre cercles inox de 7 cm de diamètre que vous poserez sur un plateau recouvert d’un morceau de papier sulfurisé.

 

Mixer les biscuits pour obtenir une poudre que vous verserez dans un saladier puis mélanger avec le beurre doux ramolli. Bien mélanger et répartir cette préparation dans le fond des quatre cercles, tasser  et lisser  la surface avec une cuillère à café.

 

Mettre au réfrigérateur au moins 30 minutes pour que la préparation durcisse.

 

La mousse à la framboise : ramollir la feuille et demie de gélatine dans un grand saladier rempli d’eau froide durant 10 minutes.

 

Dans une casserole, verser le coulis de framboise et faites chauffer sur feu doux jusqu’à ce qu’à l’ébullition. Hors du feu, essorer la gélatine entre vos mains et la mettre dans la préparation chaude, mélanger bien pour obtenir une préparation homogène. Laissez tiédir.

 

Dans un saladier, mélanger les petits suisses (un peu plus de deux petits suisses -chaque petit suisse pesait 60 g) et le sucre en poudre avant d’incorporer le coulis de framboise tiède. Mélanger et laisser en attente.

 

Monter les 17,5 cl de crème fraiche en Chantilly avec un batteur électrique jusqu’à ce que la crème soit un peu ferme. Incorporer le mélange à la framboise délicatement en soulevant délicatement la préparation avec une spatule en silicone.

 

Sortir les quatre cercles du réfrigérateur et répartir la mousse à la framboise sur la base biscuitée figée. Bien lisser le dessus avec une spatule en silicone.

 

Remettre le tout au frais pendant plusieurs heures, j’avais  réalisé la  mousse la veille de la dégustation.

 

Le dressage et la décoration :  le lendemain, au moment du service, démouler délicatement ces mousses à la framboise et les poser sur chaque assiette.

 

Monter la crème fraiche liquide prévue pour la décoration en Chantilly ferme, ajoutez à la fin la poudre fixe chantilly ainsi que le sucre vanillé que vous incorporerez délicatement.

 

Décorez les mousses à la framboise avec des rosaces de crème Chantilly et  des framboises. Dégustez.

 

Verdict : mes gouteurs ont bien apprécié ce dessert à la framboise.

 

 

*les cookies Nougat’choc’ Chabrior est un produit offert par Intermarché

 

 

Mousse à la framboise façon cheese-cake
Mousse à la framboise façon cheese-cake
Mousse à la framboise façon cheese-cake
Mousse à la framboise façon cheese-cake
Mousse à la framboise façon cheese-cake
Mousse à la framboise façon cheese-cake

*Les cookies Nougatine et pépites de chocolat Chabrior sont fabriqués par Filet Bleu à Saint Evarzec (Finistère).

 

La biscuiterie Filet Bleu a été créée en 1920 et devient la première biscuiterie industrielle de Bretagne dans les années 50.

Au milieu des années 90 elle s’associé à Intermarché et développe ses activités avec des lignes de production spécialisés.

La farine utilisée par toute la gamme Chabrior standard est 100% française.

Filet bleu a été la première entreprise à proposer des biscuits issus du commerce équitable, en 2006, et la première biscuiterie à recevoir le Prix du Développement Durable, en 2011.

 

 

Mousse à la framboise façon cheese-cake

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 23:00

Une recette de Mr Ducasse sur le site l’Académie du Goût et sur le blog de Mamie Caillou – http://www.mamiecaillou.com

 

Ingrédients : pour 5 personnes

 

Pour le jeu de Mikado

75 g de beurre ramolli

60 g de sucre glace

150 g de farine type 45

5 g de vanille en poudre

1 jaune d’œuf

 

Pour la garniture

500 g de prunes Reine-Claude (ou mirabelles)

1 noix de beurre

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

7,5 cl de vin doux (Monbazillac ou autre vin)

2 cuillerées à soupe de sucre glace

50 g d’amandes en bâtonnets (ou effilées)

 

Préparation :

 

Les Mikados : travailler le beurre et le sucre en crème.

Ajouter le jaune d’œuf, incorporer au mélange la farine tamisée et terminer en ajoutant la vanille en poudre.

 

Former une boule et laissez-la reposer 1 heure au réfrigérateur.

 

Façonner la pâte en boudins de quelques millimètres de diamètre et de 20 cm de longueur et posez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

 

Laisser reposer les Mikados façonnés 1 heure à température ambiante avant de les cuire.

 

Préchauffer le four à 150° C (thermostat 5) chaleur ventilée.

 

Cuire dans le four chaud pendant 10 minutes, surveiller la coloration. Laisser refroidir.

 

La garniture : dénoyauter les prunes (ou les mirabelles) sans séparer complètement les deux moitiés, si vous le pouvez.

 

Faire revenir ces prunes dans une poêle avec la noix de beurre et la cuillerée de sucre en poudre (6 à 7 minutes).

 

Retirer les fruits, déglacer la cuisson avec le vin blanc doux et faire réduire jusqu’à l’obtention d’un sirop léger et fluide (1 à 2 minutes).

 

Dressage des assiettes : déposer les prunes (ou les mirabelles) et leur jus de cuisson dans des assiettes creuses.

 

Saupoudrer les Mikados de pâte sucrée avec le sucre glace avant de les disposer en quinconce sur les assiettes.

 

Ajouter quelques amandes en bâtonnets (ou effilées) torréfiées et dégustez.

Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado
Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado

Avec cette recette je participe à la page Facebook « Cuisine à thème » pour le thème de ce mois d’octobre : on cuisine les fruits ! C'est l'automne et avec lui arrive de nouveaux fruits à cuisiner dans un plat salé ou un dessert ! Alors à nos pommes, poires, raisins, coings, figues, marrons, clémentines ... ainsi que les fruits exotiques de saison comme les mangues, l'ananas, les papayes, bananes ... . Les fruits doivent être cuits et pas crus posés çà et là.

 

 

Compotée de Reine Claude et son jeu de Mikado

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 3 à 4 personnes

 

Le risotto au lait de coco

75 g de riz carnaroli (ou arborio ou riz rond)

35 cl de lait ½ écrémé

*35 cl de lait de coco AYAM

30 à 40 g de sucre en poudre

 

La garniture

3 tranches d’ananas frais

Une noix de beurre

1 cuillerée à soupe de sucre en poudre

 

 

Préparation :

 

Préparez le risotto : dans une casserole ou une sauteuse, versez le riz et une petite louche de lait,  et commencez la cuisson sur feu moyen, mélangez jusqu’à ce que le riz ait absorbé le lait, rajoutez du lait de coco et continuer à ajouter les laits au fur et à mesure de la cuisson jusqu’à ce que le riz soit cuit. Mélangez sans arrêt pour éviter que le riz n’accroche à la casserole, il est cuit au bout de 25 à 28 minutes.

 

Le riz doit être crémeux, ajouter le sucre en poudre, mélanger et répartir dans des verrines. Laissez refroidir.

 

 

L’ananas rôti : dans une poêle, faites fondre le beurre et le sucre sur feu vif et laissez le sucre se caraméliser avant d’y ajouter les tranches d’ananas coupées en six morceaux. Laissez dorer quelques minutes les morceaux d’ananas avant de les disposer dans les verrines sur le risotto au lait de coco.

 

Stocker au frais pendant au moins deux heures avant la dégustation.

 

 

*Le lait de coco est de la marque de mon partenaire AYAM

 

 

Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti
Risotto au lait de coco et ananas rôti

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 8 petites verrines (10 à 12 cl de contenance)

 

La crème

*50 cl de lait Bio « Pâturages »

3 jaunes d’œufs

30g de fleur de maïs (Maïzena)

1 cuil. à café de vanille en poudre

45 g de sucre en poudre

*1 pincée de sel de Guérande « Itinéraire des Saveurs »

3 cuil. à café de café lyophilisé ou d’extrait de café

 

Les blancs en neige

2 blancs d’œufs

40 g de sucre en poudre

*1 pincée de sel de Guérande « Itinéraire des Saveurs »

 

Pour la cuisson des blancs en neige

Eau + 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre

 

Décoration

Des billes chocolatées

 

 

 

Préparation :

 

La crème : dans un saladier mélangez la maïzena, la pincée de sel et le sucre en poudre, ajoutez les jaunes d’œufs, bien mélangez avec un fouet jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Dans une casserole versez le lait avec la vanille en poudre et mettre sur feu doux, jusqu’à l’ébullition. Versez peu à peu le lait bouillant sur le mélange jaune d’œuf-maïzena-sucre en remuant bien. Reversez le mélange dans la casserole et faites épaissir sur feu doux en remuant avec un fouet sans arrêt. Retirez du feu dès l’ébullition et l’épaississement de la crème, ajoutez les cuillerées de café lyophilisé (ou d’extrait de café) dans la crème chaude, bien mélangez.

 

Versez la crème au café dans un saladier et posez du film alimentaire au contact de la crème pour éviter la formation d’une peau. Laissez complètement refroidir  cette crème avant de la stocker au réfrigérateur.

 

Pendant ce temps, préparez les blancs en neige : montez les blancs d’œufs avec la pincée de sel fin en neige ferme en ajoutant peu à peu le sucre en poudre.

 

La cuisson des blancs : faire bouillir une grande casserole d’eau avec les trois cuillerées à soupe de sucre, lorsque l’eau frémit posez 3 ou 4 petites cuillerées de blancs d’œuf, les cuillerées de blancs doivent être petites , a adapter selon la taille des verrines (en évitant qu’elles ne se touchent lors de la cuisson). Retourner au bout de quelques secondes avec une écumoire et égoutter sur un torchon les blancs d’œufs pochés. Recommencez l’opération de cuisson s’il reste des blancs d’œufs montés.

 

Lorsque la crème est bien froide,  la verser dans les verrines pour le service et disposez un blanc d’œuf poché froid sur chaque coupe.

 

Décorer avec des billes chocolatées et servir aussitôt.

 

&&&&&&&&&&&&&&

 

*Le sel de Guérande « Itinéraires des Saveurs » est un produit offert par mon partenaire « Intermarché »

 

*le Lait Bio « Pâturages » est aussi un produit offert par mon partenaire « Intermarché ».

 

 

Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café

Le sel de Guérande « Itinéraires des Saveurs » est produit par Antartic 2 à Charmes-sous-Rhône (07).

La société fabrique et conditionne des céréales pour petit-déjeuner, des snacks pour apéritif, des épices et des aides culinaires, du riz, des légumes secs, de la semoule, des ingrédients et des additifs technologiques. La société emploie 157 salariés et produit un volume annuel de 33 000 tonnes.

 

Le lait Bio « Pâturages » UHT est produit par la laiterie Saint Père à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique).

Cette laiterie a été créée en 1905 dans un village breton du pays de Retz, la laiterie fabriquait du beurre et de la crème fraiche de façon artisanale. La laiterie, rachetée en 1990 par le Groupement des Mousquetaires, s’est progressivement tournée vers la production de desserts puis de lait UHT en bouteilles. Elle emploie plus de 300 personnes.

 

 

Œufs à la neige au café
Œufs à la neige au café

Résultats du concours pour le septième anniversaire du blog

 

Le concours est terminé, merci pour toutes les participations, des biscuits gourmands ont été réalisés et je dois procéder au tirage au sort.

 

Je suis un peu débordée cette semaine, je m’en occupe ce prochain week end. Toutes mes excuses pour ce retard.

 

 

Œufs à la neige au café

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 01:00

Une recette de Jean-Claude Spégagne chef du « Bienvenue à Roudouallec » (Morbihan)

 

Ingrédients : pour 4 à 6 personnes

75 g de sucre en poudre

100 g de farine type 45 (+ 20 g pour le moule)

*25 cl de lait BIO « Pâturages »

25 cl de crème fraiche liquide entière

5 œufs

10 g de beurre doux + un peu de farine pour le moule

 

 

Préparation :

 

Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Battez les œufs avec le sucre en poudre. Ajoutez la farine, puis le lait et la crème fraiche.

 

Versez le mélange dans un moule beurré et fariné (25 cm x 19 cm).

 

Enfournez dans le four chaud pour 30 minutes.

 

Sortir le far du four et laissez-le tiédir ou refroidir avant de le déguster.

 

Astuces : Jean Claude Spégagne tient cette recette de sa grand-mère qui avait un grand poulailler, son far est donc très riche en œufs ! Ce qui lui donne son moelleux si particulier. Vous pouvez en réduire le nombre… mais coupez plutôt des parts plus petites !

 

Variez en ajoutant des pruneaux ou des raisins secs préalablement trempés dans du thé… ou du rhum. Les abricots secs donnent aussi un très bon résultat.

 

L’astuce pour qu’il ne se décompose pas en deux strates (signe d’une cuisson réussie), c’est de beurrer généreusement et de fariner le plat (en terre de préférence) et de le déposer dans le four préchauffé, avant de verser la pâte qui sera saisie aussitôt, puis d’enfourner de nouveau.

 

*Le lait BIO « Pâturages » est un produit offert par Intermarché.

 

 

Le far traditionnel
Le far traditionnel
Le far traditionnel
Le far traditionnel

Le lait Bio « Pâturages »  est produit par la laiterie Saint Père à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique)

Cette laiterie a été créée en 1905 dans un village breton du pays de Retz, la laiterie fabriquait du beurre et de la crème fraiche de façon artisanale.

La laiterie, rachetée en 1990 par le Groupement des Mousquetaires, s’est progressivement tournée vers la production de desserts puis de lait UHT en bouteilles. Elle emploie plus de 300 personnes.

 

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 23:00

Une recette du livre « Spécialités sucrées d’Alsace » de G. Fritsch & G. Zeissloff - I. D. l’édition

 

Préparation : 20 minutes + 20 minutes pour la pâte brisée

Cuisson : 40 à 45 minutes

 

Ingrédients : pour 6 personnes

 

350 à 400 g de pâte sucrée (voir la recette ci-dessous)

600 g de quetsches

2 cuillerées à soupe de chapelure

30 g de sucre en poudre

¼ de cuillerée à café de cannelle en poudre

 

 

Préparation :

 

Beurrez un moule à tarte de 24 cm de diamètre. Préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Etalez la pâte à 3 mm d’épaisseur environ et garnir le moule à tarte. Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette.

 

Parsemez la chapelure sur le fond de la tarte.

 

Lavez les quetsches, égouttez-les, coupez-les en deux, enlevez les noyaux et disposez-les sur la tarte.

 

Placez-les en rosace sur le fond de tarte.

 

Enfournez dans le four chaud pendant 40 à 45 minutes environ. Surveillez la coloration de la pâte.

 

Après la cuisson, démoulez la tarte sur une grille, mélangez le sucre en poudre et la cannelle en poudre. Parsemez la tarte de ce sucre à la cannelle, dégustez la tarte tiède ou froide.

 

 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

 

 

La pâte sucrée

 

Préparation : 20 minutes

 

Ingrédients : pour un moule à tarte de 24 à 28 cm de diamètre

 

250 g de farine type 45

125 g de beurre doux

30 g de sucre semoule

Une belle pincée de sel fin

1 œuf

15 g de lait ½ écrémé (ou écrémé)

 

 

Préparation :

 

Mélangez dans le bol du batteur ou dans un saladier, la farine et le beurre coupé en petits cubes.

 

Pétrissez la farine et le beurre en frottant énergiquement les ingrédients entre vos mains pour obtenir une texture sablée.

 

Incorporez l’œuf entier, le lait, le sel et le sucre en poudre à la farine et travaillez la pâte pour obtenir un mélange homogène.

 

Enveloppez la pâte dans un film alimentaire et réservez-la au frais pendant 1 heure avant de l’utiliser.

 

 

Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne
Tarte aux quetsches à l'alsacienne

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 23:00

Ingrédients : pour 5 personnes

 

La compotée de prunes Reine-Claude

25 prunes Reine-claude mûres

 

Le crumble

50 g de sucre vanillé

50 g de poudre de noisettes

50 g de farine

60 g de beurre doux

 

La nougatine

150 g de sésame blond

120 g de sucre en poudre + 2 cuil. à soupe d’eau

1 cuil. à soupe de glucose liquide

 

La décoration

50 g d’amandes en bâtonnets (ou d’amandes effilées)

10 boules de glace à la vanille (maison ou du commerce)

 

Préparation :

 

Préparez la compotée de prunes Reine-Claude : lavez et dénoyautez les prunes, les verser dans une casserole. Portez à ébullition sur feu moyen, sans ajouter de sucre, ce n’est pas nécessaire, les prunes sont assez sucrées.

Laissez compoter 8 à 10 minutes. Laissez refroidir et réserver.

 

Le crumble : préchauffez le four à 180° C (thermostat 6).

 

Versez le sucre vanillé, la poudre de noisettes, la farine et le beurre doux coupé en petits dés dans un saladier. Amalgamez tous les ingrédients ensemble pour former un sorte de sable grossier.

Etalez ce crumble sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfournez dans le four chaud pour 10 minutes jusqu’à ce que le crumble soit doré.

Laissez refroidir et réservez.

 

Les bâtonnets d’amandes pour la décoration sont étalés sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé et mises dans le four chaud (th 6 – 180° C) pour une cuisson de 5 minutes.

Surveillez la coloration des amandes, laissez-les refroidir et réservez-les pour la décoration des assiettes.

 

La nougatine : commencez par torréfier les grains de sésame sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé dans le four chaud (toujours à 180° C – th 6) pendant 5 minutes.

Réservez ce sésame torréfié.

 

Faites un caramel avec le sucre, le glucose et l’eau, dans une casserole sur feu vif. Lorsque le caramel est coloré (ambré), ajouter le sésame torréfié, mélanger avec une cuillère.

Versez la nougatine sur une feuille en silicone, posé sur une planche de bois, posez par-dessus une autre feuille en silicone et étalez la nougatine avec un rouleau en bois jusqu’à ce qu’elle devienne fine. Laissez-la refroidir complètement avant de la casser en petits morceaux.

 

Dressage des assiettes : dans une assiette creuse (ou une coupe) répartir un peu de compotée de prune et des miettes de crumble, posez deux boules de glace à la vanille.

Disposez des morceaux de nougatine au sésame et enfin des bâtonnets d’amandes torréfiées pour finir la décoration de cette assiette gourmande.

 

Dégustez aussitôt. Cette assiette me rappelle beaucoup les desserts que Chef Damien sert dans son restaurant « La table 750 grammes » à Paris Porte de Versailles.

 

 

Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine
Compotée de prunes Reine-claude, crumble, glace à la vanille et nougatine

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michelle - Plaisirs de la Maison
  • : cuisine, pâtisserie, décoration de la table
  • Contact

logo c10[1]

Recherche

Texte Libre